Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 13
Invisible : 0
Total : 15
· EFIKAN · ilizia chaim
12882 membres inscrits

Montréal: 29 mars 20:49:49
Paris: 30 mars 02:49:49
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Profil de RiagalenArtem Aller en bas de page Cacher le panneau de droite



"Vivre éternellement serait aussi difficile-me semble-t-il-que dormir toute la vie" эт&#
   

RiagalenArtem

Poèmes : 102
Commentaires : 2448
Connexions : 1173
Pages consultées : 28126

Type de compte : Régulier
Membre depuis : 3 août 2012
Dernière connexion : il y a 7 jours

Cet utilisateur est présentement hors ligne.

Informations générales

Lieu : Le Monde...
Profession : Journaliste/traducteur/Rewriter



Autres informations

Écrivain ou poète préféré : Les innovateurs de toutes époques...la liste est longue...




Passe-temps

Sociologie des fourmis et autres aliens-humains, sémantique atypique, course de fond, naviguer, plonger du ciel à la mer, la petite histoire et la grande avec un H majuscule.
La traque aux mystères dans des univers oniriques.
Lapidaire et chercheur d'or :-).



Son histoire

Neuf vies et des lumières, comme les chats. Le reste "Osef"...



Projets futurs

Un deuxième livre, un troisième, etc... /Un énième voyage...



Autre

L'écriture en tête depuis l'enfance, un virus : essais, nouvelles, textes poétiques, "polars" psychologiques, articles... et autres "élucubrations"...qui n'autorisent pas le repos de l'esprit, pas plus que l'auto-satisfaction.
Sens de l'humour noir et arc-en-ciel aussi indispensable que la respiration.

Mon autre grande passion parmi tant d'autres : LE Cinéma !
Exemples en vrac des ceux qui ne seront jamais détrônés : Cukor, R.Walsh, Capra, Einsenstein, B.Wilder, Busby Burkeley, S.Donen, Josef von Sternberg, Joseph L. Mankiewicz, J. Huston, H. Hawks, Lubitsch, Visconti, Rossellini, Preminger, Max Ophüls, Mizoguchi, Kurosawa, Hotsu, W. Allen, Cassavetes, et je garde pour la fin l'un des meilleurs : Orson Welles, monstre sacré.
(liste non exhaustive).

Je préfère évoquer les réalisateurs, et encore, tout choix est hasardeux, ceux que j'aime ont tous une personnalité unique qui me touche.
Comme les livres, les auteurs, les poètes, les peintres, musiciens,etc...

Impossible de tous les nommer, ils dépassent l'espace-temps, ils sont de toutes nationalités, sinon que j'ai Shakespeare en l'âme, jamais démodé.

Une aversion : Les "Nisard" acariâtres, sans aucun sens de l'auto-dérision, ampoulés, rivés au "règles" comme à des rivets, tueurs de libertés, fermés à toute innovation...à fuir et à ignorer.
« Je ne cracherais pas sur un peu d’aide. Rejoignez-moi. Mettons-nous à plusieurs », contre tous les Nisard de la terre pour qui « la littérature est un bien triste missel, une école de résignation. Le lecteur y vient tête basse entendre des sermons et des réprimandes.(…) La folie, la fantaisie, la satire, la hargne et le défi, la mélancolie et tous les autres soleils noirs de la poésie ont roulé dans le fossé. »
Eric Chevillard, drôle, caustique, écorcheur de préjugés. "Démolir Nisard". A lire.

Signé : un électron libre :-).



Dernière entrée au journal

Publiée : 24 décembre 2016 à 09:34
Titre : Gâtés, les enfants ? - 6 commentaires sur cette entrée




Dans le crachotement d'une cervelle brûlée, dans les chialeries qui grimpent aux globes oculaires et redescendent jusqu'au gosier, une, deux, trois et mille vagues d’écœurement comme un mauvais café avalé d'un trait.
Le tord-boyaux d'un énième matin aussi fade que les autres depuis...

Mélange de stupeur et de la nostalgia féroce, de celle qui est née avec nous quand autour d'une table de fête, on était les seuls à avoir les yeux ouverts sur le vide et la catastrophe inévitables.

On les voyait riant tous, ceux aimés passionnément, par nous, les mômes sauvages, rétifs aux caresses qui nous ébouriffaient les cheveux, aussi rêches qu'un souvenir.

Y'a pas pire que ces "je me souviens", tu te le rappelles ? On avait six ans à peine et déjà on savait...

Quoi ? Juste un grand rien. Enfin, presque...

Parce que le drame dans l'histoire, c'est que nous, on est toujours vivants. En apparence.

Mais y'a rien à faire, on a beau voiler les miroirs, se ronger la chair jusqu'aux os, les autres nous interpelleront toujours pour demander leur chemin alors qu'on n'est pas fichus de se remémorer notre adresse. Et on sursautera comme des diables montés sur ressort tellement on a perdu l'habitude des voix étrangères.
Et on voudra s'échapper du piège d'une illusion de vie et clouer le bec aux passants qui nous saluent encore, alors qu'on est pas "là".

On tapera sur des portes invisibles, on hurlera des noms - les vôtres, vous qui auriez pu nous faire croire au beau temps sous une chienne de pluie - pour qu'ils viennent nous délivrer, on chialera en dedans pis en dehors à se dégoûter du sel pour longtemps. Nous, les enfants gâtés, qu'ils disaient...



Riagal, le 24 décembre 2016.

Répondre      Entrées antérieures


Listes:      

 

 



Liste de ses poèmes
Consulter son journal
Lui envoyer un message instantané
- Pour une poignée de cerises sur ton coeur... (Poèmes d'amour)
- En toute innocence... (Autres poèmes)
- Avant la Pluie... (Autres poèmes)

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 881/12870

8.3%
 
 73 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.7%
 
 68 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

5%
 
 44 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

15.8%
 
 139 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.9%
 
 17 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

11%
 
 97 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.3%
 
 170 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

31%
 
 273 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,0206] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.