Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 35
Invisible : 0
Total : 36
· mido ben
13124 membres inscrits

Montréal: 22 nov 11:34:53
Paris: 22 nov 17:34:53
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Profil de Aeshne Aller en bas de page Cacher le panneau de droite


Aeshne

Poèmes : 198
Commentaires : 2871
Connexions : 3390
Pages consultées : 60860

Type de compte : Régulier
Membre depuis : 22 mars 2008
Dernière connexion : il y a 2 mois

Cet utilisateur est présentement hors ligne.



Son histoire

[En cours d'écriture.]



Autre

-s duos:
Avec Opopop Un lendemain aux coeurs
Avec Samira de Maintenon: La noble moribonde
Avec Oxymore: Perséphondre, part II



Dernière entrée au journal

Publiée : 14 septembre à 02:01
Titre : J'ai envie de toi - 4 commentaires sur cette entrée

Hey.

J’arrive pas à dormir.
J’ai tellement hâte de te retrouver. Ca fait une semaine que j’attends de te baiser. Qu’est-ce que ça peut être long, une semaine...

J’ai l’impression que tes mains sont déjà sur moi, pourtant. Quand je ferme les yeux, je sens leur caresse fantôme explorer ma peau. Mes seins se durcissent déjà au contact de tes lèvres. Je respire ton souffle ; je sens tes doigts sur mon visage fiévreux puis sur tout mon corps. Je brûle, je brûle déjà contre toi qui n’es pas là et mes mains se crispent dans le vide. J’ai envie de toi.

J’ai envie de toi comme j’ai rarement eu envie. L’interdit, peut-être. L’attente, sûrement.

J’ai l’impression d’avoir déjà mille fois vécu ce soir. A force de penser à toi ; là ; dans ces réunions interminables, ou encore dans mon lit. A recréer ces quelques instants qu’on a déjà vécus ; à esquisser les prochains sous mes paupières en attendant ce soir.

[T’as intérêt à valoir le coup.]

Répondre      Entrées antérieures


Listes:      

 

 



Liste de ses poèmes
Consulter son journal
Lui envoyer un message instantané
- A réparer les allumettes (Poèmes d'amour)
- La rage d'avancer (Poèmes tristes)
- Des visages sans tain (Autres poèmes)

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 1013/13120

8.7%
 
 88 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.6%
 
 77 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

4.9%
 
 50 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

15.9%
 
 161 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.8%
 
 18 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

10.8%
 
 109 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.2%
 
 195 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

31.1%
 
 315 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,1831] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.