Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 16
Invisible : 0
Total : 19
· Lapoètesse · Tychilios · Galatea belga
13017 membres inscrits

Montréal: 19 oct 07:55:15
Paris: 19 oct 13:55:15
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Profil de francis54 Aller en bas de page Cacher le panneau de droite



Je reviens de l'amour et du vent de la mort.
   

francis54

Poèmes : 10
Commentaires : 7
Connexions : 46
Pages consultées : 583

Type de compte : Régulier
Membre depuis : 23 août 2009
Dernière connexion : il y a 4 ans

Cet utilisateur est présentement hors ligne.

Informations générales

Nom : Francis Werner
Date de naissance : 18 mars 1971
Sexe : Masculin
Lieu : Nancy
Profession : Libéral, Ingénieur Conseil en construction



Autres informations

Écrivain ou poète préféré : Bernard Lemoine
Personnage de bande dessiné préféré : Pierre Tombale




Passe-temps

Peinture sur toile, Musique (guitarre), ballades, voyages, sport, écriture, lecture,



Son histoire

Parti de rien, arrivé très haut, deux grandes histoires d'amour atypiques et deux grands chagrins associés, 38 ans et pleins d'envies



Projets futurs

Renaitre, reconstruire et surtout VIVRE.........



Dernière entrée au journal

Publiée : 31 août 2009 à 16:41
Titre : Une histoire, la mienne, la votre, la notre... - 5 commentaires sur cette entrée

C’est une longue histoire, qui aurait pu être belle, que longtemps on a cru belle, que longtemps j’ai cru belle………………………..
Elle commença en 1994, deux êtres, deux personnes de sexes opposés, deux personnes qui se rencontrèrent, dans le sud, dans le midi, à Nîmes.
Ils se regardèrent et s’aimèrent, sans comprendre, sans savoir que leur destin était lié, ou alors en ayant tout deviné, tout compris, compris que l’amour était présent, qu’il planait dans l’air comme une odeur de printemps.
Elle était belle, sportive, les cheveux courts, un jolie minois parsemé de tâches de rousseur, un petit nez, une bouche bien dessinée mais pas trop pulpeuse, des courbes athlétiques cachées sous une grande robe moderne, bleue tachée de javel, partant de ses épaules saillantes mais féminines et allant jusqu’aux pieds, un air baba cool, mais fortement agréable à regarder. Elle était fine, pas trop grande, souriante, jeune, dégageant une détermination et une insouciance, une femme enfant, un regard expressif et tendre, des yeux noisette, elle était merveilleuse.
Lui était militaire, un peu rebelle, châtain aux yeux verts, mince et musclé, en uniforme, une bouche généreuse, un regard profond et mystérieux, un beau jeune homme intriguant et charmant.
Ils s’étaient rencontrés sur la base aérienne, c’était leur destin, ils ne pouvaient l’éviter car ils étaient fait pour s’aimer.
Ils sont sortis ensemble pour dîner, dans une crêperie, à Nîmes, et se sont revus de nombreuses fois, se cachant derrière la base pour s’aimer, lui faisant le mur pour la retrouver, bravant les contraintes de sont métier, bravant les responsabilités familiales qui lui incombaient.
Elle, malgré l’improbable, croyait en lui quand il lui disait qu’il regagnerait sa liberté pour pouvoir l’aimer librement, pleinement, elle le croyait car dans ses yeux elle pouvait y voir l’amour, cette flamme que peu connaisse, cette évidence de savoir que c’était leur heure, leur vie d’être ensemble.
Cela devait être une belle histoire, une histoire merveilleuse, pleine d’amour, mais le destin les sépara, il les sépara deux années, deux années durant lesquelles elle se réfugia prés d’un autre et lui prés de sa femme, de ses enfants. Ils s’aimèrent alors en silence, en secret, en gardant l’espoir de ces mots, de ces baisers, des ces étreintes rares mais fusionnelles, de cette promesse qu’ils s’aimeraient à nouveau, qu’ils se reverraient et vivraient ensemble coûte que coûte.
Et ce jour vint, et ils se retrouvèrent et s’aimèrent à nouveau, sans se poser de question, sans que le temps n’est effacé un sentiment, une envie, une promesse, un souvenir, une odeur, un baiser.
Elle ne voulait plus se séparer de lui et lui ne voulait plus se séparer d’elle, ils avaient tant souffert se disaient-ils l’un à l’autre de par cette séparation qu’ils ne voulaient plus revivre cela. Personne ne voulait y croire et leur amour si passionné et fusionnel dérangea grand nombre de gens, proches, moins proches, mais eux ne voyaient que leur bonheur, leur simple bonheur d’être ensemble, ce besoin de se toucher, de se sentir, se caresser, s’embrasser, rattraper le temps perdu, ce temps et ces moments qui ne peuvent se revivre, mais au diable tous ces dires et pensées, ils s’aimaient tout simplement, sans intérêt ni regret.
Ils parcoururent la France entière, affrontant monts et marées, ils traversèrent les tempêtes de la vie comme si ce n’était qu’un souffle d’un nouveau né, ils perdirent tout reconstruisant de plus belle, gardant tête haute et sourire aux lèvres, ils avancèrent portés par cet amour qu’ils ne pensaient pas éphémère mais éternel comme le soleil se levant toujours à l’Est.
Ils s’aimaient comme deux êtres peuvent s’aimer dans les contes de fées, ils s’aimaient comme tout à chacun pouvait l’espérer, ils s’aimaient comme on pourrait en rêver.
Ils veillaient l’un sur l’autre, l’un pensant à l’autre, épiant chaque geste et chaque stigmate espérant deviner ce que l’autre souhaite, le satisfaire, le rendre heureux, montrer son amour, le dire, le faire, en rire, en pleurer, en vivre, respirer le même air, ne plus se quitter, ne faire que s’aimer.
Tous les jours ne furent pas roses, bien au contraire, mais l’essentiel était présent, existant, réel et auto suffisant, rien ne pouvait les érafler, les égratigner, car l’un comme l’autre savait au plus profond de lui-même que sa moitié veillait sur lui, que son amour était bien vrai, sans faille, solide, confiant, puissant……Ils traversèrent des épreuves que peu connaîtront dans leur vie, une vie remplie d’aventures, de découvertes, d’expériences, riche en rencontre, animée de multiples activités, toujours en mouvement, pleine de surprises et d’illusions, pleine de rêves et d’actions, pleine d’amour et de confiance, pleine de respect et de tendresse, pleine de dureté et de sagesse, pleine de complicité et de SECRETS…………………………..
Des mots, rien que des mots, cela pourrait ressembler à une belle histoire, une histoire des temps moderne, une histoire différente des autres, une histoire vraie comme on aimerait qu’elle soit, une histoire que l’on verrait belle et bien éternelle, une histoire invraisemblable, une histoire qui le fût, je vous promets, jusqu’au jour où cette femme, une fois toutes ces épreuves passées, une fois l’amour installé, une fois la passion fusionnée avec le quotidien se laissa corrompre, corrompre par une vie nouvelle, une vie opportuniste, sans foi, sans loi, abandonnant son amour pour de l’argent, abandonnant cette vie pour un autre homme, un autre homme n’étant pas moins son nouveau patron, son nouveau BOSS, un homme sans foi, un homme ayant gâché sa vie, un homme de 18ans son ainé, n’ayant vécu qu’à travers les autres, un homme assez lâche pour être jaloux de ce vrai amour qui existait, un homme qui n’avait espérait que ça et qui cru qu’en s’emparant de cette femme qu’il posséderait cette passion, et elle y cru sûrement, elle y cru tellement qu’elle abandonna son amour, son enfant qu’ils envisageaient depuis trois longues années, abandonnant son fidèle compagnon, un beau beauceron de 13 ans, malade, en fin de vie, sans jamais prendre de ses nouvelles, faisant fi des gens qui l’aimaient réellement, les blessant au plus profond de leur cœur, de leur âme……………….
Cette longue histoire se résume en ces quelques lignes, cette longue histoire n’est pas belle, elle est triste, triste sur toute son existence car tous ces moments, durs comme heureux, ne méritaient pas tous ces sacrifices et toute cette fausse passion, cette histoire finalement est banale, banale de notre époque qui donne tellement de liberté plein les yeux qu’on espère toujours avoir mieux et finalement on ne s’aperçoit plus que ce que l’on a à coté de soit est parfois la plus belle chose au monde et que beaucoup de gens sur cette terre n’espère même pas l’avoir un jour.
Cette histoire est la mienne, la notre, peut être finalement la votre, une histoire banale où un être souffre d’un chagrin d’amour de 15ans, un homme déçu par cette femme qu’il aimait plus que tout, plus que lui-même.

Répondre      Entrées antérieures


 

 



Liste de ses poèmes
Consulter son journal
Lui envoyer un message instantané
- Ma fin... (Poèmes tristes)
- La Vie (Poèmes tristes)
- Aujourd'hui (Poèmes tristes)

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 958/13015

8.6%
 
 82 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.7%
 
 74 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

5.1%
 
 49 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

15.8%
 
 151 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.8%
 
 17 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

10.9%
 
 104 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.3%
 
 185 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

30.9%
 
 296 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,0242] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.