Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 422
Invisible : 0
Total : 425
· La Brune Colombe · ami_des_vers · Argynne Aphrodite
13191 membres inscrits

Montréal: 20 jan 11:02:44
Paris: 20 jan 17:02:44
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Profil de meryem-141 Aller en bas de page Cacher le panneau de droite



meryem
   

meryem-141

Poèmes : 3
Commentaires : 0
Connexions : 16
Pages consultées : 94

Type de compte : Régulier
Membre depuis : 20 mars 2009
Dernière connexion : il y a 11 ans

Cet utilisateur est présentement hors ligne.

Informations générales

Nom : labrabiche meryem
Date de naissance : 14 janvier 1991
Sexe : Féminin
Lieu : fez
Profession : etudiante ( filière des etudes francaises)



Autres informations

Écrivain ou poète préféré : victor hugo




Dernière entrée au journal

Publiée : 20 mars 2009 à 08:25
Titre : quelques fois.... - 2 commentaires sur cette entrée

Quelques fois, on ressent une envie de crier le plus haut possible pour que le monde entier puisse sentir cette douleur intense qu'on ne puisse extérioriser, une de ces souffrances maladives qui rendent nos jours si noirs et si sombres, cette impuissance de retenir nos larmes, puisqu'on sait que c'est la seule façon de se soulager et de se sentir bien...
Quelques fois on regrette d'être venu au monde, on déteste cette vie, la nôtre. Depuis notre naissance, on refuse même de sortir du ventre de notre mère, et quand on est là, on n'hésite pas de crier, de se révolter contre cette vie ! On se sent étouffé énormément, mais on s'y habitue, et quand on commence à tant l'aimer et à y tenir beaucoup plus, elle n'hésite pas cruellement de nous séparer des gens qu'on a tant aimés, et de s'emparer des plus beaux moments qui ne deviennent que des souvenirs en rose, et en fin de compte, elle nous offre la mort ! Oui, la mort, un mot qui nous frissonne le corps, un mot qui nous fait tous peur, et nous sépare éternellement des personnes que nous aimons...
Quelques fois, on maudit notre destin, qui nous a donné chance de naître, de nous imposer nos parents, le lieu et la date de notre naissance, et même notre avenir ! On n'arrête de l'accuser d'avoir croisé nos chemins avec de telles personnes, et nous imposer à telle situation....
Quelques fois, on a cette envie de vouloir tout posséder, d'être quelqu'un de suprême, d'avoir le pouvoir, de vivre libre sans aucune loi...On oublie toujours qu'on n'est là, qu'on vit une vie que tant de gens souhaitent vivre, qu'on est en bonne santé, et qu'on est entouré des personnes qui nous aiment tant, on oublie que la vie ne dure pas longtemps, on oublie de profiter des beaux moments, on ne regrette pas les moments passés de notre vie à se plaindre des choses qui sont à notre yeux insatisfaisantes...
Quelques fois, on cherche le bonheur et la joie, on oublie qu'ils sont là, qu'on les vit... nos esprits restent toujours inondés dans l'inconscience, on oublie que le bonheur, la joie et même l'amour, c'est nous qui les créons !! On cherche et on cherche, mais quand on les découvre, peut-être qu'il était trop tard, peut-être qu'on a vieilli, qu'on est malade, ou peut-être même on vit les dernières heures de notre vie...
le bonheur, la joie, et même L'amour, c'est nous qui les font, on a pas besoin de les chercher là ou on ne les retrouveront jamais, si nous voulons les vivre, ils faut en être conscient, les sentir, savoir comment en profiter pour les vivre, sans cela, ils ne dureront jamais...

Répondre      Entrées antérieures


 

 



Liste de ses poèmes
Consulter son journal
Lui envoyer un message instantané
- Sans titre (Poèmes d'amour)
- Sans titre (Poèmes d'amour)
- fez (Autres poèmes)

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 1016/13185

8.7%
 
 88 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.7%
 
 78 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

4.9%
 
 50 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

15.8%
 
 161 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.8%
 
 18 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

10.7%
 
 109 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.3%
 
 196 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

31.1%
 
 316 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,0229] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.