Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 13
Invisible : 0
Total : 13
12889 membres inscrits

Montréal: 24 juin 23:38:45
Paris: 25 juin 05:38:45
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Profil de Le Poète Masqué Aller en bas de page Cacher le panneau de droite



Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   

Le Poète Masqué

Poèmes : 96
Commentaires : 2722
Connexions : 2068
Pages consultées : 49307

Type de compte : Régulier
Membre depuis : 26 octobre 2012
Dernière connexion : il y a 37 minutes

Cet utilisateur est présentement hors ligne.

Informations générales

Sexe : Masculin
Lieu : Royaume secret
Profession : Concepteur de produits audiovisuels



Autres informations

Film préféré : Le Fantôme de l'Opéra — FURY (parmi les films que j'ai vus récemment) - L'OURS
Style musical préféré : Soundtracks/Progressive-Psychedelic Rock/Indie pop/Protopunk
Écrivain ou poète préféré : José-Maria de Heredia
Personnage de bande dessiné préféré : Thorgal ; Le Scorpion ; Rork




Passe-temps

Etudes musicales (piano)

Je connais le solfège et je joue assez correctement.
Je vais de temps en temps jouer dans une taverne-restaurant :
chansons diverses ; thèmes de musique de film ou de série (Halloween ; Suspiria ; L'Exorciste ; E.T. ; Amicalement vôtre ; L'Âge de cristal ; Emmanuelle 2 ; La lune dans le caniveau ; Harry Potter ; Pirates des Caraïbes ; etc.)



Son histoire

- Petit garçon gentil, enfance magnifique, à jouer au foot dans mon pré,
à rouler en skate-board, à rouler à vélo, à construire des cabanes...

- Adolescent un peu taciturne (à l'école) ; un peu mystique (en possession de forces cachées qui allaient entrer en action dans les années à venir, d'une manière assez saisissante).

- 21-27 ans : études dans le domaine de l'audiovisuel et du théâtre. Beaucoup de sorties avec mes amis également ; belle période d'échange amical et d'amusement.
Beaucoup de sport également (CrossFit)

- 27 ans > suite : écriture/travail dans le domaine de l'audiovisuel et du théâtre.

- 40-45 ans : vie plutôt sédentaire, loin du bruit et de l'agitation, dans une maison tranquille. Petit break professionnel.

- 45 ans jusqu'à l'âge actuel : reprise du travail dans le domaine de l'audiovisuel et du théâtre.
Reprise du sport également, sous le contrôle d'un coach.
J'ai également fait appel à un coach personnel pour m'accompagner dans la reprise de mes activités professionnelles et mes différents projets.

Et bien sûr, toujours la poésie, sans interruption...

Je suis également musicien (non-professionnel, mais je joue parfois dans une taverne-restaurant et quelques bars).


_________________________________________________________________

En découvrant mon système de versification (section "Autre", ci-dessous/point III), vous vous direz : "Cet auteur est trop technique, il ne pense qu'à compter les syllabes et à respecter des règles strictes" ; mais derrière toute cette technique, il y a une vraie sensibilité, une vraie chaleur, une réelle humanité, et je l'espère, un vrai talent poétique (et peut-être, ça et là, une touche de génie, j'ose l'espérer de manière assez immodeste, veuillez m'en excuser).

En résumé : une prononciation résolument classique, impliquant l'usage de la diérèse ; mais on peut très bien se détacher des règles, à la lecture, et ne capter que le sens des mots, bien entendu.
Le respect des règles (démarche qui peut sembler excessivement rigoureuse) n'annihile aucunement ma sensibilité, donc n'hésitez pas à lire mes textes. Je vous en remercie très cordialement !

Pour répondre à certaines critiques, je tiens également à préciser que mon masque n'est pas un objet de dissimulation mais un objet de fête,— de fête poétique en l'occurrence. Il est également destiné à créer un certain mystère autour de ma personne et de mes écrits.

Merci de votre attention.

A bientôt chers amis.

------------------------------------












Projets futurs

Projet commercial.



Autre

Bonjour,

Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez. Il présente ce que l'on peut appeler de nouveaux "types de composition" (dont certains lecteurs ne comprennent pas le principe, les qualifiant de "maladresses" ou d'"entorses", par rapport aux règles purement classiques). Il faut savoir que la poésie du XXe siècle a tout révolutionné, voire tout anéanti, à une certaine époque. Du classicisme entièrement consumé, on a vu renaître une sorte de néoclassicisme, c'est-à-dire une poésie aux allures classiques mais comportant certaines licences, qui, une fois identifiées par le lecteur, n'apparaissent plus comme des maladresses ou des entorses, mais comme de nouvelles règles et de nouveaux types de composition. Ces licences permettent de multiplier les possibilités de composition, précisément, sachant que les règles classiques peuvent être considérées comme trop rigides, à notre époque.
Aujourd'hui, le lecteur ne doit donc plus s'étonner de rencontrer ces licences, ni reprocher à l'auteur de ne pas respecter strictement les règles qu'observaient autrefois Racine et Corneille, mais aussi la plupart des poètes romantiques du XIXe siècle. Le XXe siècle est donc passé sur tout cela, comme une sorte de vague vivifiante, ne laissant derrière elle qu'une poignée de nostalgiques dont le regard et les visées artistiques sont cependant tournés vers l'avenir.

Merci de votre attention, chers amis.

Vous trouverez les grandes lignes de mon système de versification au point III, ci-dessous.

En résumé, je ne respecte que les deux segments de l'alexandrin, en général (pas toujours). A part cela, je me démarque de toute versification classique (tout en conservant une certaine tournure propre aux époques passées, en y incluant bien sûr des expressions plus modernes).

A bientôt.

__________________________________________________________

I. Si certaines personnes me reconnaissent, ne dites rien dans le fil des commentaires, s'il-vous-plaît.
J'aimerais garder secrète l'identité du Poète Masqué.
Merci.
________________________________________________________

II. Au début, je ne publiais ici que des poèmes érotiques, puis j'en ai publié d'autres.
J'ai une personnalité multiple, passant d'un genre à l'autre.

J'évolue tantôt dans un univers érotique, tantôt dans un univers romantique,— sans oublier la part sombre de l'être humain ou de certaines divinités, une part que j'aime explorer à travers mes écrits.
Il m'arrive aussi d'évoquer certains faits historiques,— comme des grandes batailles, par exemple,— ou d'aborder les grands mythes.
A vous de voir ce qui vous plaît dans mes écrits.
Je vous conseille avant tout de lire les textes de la section "Théâtre" ou des poèmes récents, qui vous permettront de saisir les traits essentiels de ma poésie.
_________________________________________________________________

III. SYSTÈME DE VERSIFICATION.

Rem : je l'avais rédigé à la 1ère personne du pluriel, suivant l'usage classique.
Je l'ai laissé tel quel.

***

Nous connaissons parfaitement les règles de la versification classique. Cependant, pour plus de liberté, nous ne respectons que certains principes :

— Prononciation des « e » muets : oui, dans presque tous les cas, suivant l'usage classique.
— Diérèse (décomposition de deux voyelles consécutives en deux syllabes) : oui, dans la plupart des cas (selon la classification habituelle : i-on ; i-eur ; i-eux ; i-el ; i-a(n) ; i-ai ; i-é, à l'intérieur d'un mot ; etc.)
— Alexandrin : oui, mais pas toujours (voyez ci-dessous les différents types de composition que nous mettons en pratique).

----------------------------------------------------------

En quoi nous nous démarquons de la versification classique :

1. Généralités :

— Usage des assonances, contre-assonances et sous-rimes voisines
— Pluriel à la césure
— Alternance rimes masculines/féminines combinée avec alternance rimes vocaliques/consonantiques
— Alternance parfois non respectée
— Rimes : singulier avec pluriel ("-s" ou "-ent")
— Conjonction parfois non comptée (« et », par exemple) ;
— Rime suffisante ou riche/rime pure non prioritaire.

Les notions de rimes suffisantes, riches ou pauvres ne nous importent guère. C'est le vers dans son entièreté qu'il faut prendre en considération : le jeu des assonances et des allitérations à l'intérieur du vers. Certaines personnes semblent ne pas comprendre cela, se focalisant uniquement sur la richesse de la rime. Cette recherche,– que l'on pourrait qualifier de scolaire,– ne mène qu'à un appauvrissement du langage poétique et non pas à un enrichissement, malgré toutes les rimes riches que l'on pourrait y inclure.
D'une manière générale, je privilégie le sens par rapport à l'aspect purement formel de la composition. Je ne suis pas un créateur d'expressions poétiques, d'associations sémantiques nouvelles, dont l'esprit ne parvient pas toujours à appréhender le sens. Je ne m'écarte pas du langage prosaïque, de la syntaxe ordinaire. J'ai tendance à fuir l'hermétisme, privilégiant le langage intelligible, qui me permet de mieux impacter l'esprit de mon lecteur.

--------------------------------------------------------

2. Composition du vers :

a) Vers parfois décomposé en "segments" (2x6 avec un "e" à la fin du premier segment). Le décompte syllabique est alors abandonné, au profit de ce type de composition.
Autres types possibles : 6 + 2x4 (plus rarement) ; 6-(1)-6 ; (1)-6-6.

b) dernier son vocalique d'un mot tombant parfois sur la 6ème syllabe, dans un vers de 12 pieds (abstraction faite du "e" final).
Dans ce cas, la césure — bien qu'elle semble avoir disparu — conserve son statut de "lieu d'articulation métrique du vers".
Exemples :
— "Un marché aux légumes se tient dans la cour"
— "L'enfance de cet homme ne fut pas très belle"
— "Car c'est la récompense d'un galant discours"
Ce procédé décuple considérablement les possibilités de composition, en conservant le point d'articulation métrique du vers, comme nous l'avons indiqué ci-dessus. Cela permet également d'offrir un statut particulier aux mots de deux syllabes tombant au milieu du vers. Exemples :
— "Elle se faisait battre par tous les garçons"
— "On voyait une flamme luire intensément".
Le verbe "battre" et le mot "flamme" acquièrent une force particulière. De plus, cette construction a l'avantage d'être naturelle (parfois plus naturelle qu'un alexandrin doté d'une césure trop artificielle). La notion d'hémistiches disparaît alors au profit de ce type de composition.

Nous ne faisons jamais tomber un "e" à la 6ème syllabe, ce qui anéantit le point d'articulation et rend le vers mauvais, d'un point de vue rythmique. Le procédé expliqué ci-dessus permet précisément d'éviter cette erreur, en plaçant un son vocalique à la 6ème syllabe, ce qui fonctionne parfaitement.

Certains lecteurs sont parfois gênés par ce type de vers, mais il suffit d'en comprendre la construction et de se familiariser avec lui. Une fois ce type assimilé par l'esprit, on ne fait plus la différence avec un véritable alexandrin, à la lecture.

c) Trimètre parfois construit avec son vocalique à la 6ème syllabe, suivant le même principe qu'au point précédent. Cependant, on laisse parfois tomber ce point d'articulation pour ne conserver que ceux situés à la 4ème et à la 8ème syllabe, généralement.
-------------------------------------------------------------------
Attention : certains lecteurs prennent ces nouveaux types de composition pour des maladresses (idem en ce qui concerne l'usage des assonances, contre-assonances et sous-rimes voisines).
Il s'agit de "nouveaux" procédés qui entrent dans le cadre d'une réforme personnelle de la versification classique. Ces règles peuvent correspondre au néoclassicisme, bien entendu.
Il était nécessaire de les définir avec une certaine précision, suite à plusieurs critiques visant la construction du vers et les rimes.
Il est encore possible de construire le vers autrement, bien sûr. Nous n'avons fait que suggérer quelques types de composition.
Ces types sont donc ceux que nous utilisons personnellement.

Merci de votre attention.


__________________________________________


IV. ANNEXES : commentaires laissés sur certains poèmes et réflexions additionnelles.

Commentaire adressé à un auteur qui considérait qu'il fallait absolument respecter les règles classiques :

"Certains restent fidèles au classicisme, d'autres choisissent d'autres voies, d'autres types de composition. Le problème, c'est que les "classiques purs" ont parfois du mal à s'adapter aux mutations que la poésie a subies au cours du XXe siècle, jusqu'à nos jours. Or, comme je l'ai dit précédemment, il suffit de ne pas nommer les éléments poétiques que nous utilisons, et à partir du moment ou cette dénomination n'est pas effectuée, un poète reste libre de composer ses vers suivant une construction personnelle, qui s'apparente aux formes classiques par un jeu de mutations, de transformations propres à l'époque moderne. Le résultat sera plus ou moins harmonieux suivant le talent du poète, sachant que le respect absolu des règles classiques ne donne pas forcément un bon poème, tandis que l'application de certaines licences peut aboutir à un texte de grande qualité.
De toute façon, impossible d'établir la recette d'un bon poème, bien entendu. Ce n'est pas seulement une question de technique littéraire, mais de magie,– à condition que la langue française soit rigoureusement respectée, bien sûr ; je pense que nous serons tous d'accord sur ce point.
Pour le reste, il est assez difficile de s'accorder, effectivement : les classiques reprochent aux poètes trop libres de ne pas respecter les règles, et inversement.
Nous devons essayer de nous comprendre mutuellement ; les échanges littéraires n'en seront que plus enrichissants.

A bientôt, chers amis."


***

Autre commentaire :

"Merci pour la suggestion au sujet des "rimes" – une notion qui a perdu son caractère prépondérant de nos jours, du fait de toutes les licences autorisées par la poésie "moderne" + l'usage des assonances/contre-assonances/sous-rimes voisines, voire absence de rime chez certains auteurs, etc. J'essaie toujours de garder au moins un son vocalique, indépendamment de toutes les lettres qui peuvent entourer ce son. Les auteurs classiques se retournent dans leur tombe, bien sûr, mais je pense qu'ils se sont habitués à cette évolution, qui apparaît comme une régression par rapport à la pureté de la rime mais qui permet de composer plus librement, en évitant l'écueil d'une poésie trop classique.
J'explique cela dans un système de versification personnel, qui s'appuie sur une nouvelle manière de considérer la rime. Chez moi, comme chez beaucoup d'autres auteurs, celle-ci a tendance à perdre le statut classique qu'elle avait auparavant pour laisser se déployer un maximum de combinaisons de mots, de tournures de phrases possibles. C'est ce déploiement maximum qui m'importe, au détriment d'une certaine pureté. D'autres accorderont la prépondérance à la rime, en fonction de leur propre sensibilité poétique, et je salue bien sûr cette manière de travailler qui donne parfois des résultats magnifiques !"




________________________________________________________________



Dernière entrée au journal

Publiée : 6 février à 22:21
Titre : Remerciement - 2 commentaires sur cette entrée

Je tiens à remercier Varh, Mik, Banniange et Mido pour les commentaires qu'ils ont laissés sur un de mes poèmes.
Celui-ci a été supprimé suite à un problème technique, mais j'ai bien lu ces commentaires et je vous en remercie, chers amis !

A bientôt

Répondre      Entrées antérieures


Listes:      

 

 



Liste de ses poèmes
Consulter son journal
Lui envoyer un message instantané
- Poème contre Daesh, suite aux derniers attentats. (Poèmes tristes)
- Emeraldas (Autres poèmes)
- Promethium (Poèmes tristes)

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 893/12881

8.4%
 
 75 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.7%
 
 69 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

5.2%
 
 46 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

15.7%
 
 140 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.9%
 
 17 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

11%
 
 98 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.3%
 
 172 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

30.9%
 
 276 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,0408] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.