Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 146
Invisible : 0
Total : 150
· Marc-Antoine · Billie · JOHA · Ossette
13030 membres inscrits

Montréal: 12 nov 18:04:07
Paris: 13 nov 00:04:07
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Profil de Melle Têtenlere Aller en bas de page Cacher le panneau de droite


Melle Têtenlere

Poèmes : 4
Commentaires : 86
Connexions : 281
Pages consultées : 5427

Type de compte : Régulier
Membre depuis : 13 juin 2008
Dernière connexion : il y a 3 ans

Cet utilisateur est présentement hors ligne.

Informations générales

Date de naissance : 14 février 1977
Sexe : Féminin
Lieu : forêts,plaines et collines
Profession : dans les couleurs



Autres informations

Film préféré : émue parfois sur l'instant, puis j'oublie ...




Son histoire

Jadis, il n’y avait ni soleil ni lune dans le ciel. Seules les étoiles, grandes et lumineuses, éclairaient en permanence la terre.
Les gens vivaient comme des frères et sœurs, ils s’entraidaient et partageaient ce qu’ils possédaient.
Heureux et contents, ils vécurent ainsi pendant plusieurs milliers d’années.
Mais un jour, les habitants de la terre commencèrent à devenir cupides. Celui qui était riche garda sa richesse pour lui tout seul, celui qui possédait un jardin l’entoura d’un grand mur et celui qui était propriétaire d’une maison la ferma à clé.
Les étoiles en étaient toutes attristées.
Elles commencèrent à se retirer de la terre.
Il faisait de plus en plus noir.
La peur envahit le cœur des hommes.
Les plantes ne voulurent plus pousser et les animaux apprivoisés cessèrent de se reproduire.
Les animaux sauvages se cachèrent, de ce fait, les chasseurs ne trouvèrent plus de gibier.
La faim et la misère se mirent à régner partout.
Les gens demandèrent alors conseil à une vieille femme pleine de sagesse : « Que pouvons-nous faire pour qu’il fasse de nouveau clair et que nous ayons de quoi manger? »
La femme répondit : « Il faut trouver quelqu’un dont le cœur soit tellement rempli d’amour qu’il acceptera de donner sa vie pour les autres.

Lorsque vous aurez trouvé cette personne, envoyez-la chez moi. »
Alors la tristesse et la peur augmentèrent.
Les gens se sentaient perdus car ils ignoraient ce qu’était l’amour. Comment trouver quelqu’un avec tant d’amour ?

Dans une cabane isolée près de la mer vivaient un pêcheur et sa femme.
Ils étaient heureux puisqu’ils s’aimaient.
Informé de la grande misère du monde et de la détresse des hommes, le pêcheur dit à sa femme :
« Nous devons les aider. Nous sommes peut-être les seuls à pouvoir le faire parce que nous nous aimons ».
Il alla donc trouver la vieille femme et lui dit :
« Je suis prêt à faire tout ce que tu me diras. »

La vieille femme s’assit près du feu, le pêcheur fit de même.
Elle lui tendit un énorme bouclier et lui dit : « tu dois aller jusqu’au bout du monde et de là, sauter sur l’étoile la plus proche, puis sur la suivante et ainsi de suite jusqu’à la dernière.
Sur chaque étoile tu devras ramasser la première pierre que tu verras et la fixer à ton bouclier.

Quand celui-ci sera complètement recouvert de pierres, tu devras le lever.

Il donnera alors de la lumière aux habitants de cette terre. »

Le pêcheur s’en alla jusqu’au bout du monde. Mais arrivé là, il perdit courage car l’étoile la plus proche lui semblait tellement éloignée qu’il lui paraissait impossible de l’atteindre.
Il pensa à sa femme qu’il aimait et soudainement il se sentit emporté.
C’est ainsi qu’il vola d’une étoile à l’autre, fixant à chaque fois une pierre à son bouclier.
Lorsque celui-ci fut entièrement recouvert de pierres, il le leva et aussitôt le bouclier se mit à briller.
C’est ainsi que le soleil apparut dans le ciel.

Le pêcheur ne se lassait pas de tenir le disque de feu bien levé, il se réjouissait de voir que les hommes étaient à nouveau heureux.

Un jour cependant, alors qu’il se trouvait juste au-dessus de sa maison, il vit que sa femme était triste. Alors il prit son cœur et le lui lança.

Celui-ci resta suspendu dans le ciel et se mit aussitôt à briller. Il devint la lune.
La femme vit le nouvel astre et comprit le signe.
Elle pleura de joie et pleura tant et tant que ses larmes devinrent un fleuve qui se dirigea vers la mer.
Alors le pêcheur baissa son bouclier un instant afin que la lune reste seule dans le ciel obscur et puisse se refléter dans l’eau.
Là, les deux époux étaient à nouveau réunis.

C’est depuis ce temps-là que le jour et la nuit existent et chaque fois la lune se reflète dans la mer et que le fleuve capte ce reflet, le pêcheur et sa femme sont de nouveau réunis pour un court un instant.





Listes:      

 

 



Liste de ses poèmes
Consulter son journal
Lui envoyer un message instantané
- Ballade (Poèmes d'amitié)
- la poésie (Citations personnelles)
- Confitures (Acrostiches)

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 965/13029

8.5%
 
 82 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.7%
 
 74 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

5.1%
 
 49 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

16%
 
 154 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.8%
 
 17 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

10.8%
 
 104 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.3%
 
 186 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

31%
 
 299 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,0195] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.