Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 31
Invisible : 1
Total : 36
· Varh · coeursolitaire62 · Littleone · In Poésie
12874 membres inscrits

Montréal: 26 mars 09:07:15
Paris: 26 mars 15:07:15
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Profil de Hubix-Jeee Aller en bas de page Cacher le panneau de droite



Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   

Hubix-Jeee

Poèmes : 785
Commentaires : 4986
Connexions : 4230
Pages consultées : 130457

Type de compte : Régulier
Membre depuis : 25 décembre 2010
Dernière connexion : il y a 2 minutes

Cet utilisateur est présentement hors ligne.

Informations générales

Nom : Hubix-J.Felert
Sexe : Masculin
Lieu : près de Sagittarius A*
Profession : ambidextre



Autres informations

Film préféré : il y en a tellement qu'il m'est impossible de les cîter tous...
Style musical préféré : musique de films, entre autres, Ryuichi Sakamoto, Bowie, Tom Waits, Enya...
Écrivain ou poète préféré : Prévert, Artaud, Vian, Neruda, Baudelaire, Jim Morrison, Bukowski,Pierre Reverdy, Tristan Tzara,
Personnage de bande dessiné préféré : Gaston Lagaffe, Tintin, Buck Danny, Corto Maltese,Gil Jourdan,




Passe-temps

Cinéphilie, musique à plein temps, bédéphilie, lecteur de polars, écriture, passionné de neuro-physiologie et d'astronomie...

Amoureux des chats, chocolats, cafés, sacs à dos, de toutes les femmes en général et d'une seule en particulier...



Son histoire

quelle histoire...?



Projets futurs

Vivre aussi longtemps que moi - même, voire plus...



Autre

J'aimerai tant croiser le regard d'un suricate, sur le pas de ma porte, et le laisser me traverser jusque dans mes rêves...

Je voulais également proposer une liste de films inscrits à mon panthéon cinéphilique, liste non exhaustive puisque le cinéma est toujours vivant:

"Citizen Kane" d'O.Welles - "City Lights" de C.Chaplin - "Sansho Dayu", de K.Mizoguchi - "Devi" de Satyajit Ray - "La Grande Illusion" de J.Renoir - "Paisa" de R.Rossellini - "A Clockwork Orange" de S.Kubrick - "Freaks" de T.Browning - "Jour de fête" de J.Tati - "Laura" d'O.Preminger - "Sunrise", de F.W.Murnau - "Apocalypse Now", de F.F.Coppola - "Les 400 coups", de F.Truffaut - "King Kong", de Merian C.Cooper et Ernest B.Schoedsack, "La Beauté du Diable", de René Clair, "M", de Fritz Lang, "Spellbound", d'Alfred Hitchcock - "Panique", de Julien Duvivier - "Lost Horizon", de F.Capra - "L'Atalante", de Jean Vigo - " Cat People", de Jacques Tourneur -



Dernière entrée au journal

Publiée : 25 décembre 2016 à 09:15
Titre : Comme trois fromages , sans Galilée... - 2 commentaires sur cette entrée

Il paraîtrait que je faisais du grand Bi, hier, selon des dires auxquels j'accorde que peu de solidité.

Aujourd'hui, le Terre tourne toujours et ma tête semble suivre le même chemin, dans l'égarement le plus sordide.

Tel W.C. Fields, dans tous ses états, désunis, après une nuit semi-comateuse, dans les bras d'une starlette au regard braisé, je me vois, double...

Liant l'inénarrable émission volatile des effluves houblonneux et "maltardes" à l'incursion cérébrale en no trouble, j'élimine l'instable sensation d'équilibre précaire de mon corps engourdi en légitimant textuellement la formule:" See, clone! "...

Il y va de ma crédibilité, nacrée débilité, qui m'amène du lit à la lie, sans lever le moindre doute, supputant quelques déviations pour cause de non conformité logique, vers la nullité la plus nue, la plus crue, la moins pure, au coin mûr de chaque instant vital...

À propos, je dois convaincre les esprits de valeur intrinsèque et ainsi me mouiller, abstraitement, en restant sur les rails du conscient...

Après un dernier lob frontal, Sally Beee se tenait à carreau, admirant une soucoupe volante violenter l'espace aérien du sud asiatique en décapsulant un nuage de bière bonze...

Quelques siècles auparavant, un soir de brume, revenu d'une chasse aux grises lies, dans la forêt d' UQ, je pris malencontreusement, la duchesse Mate, pour une raie alitée; celle-ci me pris en grippe, sous le motif en peau de mouche gaufrée de la salle d'armes d'Arthur, le poète fantôme...

L'après-midi même de cette navrante bévue, je buvais un jus de pipistrelle, à la taverne du Loup à Houpe, en compagnie, du vicomte de Ryen, du marquis de Noudeux, du comte de Hellburg et d'un gredin sympathique, joueur de cors en galet, surnommé Baronne Sonne; celui-ci, imitant le coing sobre, justifiait le vol de la sterne Bergsonienne, en espadrilles et rangs d'oignons, de la pêche en piqué à leurs nids en légo...

- Vous parlez bien d'Isaac, cher Charles?, décocha de Noudeux, ex-arbalétier...

Depuis peu, mon chat ne mange que d'un œil et se morfond dans une béatitude cosmologique, faisant la griffe sur un schtroumpf en chiffon fon fon, ronronnant comme une locomotive au charbon, lorsque je pèle des orvets à l'économe...

(Tout de même, il faut bien reconnaître l'avantage du narrateur sur le lecteur, tel que celui de pouvoir se permettre d'interrompre son histoire, au milieu d'une scène au suspens insoutenable, traverser l'espace-temps, arriver au présent pour quelque impression métaphysique moyennement intéressante et rebondir de quelques siècles en arrières, comme si de rien n'était, tout de même, quoi!)

Donc...
- Mais, vous n'en ratez pas une, marquis, dis-je, notre ami ne parle que d'oiseau!
- Robert Doiseau, le philatéliste vendéen, ami du citoyen Tandon?, questionna le vicomte, circonspect.
- Vous confondez avec Gustave Noideau, l'artiste peintre, auteur du fameux tableau " Non, le n'œuf n'est pas un chiffre rond "!
- M'enfin, je parle d'ornithologie, là, les gars!, cria Charles...

Je dus m'éclipser distraitement et ne revint qu'après la lune en son zénith.
À quelques barils de neige écarlate, entourant de leur présence lumineuse une table rectangulaire de rien, cinq jeunes femmes semblaient s'amuser, pouffant par intermittence...

L'une d'entre elles, pétillante comme une lime andalouse, me fixait de ses yeux doublement doux, d'où la sensation exquise d'une impressionnable augmentation soudaine du flux sanguin au niveau des pommettes, des joues et des zygomatiques...

-Mais qui donc sont ces dames?, demandais-je, illico.
Le comte s'empressa de me répondre, montrant ainsi la faculté innée à satisfaire la curiosité du tout à chacun et prouver ainsi ses compétences en matière de rapidité physiologique.
- Alors, de gauche à droite, selon l'inertie des corps de ces belles personnes, mademoiselle De Jeval Élianore, marquise, mademoiselle De Poday Éluinore, marquise, mademoiselle De Parteau Yloonore, marquise, mademoiselle De Vuman Éléonore, marquise et mademoiselle Souytee Sally Beee, future marquise De Clochemore.
- Ah bon? Future?
- Quatre célibataires et une fiancée et c'est celle-ci qui vous intéresse, cher Hubix Jeee, expliquez-moi!...

À suivre, un jour peut-être, qui sait, lorsque mes souvenirs d'une lointaine conquête spatiale me reviendront en chœurs, reflétant mon émoi d'alors, dans toute sa splendeur...

Hubix.

Répondre      Entrées antérieures


Listes:      

 

 



Liste de ses poèmes
Consulter son journal
Lui envoyer un message instantané
- Marcher Poétique. (Autres poèmes)
- Caméra Obscura. (Poèmes loufoques)
- Tant de Livres posés. (Autres poèmes)

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 881/12870

8.3%
 
 73 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.7%
 
 68 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

5%
 
 44 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

15.8%
 
 139 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.9%
 
 17 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

11%
 
 97 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.3%
 
 170 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

31%
 
 273 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,0228] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.