Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 15
Invisible : 0
Total : 15
12910 membres inscrits

Montréal: 20 juil 22:46:58
Paris: 21 juil 04:46:58
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Profil de Lacase Aller en bas de page Cacher le panneau de droite



Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   

Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Poèmes : 79
Commentaires : 4478
Connexions : 3313
Pages consultées : 135531

Type de compte : Privilège
Membre depuis : 25 juillet 2008
Dernière connexion : il y a un jour

Cet utilisateur est présentement hors ligne.

Informations générales

Date de naissance : 13 mars 1965
Sexe : Masculin
Lieu : Trou sur Layon



Autres informations

Film préféré : Buffet Froid
Style musical préféré : Je suis chanson francophone et jazz classique
Écrivain ou poète préféré : Brassensophile
Personnage de bande dessiné préféré : Tout Gotlib, Carmen Cru, les Goblins...




Passe-temps

La vile aigrette (Haicoucou)

La mer d’huile est à Rachid c’est évident !
Mais pour savoir à qui est le vinaigre
Il faudrait être devin.

Plumes poivres et sels,
Une vile aigrette
Caresse mes salades.


L’hippo…Thèse (Haicoucou)

Pour qu’un hippocampe
Il faut tout d’abord trouver un Hippo.
Un bel hippo potable,
Et une belle toile de tente.

Puis ajouter son grain de sel.

Bref, si t’as l’hippo
T’as la muse.



Son histoire

Ventouse

Sur ma page abandonnée
L’air de rien avunculaire.

Je suis l’oncle incarné
Qu’hélas une tante accule.
Si, si… J’en ai la pieuvre,
C’est elle qu’a l’amarre…

Alors tout en jetant l’encre,
Tristement je bats mon poulpe…



Projets futurs

Etre à tu et à toi… avec vous


Madame,
Jamais je ne vous vois.
Le virtuel à ses lois,
Je ne vous connais pas
Alors, je vous vouvoie.

Madame,
Ce n’est qu’un choix.
Et ça me tue parfois,
De ne pas te dire : toi,
Je l’avoue.

Madame,
De vous à moi,
Je vous rime déjà.
Même si je vous vouvoie,
Je suis têtu parfois…

Madame,
Croyez moi.
Ca ne vous vieillit pas,
D’être si loin de moi.
Je vous voue

Madame,
Un respect adéquat.
Vouvoyions nous crois moi,
Sous tes mots j’t’aperçois,
Et vous… vous voyez moi


Ecrit en novembre 2008 à J'oséphine



Autre

Il était une fois,
Deux foies.
Sans foi ni loi.

On les voyait quelquefois
Promener leur haleine de verre
Dans les bars et estaminets de naguère.

Sans se faire de bile
Toute la journée
Ils s’offraient des tournées.
Une par foie
A la fois !

Foi d’ivrogne ils se plaisaient !

Ils se plurent tant et tant,
Qu’ils en eurent une fillette.
Un bébé si rose, si rose…

Ils l’arrosèrent,
Comme il se boit !
Mais soudain lucides
Ils eurent les foies.

Alors, pour éviter qu’elle ne trinque,
Ils la jetèrent dans un fleuve…

L’enfant survécue ma foi,
Recueillie par je ne sais qui.
Comme quoi…

Y’a qu’le foie qui sauve



Dernière entrée au journal

Publiée : 24 novembre 2016 à 15:57
Titre : Mots de couple * - 11 commentaires sur cette entrée

« Souviens toi mon amour au début c’était tous les jours.
Parfois même plusieurs fois. Oh, on ne se forçait pas, on adorait ça !
Ça, on ne faisait pas prier en ce temps là.

Et puis avec les années... Sans même nous en rendre compte, on est passé à une fois par semaine.
Puis, une fois par mois. Les bons mois…

L’année dernière souviens toi, une seule fois. A Noël…

Au bien sûr, je sais bien, les enfants, le boulot… Le train train qui accapare.
On a mille excuses. Mais si on réfléchit, aucune ne tient vraiment.

Aujourd’hui faut bien se l’avouer, toi comme moi, c’est à peine si l’on y pense…
C’est con, tu ne crois pas ?

Non ne pleure pas. C’est pas ta faute, non. C’est pas toi, c’est pas moi. C’est pas nous, c’est la vie. C’est tout.

Mais tu sais, il n’y a pas de fatalité. Faut qu’on arrête de se laisser aller. Et puis tu sais dans un couple, tant que l’on parle, on peut régler les problèmes… Allez mon amour viens dans mes bras, tout contre moi. C’est décidé, ce samedi soir on remet le couvert !

Et on l’invite enfin : Ta Mèèèèèèère. »


* repost de 2011 disparu malencontreusement

Répondre      Entrées antérieures


Listes:      


 

 



Liste de ses poèmes
Consulter son journal
Lui envoyer un message instantané
- A la lettre haussons... (Poèmes par thèmes)
- Duo à taire (Poèmes par thèmes)
- Histoire sans paroles (Poèmes par thèmes)

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 894/12902

8.4%
 
 75 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.8%
 
 70 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

5.1%
 
 46 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

15.7%
 
 140 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.9%
 
 17 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

11%
 
 98 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.2%
 
 172 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

30.9%
 
 276 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,0177] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.