Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 42
Invisible : 0
Total : 43
Équipe de gestion
· Bestiole
13573 membres inscrits

Montréal: 26 sept 18:47:56
Paris: 27 sept 00:47:56
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Profil de Adamantine Aller en bas de page Cacher le panneau de droite



Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   

Adamantine Cet utilisateur est un membre privilège
Administratrice

Poèmes : 450
Commentaires : 14383
Connexions : 22870
Pages consultées : 633090

Type de compte : Privilège
Membre depuis : 18 novembre 2012
Dernière connexion : il y a 6 heures

Cet utilisateur est présentement hors ligne.

Informations générales

Sexe : Féminin





Son histoire

"Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça" Olivier Bourdeaut



Projets futurs

Un roman à paraître le 19 mars 2020 aux Editions Taurnada : la cave aux poupées



Dernière entrée au journal

Publiée : Avant-hier à 11:42
Titre : Poupouffitude du jour - 5 commentaires sur cette entrée



Il se passe toujours quelque chose dans mon monde rose et bleu.


La Poupouff que je suis a trouvé un autre avantage – et non des moindres – aux gestes barrières : Ne plus avoir à faire la bises aux gens que tu n’apprécies pas plus que ça. Et ça… ça fait du bien. Je suis devenue une experte dans le jeu de regard spécial : « J’aurais tant aimé t’embrasser mais tu sais… gestes barrières » – Avec le soupir qui va bien – .
Un de ces indispensables gestes semble canaliser toutes les fautes de goût possibles et imaginables : le masque. Oui ! « THE » masque (accentuez bien le Z à la française du « the » s’il vous plaît).

Comment dire… Oui, en période de confinement tout le monde a ressorti la machine à coudre achetée en 1997 (toujours dans son carton d’emballage et en excellent état de fonctionnement, normal, elle n’a jamais servi), les affreuses serviettes de table offertes par belle-maman ou le pyjama Mickey trop étroit du petit dernier.

Mais voila :
C’est bon ! Nous sommes déconfinées les Poupouffs ! Nos exubérances masquiennes c’est terminé. No Way !


Les motifs abracadabrantesques doivent rester dans le tiroir de la commode sous la culotte/gaine/serre-ventre et la grenouillère-Koala spéciale disputes conjugales.
Le « moche mais c’est pratique » ne doit absolument pas passer par vous (nulle part en fait ; ça ne doit passer nulle part).
Coordonner le masque avec sa tenue, soit ; mais avec de l’uni. Toujours de l’uni. Non le jaune/violet/rouge ne va pas avec la petite robe verte. Ça n’a jamais été et ça n’ira jamais.

J’en parlais récemment avec ma Doudoudrey. Doudoudrey c’est ma copine qui vient chez moi tous les jeudis midi (le vendredi, c’est Debbie). Doudoudrey est nouvellement amoureuse. Le « nouvellement amoureuse » a toute son importance : on se regarde dans les yeux, on aime les défauts de l’autre (mais non mamour, tu n’as pas de défauts, ce sont des qualités en devenir ), on se tripote, on se léchouille les commissures des lèvres (beurk) ou la base du nez (beurk-beurk) pendant que le couple « old school » regarde nonchalamment.
Bref ! Ma doudoudrey et moi sommes du même avis :

Le masque est obligatoire et le sera encore pas mal de temps alors mesdames, qu’il sécurise et uniformise ou sublime notre tenue mais laissons le manque de classe à toutes celles qui ne sont pas nous. Nous leur devons bien ça !

Eh oui ! Être Poupouff, c’est aussi savoir reconnaître notre supériorité naturelle
.

Répondre      Entrées antérieures


Listes:      


 

 



Liste de ses poèmes
Consulter son journal
Lui envoyer un message instantané
Visiter son site web
L'art de te décrire (Poèmes d'amour)
- Indocile (Poèmes d'amour)
- Avec modération... comme toujours (Citations personnelles)
- Elle est d' Or (Poèmes d'amitié)

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 1042/13187

8.7%
 
 91 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.8%
 
 81 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

4.8%
 
 50 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

15.6%
 
 163 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.8%
 
 19 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

10.8%
 
 113 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.1%
 
 199 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

31.3%
 
 326 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,0181] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.