Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 315
Invisible : 0
Total : 315
13044 membres inscrits

Montréal: 21 avr 19:15:21
Paris: 22 avr 01:15:21
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Profil de Lullaby Aller en bas de page Cacher le panneau de droite



Carpe Diem
   

Lullaby

Poèmes : 87
Commentaires : 967
Connexions : 2561
Pages consultées : 28044

Type de compte : Régulier
Membre depuis : 31 mai 2012
Dernière connexion : il y a 3 jours

Cet utilisateur est présentement hors ligne.

Informations générales

Lieu : Au milieu des étoiles
Profession : Rêveuse à temps complet





Autre

Toucher l’instant
(Grand Corps Malade)


On a trempé notre plume dans notre envie de changer de vision
De prendre une route parallèle, comme une furtive évasion
On a trempé notre plume et est-ce vraiment une hérésie
De se dire qu'on assume et qu'on écrit de la poésie
Il existe paraît-il, un instant dans l'écriture
Qui oublie la page blanche et efface les ratures
Un véritable état second, une espèce de transe
Qui apparaît mystérieusement et s'envole en silence
Que l'on rape ou que l'on slame, on recherche ce moment
Il allume une flamme qui nous éclaire brièvement
Cette flamme est la preuve, laisse moi t'en faire une démo
Qu'il est possible de combattre le mal par les mots
C'est tout sauf une légende, on espère juste toucher l'instant
Les quelques secondes du poète qui échappent à l'espace-temps
Les moments rares et irréels que la quiétude inonde
Rouda, n'oublie jamais notre parole du bout du monde.

On ressent comme une coupure dans la nuit, comme un rêve
On oublie les coups durs de la vie, comme une trêve
C'est un phénomène puissant, je ne te parle pas d'inspiration
Mais d'un souffle plus profond comme une seconde respiration
On voit et on entend l'encre devenir vivante
On goûte et on sent la saveur d'une rime errante
On touche du doigt l'instant qui nous enveloppe de sa puissance
C'est sans cesse la renaissance de l'essence même de nos cinq sens
C'est le moment où on passe de l'autre côté des paysages
On sympathise avec le vent et on tutoie les nuages
Il fait jour en pleine nuit et il fait nuit en plein jour
Profite de cet instant, il ne durera pas toujours.

C'est tout sauf une légende, on espère juste toucher l'instant
Les quelques secondes du poète qui échappent à l'espace-temps
Le moment où le voile se lève et la magie s'élance
Là où j'ai croisé Souleymane au bout du sixième silence
Si on n’a pas atteint le Nirvana, on doit en être au seuil
Pourtant je suis simplement assis là devant ma feuille
Peut-être que cet instant n'existe que dans mon esprit
Et que je suis complètement mythomane lorsque j'écris
Mais laisse moi mon stylo, y'a pas moyen que je m'arrête
J'ai une envie d'écrire comme t'as une envie de cigarette
Et pour m'enlever ce désir je te demanderais de repasser
Car tant que je pourrais écrire je continuerai de penser.

Que c'est tout sauf une légende, on espère juste toucher l'instant
Les quelques secondes du poète qui échappent à l'espace-temps
Les moments que l'on redécouvre, que l'on connaît plus ou moins
Tu l'as déjà touché Jacky, j'en suis témoin
On a trempé notre plume dans notre envie de changer de vision
De prendre une route parallèle, comme une furtive évasion
On a trempé notre plume et est-ce vraiment une hérésie
De se dire qu'on assume et qu'on écrit de la poésie.



Dernière entrée au journal

Publiée : 27 décembre 2017 à 11:30
Titre : 2017 se termine ... enfin ! - 4 commentaires sur cette entrée

Bonjour tout le monde,

Très peu présente cette année ... même si je passais de temps en temps pour vous lire ... j'avoue n'avoir trouvé aucune envie d'écrire ...

2017 touche enfin à sa fin et j'avoue que j'espère beaucoup que 2018 sera bien meilleure !

2017 ... J'ai vu partir mon papa en mars, à la veille de mon anniversaire, subitement, alors qu'il était encore jeune et avait encore de très longues années devant lui ... cette disparition me laisse orpheline ... et mon papa, comme pour beaucoup de fille, comptait énormément pour moi !

2017 ... une année ou les coups durs se sont multipliés ... Une santé fragile, une hospitalisation, une fatigue qui s'installe, une tristesse sans fin ... la déprime qui nous gagne ... la perte d'un, puis deux amis ... et pourtant il faut à chaque fois garder la tête haute et reprendre la route pour aller de l'avant, ne jamais baisser les bras ... Combien de fois ai-je entendu cette phrase cette année, elle est si simple à dire, mais si difficile à mettre en place ... pourtant je me devais de le faire et pas seulement pour moi ...

2017 ... se termine, mais elle se termine comme elle a démarré ... voilà que s'en va notre grand-mère ... certes elle avait un âge plus que respectable ... mais c'est encore une disparition ... une de plus ... et cela juste avant Noël ... pas facile à digérer tout cela ... pourtant encore une fois je vais devoir le faire ...

Encore quelques jours ... et 2018 sera là ... comme beaucoup, je veux croire que cette année sera meilleure et ce n'est pas dans la tristesse et la peine que je veux accueillir cette nouvelle année ... bien au contraire ...

Comme me dit souvent, une personne très importante, derrière les nuages se cache toujours le soleil ... alors je souffle très fort sur les nuages, pour que le soleil apparaisse à tous ceux qui en ont besoin, je pense particulièrement à Mido Ben et Adamantine ...

2018 ... sera meilleure ....

Je vous embrasse

Lullaby

Répondre      Entrées antérieures


Listes:      

 

 



Liste de ses poèmes
Consulter son journal
Lui envoyer un message instantané
Visiter son site web
Dire Je t'aime ... (repost) (Poèmes d'amour)
- Fermer les yeux ! (Poèmes tristes)
- En carence de toi (Poèmes tristes)
- La puissance des mots (Autres poèmes)

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 938/13040

8.6%
 
 81 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.8%
 
 73 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

5.1%
 
 48 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

15.7%
 
 147 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.8%
 
 17 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

11%
 
 103 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.4%
 
 182 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

30.6%
 
 287 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,0182] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.