Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 55
Invisible : 0
Total : 60
· Fried · Andesine · Brin d'harmonie · SHElene
Équipe de gestion
· Lilania
13210 membres inscrits

Montréal: 22 sept 12:50:39
Paris: 22 sept 18:50:39
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Profil de KYRICE Aller en bas de page Cacher le panneau de droite



Proverbe arabe: L'oeil est un arc, dont les flèches atteignent toujours leur cible.
   

KYRICE

Poèmes : 191
Commentaires : 1151
Connexions : 4948
Pages consultées : 43123

Type de compte : Régulier
Membre depuis : 23 mars 2011
Dernière connexion : il y a 2 ans

Cet utilisateur est présentement hors ligne.

Informations générales

Nom : BATISSOUS Jacques
Date de naissance : 9 novembre 1929
Sexe : Masculin
Lieu : Région parisienne Seine et Marne
Profession : Retraité de l'enseignement



Autres informations

Film préféré : The reader - Black Swan - Cris et chuchottemements, Sonate d'Automne, Le silence. Tous les films de
Style musical préféré : le Flamenco, The Swan de Camille St Saens, la Méditation de Thaïs
Écrivain ou poète préféré : Noëlle Chatelet, Marguerite Duras, Véronique Ovaldé, etc...




Passe-temps

je ne sais pas ce que signifie l'expression: Être un voyageur immobile.



Son histoire

Débutant plus que modeste,dans le domaine très fermé de la Poèsie.



Projets futurs

NO FUTURE, vu mon âge.



Dernière entrée au journal

Publiée : 4 mai 2015 à 05:32
Titre : Les Z'hommes du chanteur Henri Tachan


Les Z’Hommes de Henri Tachan

Font leur pipi contre les murs,
Quelquefois mêm' sur leurs chaussures,
Pisser debout ça les rassure,
Les z'hommes,
Z'ont leur p'tit jet horizontal,
Leur p'tit syphon, leurs deux baballes,
Peuv' jouer à la bataill' navale,
Les z'hommes,
Z'ont leur p'tit sceptre dans leur culotte,
Leur p'tit périscop' sous la flotte,
Z'ont le bâton ou la carotte,
Les z'hommes,
Et au nom de ce bout d'bidoche
Qui leur pendouille sous la brioche,
Ils font des guerres, ils font des mioches,
Les z'hommes...
Ils se racontent leurs conquêtes,
Leurs péripéties de braguette,
Dans des gros rir' à la buvette,
Les z'hommes,
Ils se racontent leur guéguerre,
Leurs nostalgies de militaires,
Une lalarme à la paupière,
Les z'hommes,
Virilité en bandoulière,
Orgueil roulé en band' moll'tières,
Agressivité en oeillères,
Les z'hommes,
Ils te traiteront de pédé,
De gonzesse et de dégonflé,
A moins qu'tu n'sort' dehors si t'es
Un homme...
Z'aiment les femmes comme des fous,
C'est si pervers et c'est si doux,
"Enfin quoi! c'est pas comm' nous,
Les z'hommes",
Z'aiment les femmes à la folie,
Passives, muett' et jolies
De préférence dans le lit,
Des z'hommes,
Au baby-room ou au boudoir,
A la tortore ou au trottoir,
Z'aiment les femmes sans espoir,
Les z'hommes,
Prostituées ou Pénélopes,
Apprivoisées ou antilopes,
"Toutes les femm' sont des salopes"
Pour les z'hommes...

C'est en quatre vingt treiz', je crois,
Qu'ils ont tué la femme du roi
Et la déclaration des Droits
De l'Homme,
C'est depuis deux mille ans, je pense,
Qu'ils décapitent en silence
Les femmes d'ailleurs et de France,
Les z'hommes,
Z'ont abattu les Thibétaines,
Z'ont fricassé les Africaines,
Z'ont indigné les Indiennes,
Les z'hommes,
Z'ont mis le voile aux Algériennes,
La chasteté aux châtelaines
Et le tablier à Mémène
Les z'hommes...
Excusez-moi, mais ell' me gratte,
Ma pauvre peau de phallocrate,
Dans la région de la prostate
Des z'hommes,
Excusez-moi, mais je me tire,
Sans un regret, sans un soupir,
De votre maffia, votre empire
Des z'hommes,
A chacun sa révolution,
Aurais-je seul'ment des compagnons
Qui partagent l'indignation
D'un homme?
A chacun sa révolution,
Aurais-je seul'ment des compagnons
Qui partagent l'indignation
D'un homme?


Henri Tachan

Répondre      Entrées antérieures


Listes:      

 

 



Liste de ses poèmes
Consulter son journal
Lui envoyer un message instantané
Confidences d'un nouveau Né (Nouvelles littéraires)
- Hommage à Ellepédépée (Poèmes d'amour)
- Et si les Cosmiques, vous étaient Contés (Nouvelles littéraires)
- Ma cousine-ma soeur (Autres poèmes)

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 1003/13201

8.5%
 
 85 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.6%
 
 76 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

5%
 
 50 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

16%
 
 160 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.8%
 
 18 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

10.9%
 
 109 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.1%
 
 192 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

31.2%
 
 313 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,0163] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.