Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 392
Invisible : 0
Total : 394
· Sybilla · Lachésis (Moirae)
13143 membres inscrits

Montréal: 29 mars 19:47:14
Paris: 30 mars 01:47:14
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Profil de Axior Aller en bas de page Cacher le panneau de droite



Fais ce que tu dis mais ne dis pas ce que tu fais.
   

Axior

Poèmes : 12
Commentaires : 50
Connexions : 65
Pages consultées : 1083

Type de compte : Régulier
Membre depuis : 25 septembre 2014
Dernière connexion : il y a 5 ans

Cet utilisateur est présentement hors ligne.

Informations générales

Nom : Jimmy Axior
Date de naissance : 4 mai 1955
Sexe : Masculin
Lieu : Nantes



Autres informations

Film préféré : La vierge des tueurs
Style musical préféré : Reggae
Écrivain ou poète préféré : Arthur Rimbaud
Personnage de bande dessiné préféré : Gaston Lagaff




Passe-temps

Jeux vidéos, promenades



Son histoire

Je suis un vieux célibataire de 59 ans infréquentable et politiquement incorrect, attaché à des valeurs éculées comme la solidarité, le non jugement, la tolérance, …

A l'âge de 19 ans la majorité passait à 18, j'en profitai pour faire mon sac. Un jean, un duvet et 15 francs en poche, ce fut suffisant pour parcourir les routes d'Europe pendant des années. J'ai vécu de toutes sortes de jobs, fréquenté des milieux divers, découvert des cultures variées.

De retour forcé sur Nantes, plus prestigieuse cité de l'Univers, banlieue de Couëron, ma ville natale, la maladie me fit prendre conscience qu'il serait temps que je me rende utile. J'ai participé autant que possible à la vie associative et politique, et me suis essayé à des activités artistiques, sans grand succès. Il ne suffit pas d'avoir vécu des choses extraordinaires pour savoir les partager.

J'ai des milliers de choses à exprimer. J'ai peint quelques toiles et exposé sans réelle conviction. Je pense à présent être en mesure de partager mes valeurs par le biais de la littérature, qui est la forme d'expression dans laquelle, actuellement, je me sens le plus à l'aise.



Projets futurs

Survivre ...



Autre

Je suis un vieux célibataire bientôt sexagénaire, infréquentable, politiquement incorrect et je n'ai pas la moindre envie de me faire une place dans la société.


En fait je veux toutes les places : celles du haut, du bas, et de la marge. Je veux les places que les autres ne veulent pas parce que celles d'à côté sont mieux, on y voit mieux la scène... mais la scène je n'ai pas besoin de la voir, je connais le spectacle par cœur et il n'est pas toujours très réjouissant.

Je veux une place derrière le pilier, pour pouvoir faire tout ce que je veux sans que personne ne vienne y redire.
Je veux un strapontin pour pouvoir filer en douce à l'heure du sermon.
Je veux la place derrière la grosse dame au chapeau rigolo et qui sent si bon le patchouli.
Je veux être près du radiateur l'hiver, et près de la fenêtre quand revient le printemps.
Je monterai sur l'estrade, puis j'investirai le perchoir. On me tendra un micro, mais je serai déjà parti.


Je suis le fantôme de la société, celui qu'on voit mais qu'on ne regarde pas, qu'on entend mais qu'on n'écoute pas ; moi j'écoute tout, j'observe tout, mais je ne vois ni n'entends rien. C'est le vide, le grand vide, dans cette société où il n'y a rien que des petites places, une pour chacun, avec son nom marqué dessus.



 

 



Liste de ses poèmes
Consulter son journal
Lui envoyer un message instantané
Visiter son site web
- 10 conseils d'ennemi (Poèmes d'amitié)
- Petit quatrain pour des gens "biens" (Autres poèmes)
- Elle boit (Poèmes tristes)

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 1024/13141

8.6%
 
 88 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.6%
 
 78 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

4.9%
 
 50 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

15.9%
 
 163 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.8%
 
 18 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

10.6%
 
 109 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.2%
 
 197 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

31.3%
 
 321 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,0407] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.