Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 126
Invisible : 0
Total : 128
· Yvan Bert · lefebvre
12997 membres inscrits

Montréal: 17 août 12:44:04
Paris: 17 août 18:44:04
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Profil de sebaubry Aller en bas de page Cacher le panneau de droite



si ma vie est un spectacle laissez moi en être le clou
   

sebaubry

Poèmes : 41
Commentaires : 327
Connexions : 601
Pages consultées : 16900

Type de compte : Régulier
Membre depuis : 21 septembre 2006
Dernière connexion : il y a 5 mois

Cet utilisateur est présentement hors ligne.

Informations générales

Nom : Sébastien AUBRY
Date de naissance : 25 février 1984
Sexe : Masculin
Lieu : Lamballe (Bretagne)
Profession : technicien de laboratoire fraîchement embauché !!!!!!!!



Autres informations

Film préféré : la ligne verte, le coeur des hommes, ni pour ni contre, doberman, lost in translation...
Style musical préféré : reggae, rock, ska, chanson française, electro, dub, hip hop, jazz...
Écrivain ou poète préféré : bénabar, mc solaar, thomas fersen, pierrot (la ruda)...




Passe-temps

Aller en festivals, écouter de la musique, aller au cinéma et écrire quelques poèmes à mes heures perdues



Son histoire

Né le 25 février 1984 d’un père artisan transporteur et d’une mère infirmière, Sébastien mène une enfance joyeuse et équilibrée dans les Côtes d’Armor. De la maternelle à la seconde, sa scolarité n’a posé aucun problème jusqu’au jour fatidique du choix de l’orientation scolaire.

Malgré un caractère plutôt littéraire, Sébastien décide finalement de s’orienter vers les sciences comme une grande partie de ses petits camarades de l’époque. Dans un climat professionnel difficile, Sébastien pense déjà à sa carrière future et à son insertion dans le monde du travail et voit là une opportunité et un panel de formations diverses et variées qui s’offrent à lui.

Arrivé par hasard, après l’obtention de son Baccalauréat scientifique, à l’IUT de Lannion en Mesures Physiques, Sébastien se découvre un véritable intérêt pour la chimie et les analyses physico-chimiques. Même si au fond de lui, sa véritable envie était de devenir ingénieur du son…

Ces deux années d’études universitaires loin du foyer familial sont plus que bénéfiques pour ce jeune garçon. Il trouve rapidement sa place au milieu d’une promotion d’une centaine de personnes. Et après une deuxième année qu’il termine en fanfare, Sébastien décroche son diplôme sans trop de problèmes.

Parti faire son stage de fin d’année à Londres, la ville de ses rêves, dans le Laboratoire de l’Université de Pharmacie de Kingston, Sébastien revient grandit de cette expérience outre-manche. Là-bas, en parallèle de sa carrière scientifique qui se dessine, il a pu pratiquer une de ces matières préférées : l’anglais. Malheureusement, le jeune homme qui depuis sa plus tendre enfance développe une aversion totale pour la paperasse administrative, ceci ajouté à l’éloignement et sa fainéantise naissante, se voit refuser des trois seules écoles pour lesquelles il avait postulées.

Après quelques recherches peu fructueuses, c’est finalement dans le journal, que sa mère Brigitte remarque une annonce de l’Université de Guingamp qui propose une formation de licence en génie des procédés. A la suite d’un entretien succinct avec le responsable de la formation, et encourager par ses parents, Sébastien décide de se jeter à l’eau et part s’installer en colocation pour y mener la suite de ces études.

Il faut avouer que ce ne fut pas une grande réussite, mais il en ressort tout de même un stage au sein du Laboratoire de Pharmacie Galénique dans lequel Sébastien n’a pu que confirmer son goût pour le Laboratoire.

Dans l’été qui suit cette formation, et après obtention du diplôme, Sébastien décroche un travail intérimaire au sein de la société Dénitral, petit laboratoire d’analyse d’eau de stations d’épuration. Sébastien y découvre la chromatographie ionique.

Après une succession d’évènements plutôt chanceux, Sébastien se retrouve aujourd’hui propulsé vers le pôle pharmaceutique français : Paris et sa région au sein d’une des plus grandes entreprises mondiales : Sanofi-Aventis. En parallèle il suit une formation à l’Ecole Supérieure Technique de Laboratoire dans le XIIIème à quelques centaines de mètres du petit studio dans lequel il vit aujourd’hui. Il est à présent totalement immergé dans le monde du travail et se spécialise petit à petit dans la chromatographie liquide haute performance aussi bien au niveau analytique que préparatif. En attendant de terminer son année de formation et pourquoi pas essayer de trouver rapidement un emploi dès la rentrée prochaine, Sébastien compte bien profiter de son été…



Projets futurs

organiser une soirée concert dans une salle



Autre

sebaubry@caramail.com



Dernière entrée au journal

Publiée : 10 novembre 2006 à 07:06
Titre : Un peu d'amour, beaucoup d'humour - 1 commentaire sur cette entrée

Les paroles d'une petite chanson de Thomas Fersen :


Que fait donc en ce lieu,
Parmi ces messieurs,
Cette blonde aux bras nus,
Si nus qu'elle éternue,
Dans ses doigts, elle se mouche
Et pour s'rincer la bouche,
Elle commande un cognac,
Puis un autre cognac,

Je lui dis à l'oreille:
"T'es belle comme Diane de Poitiers,
Veux tu prendre la moitié
De mon lit si t'as sommeil ?"
Elle me répond, je cite:
"Il faut pas que tu t'excites,
Ce n'est pas c'que tu penses,
Je suis restée vieille France."

"C'est d'accord, je t'acceuille,
Moi je dors dans le fauteuil
En tout bien, tout honneur,
Comme un frère et une soeur,
Toi le lit, moi la banquette,
À la bonne franquette,
C'est d'accord pour ce soir,
Moi je dors dans la baignoire.

Certes, je ne suis pas un saint
Et quand la lumière s'eteint,
Je n'ai pas toujours dit non
Mais jm'en remet à Platon
Pour nous deux c'est plus sage,
Vu la difference d'âge,
Non ce soir pas d'folies
Chacun dans son lit.

Soit je ne suis pas un moine,
J'dissipe mon patrimoine
Dans ce bar un peu glauque,
Ma voix est dev'nue rauque
À la suite des abus
Mais ce soir j'ai rien bu,
Non, ce soir je suis strict,
Le devoir me le dicte.

J'ai rien d'un ecclésiastique,
Ma conscience est élastique
Et si j'fais mon examen,
J'suis pas dans l'droit chemin,
Non, je ne suis pas très pieux
Quand c'est l'heure d'aller au pieu,
Je fais rarement ma prière,
J'préfère une petite bière.

Certes je ne suis pas un prêtre,
Ce s'rait mal me connaître,
Et les soirs de pleine lune,
J'en ai détournée plus d'une,
Mais faut pas rester dehors
Avec tout ces délinquants,
Sois tranquille, moi je dors
Sur le lit de camp.

Soit, j'suis pas un chérubin,
Faudrait que j'prenne un bain,
Que je rase sur mes joues
Cette barbe acajou,
Et mon linge n'est pas net,
Enfin, pour être honnête,
Ce matin dans le bus,
J'ai attrapé une puce.

Les nuits d'hiver sont longues
Dans ma baignoire oblongue,
Elles sont longues et frisquettes,
Surtout sur la banquette,
Le divan du séjour,
Le canapé d'velours,
Le fauteuil Louis-Phillipe.
À ch'val sur les principes!

C'est d'accord, je t'accueille,
Moi je dors dans le fauteuil
En tout bien, tout honneur,
Comme un frère et une soeur,
Toi le lit, moi la banquette,
À la bonne franquette,
C'est d'accord pour ce soir,
Moi je dors dans la baignoire."

Diane de Poitiers extrait de l'album Pièce montée des grands jours

Je ne sais pas pour vous mais moi ça me fait rire et puis ça me détend... Encore mieux à écouter bien entendu !!!

Répondre      Entrées antérieures


Listes:      

 

 



Liste de ses poèmes
Consulter son journal
Lui envoyer un message instantané
Le restaurant (Autres poèmes)
- Noeud marin (Poèmes loufoques)
- Ne m'acquittez pas (Poèmes par thèmes)
- Père-mèle (Poèmes loufoques)

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 946/12983

8.6%
 
 81 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.8%
 
 74 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

5.2%
 
 49 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

15.6%
 
 148 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.8%
 
 17 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

10.9%
 
 103 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.3%
 
 183 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

30.8%
 
 291 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,0214] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.