Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 320
Invisible : 0
Total : 320
12991 membres inscrits

Montréal: 20 juil 08:34:44
Paris: 20 juil 14:34:44
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Profil de Hirondelle-Azur Aller en bas de page Cacher le panneau de droite


Hirondelle-Azur

Poèmes : 60
Commentaires : 57
Connexions : 305
Pages consultées : 4078

Type de compte : Régulier
Membre depuis : 30 mars 2013
Dernière connexion : il y a 2 mois

Cet utilisateur est présentement hors ligne.



Dernière entrée au journal

Publiée : 14 mai 2015 à 15:54
Titre : florilège poétique: Oxyde de l'àme.

Oxyde de l'âme: Florilège à l'honneur.
Ce fut une après-midi mémorable que celle passée dans le hall de la M.C.Ahmed Bouleymane, Bab Souika Tn. Ce fut dans ce haut-lieu de culture dans la Médina qu'une table ronde a été organisée autour de l’œuvre du poète Souf Abid venant d'être traduite par Abdelmagid Youcef traducteur, nouvelliste, essayiste. Le poète sus-mentionné est professeur de langue et civilisation arabes, à son actif plusieurs oeuvres, initiateur de projets culturels méritoires. Il dispose d'une plume plantureuse animée ravivée par une verve ancrée dans un imaginaire mnésique. C'est la raison pour laquelle, nous semble-t-il qu'il épouse un registre lexical frisant le sublime, une sorte de mysticisme symbolique...
Le florilège, objet de notre étude fut une matière de réflexion pléthore des intervenants,férus de traduction d'une part ; du traducteur Abdelmagid Youcef d'autre part. La traduction se situant au confluent de deux rives faisant le va et vient entre les frontières de langue source vers la langue d'arrivée en l’occurrence l'arabe et le français. Lors du passage surgissent divers problèmes dans la tâche traduisante... Autour de ces problèmes le poète a viré ses remarques, révélant à l'auditoire des traits de son expérience poétique depuis des lustres déjà confirmée dans son pays que hors frontières...dans des rencontres multi-nationales.
Traduire la poésie n'est pas une tache exempte de tout repos... fait que l'artiste met dans son œuvre des verres opaques quand il use de l’écriture elliptique, suggestive, abondante en images dus aux fantasmes latents. C'est la face occulte de toute œuvre pérenne nourrie des racines du legs ancestral, transfrontière et transtemporel. Le traducteur est appelé à mettre au devant cette ligne de partage universelle. Une œuvre est ouverte à plusieurs pistes de lectures si elle bénéficie des éléments décelés. A contrario, le poète met aussi un verre transparent pour ramener le lecteur vers lui, donner un ancrage dans le réel sans pour autant banaliser son lexique...
Une bonne traduction est trahison, n'est copie conforme du texte -mère, devant aller au tréfonds de l'écriture, à la musicalité des mots, le rythme avec lequel souffle le poème, c'est son cœur. Dans ce sens Abdelmagid Youccef ces obstacles d'équivalences, de locutions utilisées par Souf Abid imbibé par une expérience soufiste. D'ailleurs nous pensons qu'il a réussi en gardant la couleur locale, odoriférente mais qui a son pendant humain chez la langue hôte. Il a su sonder cette opacité par le procédé d'ajout, de suppression, de transformation lors de ce pèlerinage de la langue arabe vers le français.
Force encore est de constater que la traduction est une aventure à risque, a remarqué le poète Mohamed Hédi Al Jaziri dans son intervention pertinente. Ajouté à cela le concours des circonstances lors de la production du texte, l'aire géographique dont il est issu dirai-je même. A pris part aux discussions Mahdi Hassen, poète, parolier, conteur de son état mettant l'accent sur la disposition de quelques mots, la césure, la métrique...
Reste à poser la question cruciale qu'on peut avec Antoine Berman à savoir ; peut-on traduire l'intraduisible,ce qu'échappe à notre regard sensuel à moins qu'on dispose de regard spirituel perçant les structures de surface vers le sillon de la rivière intérieure du monde intérieur de notre poète. Une tache traduisante qui se meut par monts et par vaux(vals).
Une après-midi ou la traduction était à l'honneur a revêtu une atmosphère festive ce mercredi 13 Mai sciemment préparée par la directrice de la M.Culture Bab Souika Yamina Zeydi qu'elle en soit remerciée.
Nous avons choisi ce petit poème en prose traduit par Abdelmagid Youcef.
Un champ(1)
Une graine
Une peine
Une rose qui veille
Dans la salle des fêtes
Une épine qui dort
Dans la main du jardinier.

Une joue rose(2)
Une lèvre rouge
Des ongles vermeils
La main épluche des graines
d'ail.
Une fenêtre estivale
donnant sur la maison des
Voisins.
Une jeune fille,
Dans le patio,
Écorce l’l'amande du cœur.

Répondre      Entrées antérieures


Listes:      

 

 



Liste de ses poèmes
Consulter son journal
Lui envoyer un message instantané
- Incline-toi sur cette fleur (Poèmes d'amour)
- Le jardin intérieur de Jo Ann Morning. (Textes d'opinion)
- encre de lumière (Autres poèmes)

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 944/12988

8.6%
 
 81 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.8%
 
 74 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

5.1%
 
 48 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

15.7%
 
 148 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.8%
 
 17 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

10.9%
 
 103 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.3%
 
 182 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

30.8%
 
 291 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,0203] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.