Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 342
Invisible : 0
Total : 343
· Jacques-Marie JAHEL
13297 membres inscrits

Montréal: 23 jan 08:48:11
Paris: 23 jan 14:48:11
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Le Secret Est En Nous ... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 23 sept 2006 à 15:48
Modifié:  23 sept 2006 à 18:36 par LE PASSANT
Citer     Aller en bas de page

Une douceur inconnue, doucement me pénètre.
Débarrassé, tout nu, j’ouvre une fenêtre.
Lentement, je m’éveille, je respire, et je sens.
Mon esprit s’émerveille et je marche à pas lent.

Tout mon être au soleil s’étire, luminescent
Dissipant le sommeil, et mes rêves d’enfant.
Je reste admiratif, devant ce que nous sommes,
Un respect primitif, sur l’enfant et sur l’homme.

Je plonge en ma mémoire, cherchant dans l’inconscient,
le reflet au miroir, d’un regard complaisant
Chaque instant de la vie, est une vie en elle-même.
On meurt et l’on revit, c’est un cycle, un poème.

Je suis là tout pensif, et surpris à la fois
Être un père, être un fils, ces deux être sont bien moi.
En dépit du savoir, nous savons peu de chose.
Nous vivons nôtre histoire à d’infime petite dose.

Superbe Véhicule. Ô physique surprenant.
Bien loin du ridicule, tu es beau, tu es grand.
Je sens en moi monter, un confort, un bien-être.
Est-ce l’amour, la bonté? je ne sais pas peut-être.

S’ouvrir entièrement, se donner à la vie.
Pouvoir faire librement ce dont on a envie,
S’extraire, se surpasser. Redonner à notre Âme,
Les valeurs du passé, rallumer cette flamme

De ces trésors perdus, retrouver ces richesses
Sans en faire un abus, toutes en joies et promesses

Que faut-il faire pour ça? oser fouiller en soi
Aller même Au-delà…, redécouvrir son moi.

Chemin de connaissance, chemin de liberté,
peut être une renaissance, ou autre vérité…

Yvon Le 02/05/06

 
JCMian


L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs (Oscar Wilde)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
128 poèmes Liste
1212 commentaires
Membre depuis
31 août 2006
Dernière connexion
19 octobre 2013
  Publié: 23 sept 2006 à 15:51 Citer     Aller en bas de page

Que de paroles justes Yvon Merci
Amitiés
JC

  Voir, toucher, goûter, sentir,ouïr! Comment peut-on dire que la vie n'a pas de sens ?
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 23 sept 2006 à 16:04 Citer     Aller en bas de page

Encore un très beau poème, Yvon, je vois que l'inspiration ne te manque pas !


"Je plonge en ma mémoire, cherchant dans l’inconscient,
le reflet au miroir, d’un regard complaisant
Chaque instant de la vie, est une vie en elle même.
On meurt et l’on revit, c’est un cycle, un poème."


Chantal tendresse

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 23 sept 2006 à 16:18
Modifié:  14 oct 2006 à 16:35 par LE PASSANT
Citer     Aller en bas de page

Merci amis poètes de mes nuits

Merci JCMian ton passage me fait toujours très plaisir

---------------------------------------------

Et toi chère Chantal tes commentaires sont un plaisir et me touchent

Je t'embrasse

 
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 23 sept 2006 à 18:33 Citer     Aller en bas de page

Que dire ? Lorque l'on est à l'école de la vie et qu'on apprend ses leçons en bon élève, on ne peut que les réciter de si belle manière...
(jusqu'à l'hémistiche travaillé !! )

J'aime vraiment beaucoup...

et...

"Chaque instant de la vie, est une vie en elle-même.
On meurt et l’on revit, c’est un cycle, un poème."


Je dis toujours qu'il a plusieurs vies dans une vie... je vois que je ne suis pas la seule non seulement à le penser, mais à les vivre..

Merci...

bisous...

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 23 sept 2006 à 19:54
Modifié:  30 sept 2006 à 07:58 par LE PASSANT
Citer     Aller en bas de page

Est-ce une façon folle de penser?
Savoir que la progression de l'être ne peut s'accomplir ou se faire dans cette courte vie?
Dans ce souffle de vie?
Tout est une question d'évolution mais quelle évolution?
La question est ouverte...
Cette vie qui nous est offerte et que quelque que "part "on a choisi!
J'aime à croire, que de faire évoluer ce qu'il y a de meilleur en nous, peut nous apporter la Paix, que ce soit sur l'individu, la famille et soyons ambitieux le monde mais tous ces dires n'engagent que moi. Est-ce vraiment ce qui se passe aujourd'hui, je ne sais pas mais quand je lis tous ces poèmes avec une teneur optimiste je me dis que tout est possible.

il faut y croire et j'en suis convaincu

Voilà Ambre ce que je voulais dire pour répondre à ton commentaire qui m'a fait très plaisir

Je t'embrasse





 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16145 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
10 août 2020
  Publié: 24 sept 2006 à 12:55 Citer     Aller en bas de page

Un beau texte qui élève l'Homme avec un grand "H"

cet homme que tu as su faire naître en toi, bien à travers tes mots.

c'est super cette réflexion qui est la tienne, cette quête de ce "nous-même" si difficile parfois à identifier et à mettre en oeuvre...

est-ce là la clef d'un bonheur intérieur ? je veux le croire..

Merci pour ces mots en écho aux miens intimes....

Amitiés

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 25 sept 2006 à 13:20 Citer     Aller en bas de page

Comme il est bon et doux Guido d'avoir de tel commentaire

Et comme le dit très bien Ambre c'est à l'école de la vie que l'on apprend bien ses leçons

Merci Guido

--------------------------------------------

Comme tu le dis si bien, c'est une introspection, mais combien il est difficile d'oser fouiller au fond de soi et de s'avouer que l'on à bien du chemin à faire.

Merci MarYjo de ton passage

 
MARIEPROSE
Impossible d'afficher l'image
Les paroles s'envolent, les écrits restent...ADAGE TRADUIT DU LATIN
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
1661 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2006
Dernière connexion
15 janvier
  Publié: 25 sept 2006 à 13:27 Citer     Aller en bas de page


Aller au fond de soi, pour puiser les plus beaux fruits de nos actions...quelle grande fièreté!

Pouvoir tirer profit de tous les ingrédients nécessaire à notre vitalité.


Magnifique poème qui insite à une visite stimulante du soi!

Bravo Yvon!

Marie.

  Je suis, tu es, nous sommes Poésie!
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 25 sept 2006 à 16:30 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Marie

Oui la réflexion sur soi , amène le respect à la vie et par

conséquent à celle des autres. Prendre le temps,prendre le temps...

Je t'embrasse

 
Andjik
Impossible d'afficher l'image
Le sucre ne vaut rien lorsque c'est le sel qui vous manque.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
5972 commentaires
Membre depuis
21 mai 2004
Dernière connexion
11 juillet 2020
  Publié: 25 sept 2006 à 16:50
Modifié:  26 sept 2006 à 03:38 par Andjik
Citer     Aller en bas de page

"Je plonge en ma mémoire, cherchant dans l’inconscient,
le reflet au miroir, d’un regard complaisant
Chaque instant de la vie, est une vie en elle-même.
On meurt et l’on revit, c’est un cycle, un poème."

Avant de poser mon commentaire, je me sens tout honteux. C'est comme si j'avais pompé sur ton poème pour écrire le mien tant nos conclusions sont les mêmes. Je suis époustouflé de trouver un écho à ma seconde genèse.

Sauf que je suis toujours un fils. Je ne connais pas encore l'autre étape du cercle qui est celle d'être un père. Comme l'avait dit MaryJo dernièrement, la vie est un cercle. Tout est en recommencement comme les saisons. Le père d'aujourd'hui est le fils d'un autre, lui-même fils auparavant! Et ainsi va la vie!

Comme dit Ptitebulle, il y a plusieurs vies à l'intérieur d'une vie. L'enfance, l'adolescence, l'âge adulte. (On peut ajouter la mort mais chacun est libre de ses convictions de ce côté-là). Les générations de l'esprit provoquant les saisons du corps! Puisque le corps suit l'esprit!

J'aime à croire que l'Homme crée ses propres prisons pour pouvoir s'arrêter pour supposément mieux regarder, apprécier la beauté du jour ou encore s'attendrir au clair de lune. La recherche d'un idéal. J'aime aussi à croire qu'il possède la clé de sa propre liberté. Puisque c'est lui qui a bâti sa propre prison. Cette clé là est en nous, j'ai envie de dire : le secret (de sa localisation) est en nous! Mais pour le découvrir, il faut apurer son regard sur soi, son regard au fond de soi. De sincérité, d'humilité et d'honnêteté envers soi-même. Car la vie est un cycle où les mêmes maux reviennent. Si nous n'apprenons pas plus sur nous-mêmes et sur les maux-mêmes, comment serons-nous mieux parés face à l'avenir et l'inconnu?

D'autant que je suis "impressionné" que ce texte n'appelle pas tes lecteurs habituels, d'autant je suis très admiratif de la connaissance et la maturité exprimées! Énormément d'esprit et de sensibilité. Ça doit être votre grand âge. J'aimerais avoir cette sagesse quand mon tour viendra. D'ailleurs l'être humain est un corps et une âme. Et l'esprit joue le rôle de véhicule entre les deux. On le pare en vivant et en apprenant un peu plus chaque jour.

J'ai aimé ma lecture et place dans mes favoris.

N'y vois pas de favoritisme là!

Amicalement!

Yvano


  J'aurais voulu que tu voies l'homme que je suis devenu.
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 27 sept 2006 à 18:17
Modifié:  27 sept 2006 à 18:24 par LE PASSANT
Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Yvano

Je tenais tout d'abord à te remercier pour ce commentaire plein de bon sens, et de réflexions sur le véritable sens de notre vie sur terre, ainsi que d'avoir choisi mon poème pour le mettre dans tes favoris

J'aimerais reprendre un passage qui m'a fort plu

"Comme dit Ptitebulle, il y a plusieurs vies à l'intérieur d'une vie. L'enfance, l'adolescence, l'âge adulte.
"(On peut ajouter la mort mais chacun est libre de ses convictions de ce côté-là).

" Les générations de l'esprit provoquant les saisons du corps! Puisque le corps suit l'esprit! "

Je trouve ce passage fort poétique et combien sont sages tes propos concernant les convictions de chacun.

Mettre ce passage en réflexion

Que notre souffle de vie comme je le dis plus haut
n'est qu'un passage sur la terre parmi tant d'autres comme tu nous le fais toucher des yeux Yvano dans

"J'aime aussi à croire qu'il possède la clé de sa propre liberté. Puisque c'est lui qui a bâti sa propre prison. Cette clé là est en nous, j'ai envie de dire : le secret (de sa localisation) est en nous! Mais pour le découvrir, il faut apurer son regard sur soi, son regard au fond de soi. De sincérité, d'humilité et d'honnêteté envers soi-même.
"Car la vie est un cycle où les mêmes maux reviennent. Si nous n'apprenons pas plus sur nous-mêmes et sur les maux-mêmes, comment serons-nous mieux parés face à l'avenir et l'inconnu?"

Combien j'aime ces réflexions, qui nous remettent chaque jour en questions et que cette âme prisonnière de ce merveilleux véhicule qu'est notre corps. j'en retiens toujours une phrase qui dit.

"Un esprit sain dans un corps sain"

Combien ai-je encore de chemin à faire avant de trouver ma vérité?

Quand à la sagesse mon ami Yvano, je n'ai pas de leçon à te donner. Ton seul commentaire, est la lumière de la sagesse

Et pour conclure, je rependrais une autre phrase de ton texte toujours aussi belle et oh! combien de bon sens pour celui qui veux bien se donner la peine d'y réfléchir

"D'ailleurs l'être humain est un corps et une âme. Et l'esprit joue le rôle de véhicule entre les deux. On le pare en vivant et en apprenant un peu plus chaque jour".

C'est merveilleusement vrai et tellement bien pensé.

Merci, merci Yvano pour ce très beau commentaire

Mes amitiés sincères


 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 27 sept 2006 à 18:29 Citer     Aller en bas de page

MarYjo que puis-je te dire pour ce beau poème que tu m'offres si simplement ,qui me touche et va tout à fait dans mon sens

Merci de tous mon coeur, je t'embrasse

 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 30 sept 2006 à 07:55 Citer     Aller en bas de page


De même pour toi MarYjo

 
vieugars

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
6 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
9 février 2007
  Publié: 9 févr 2007 à 11:22 Citer     Aller en bas de page

ce qui est beau dans cette parfaite réussite, est que bien des nous peuvent se reconnaître dans cette oeuvre...

 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 4 mars 2007 à 18:04 Citer     Aller en bas de page


Mous avons tous un chemin à suivre sachant que nous avons notre libre arbitre pour choisir ce chemin...

Mes amitiés Vieugars...

 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 16 sept 2007 à 13:19 Citer     Aller en bas de page

Mognolia merci pour ton commentaire je suis flatté, c'est vrai qu'il est difficile d'oser parler de soi, mais je crois qu'il est encore plus difficile d'aller au fond de soi pour savoir qui l'on est vraiment, c'est un vrai travail qu'il faut faire en profondeur...

Merci d'être venue me lire...

 
Fleur Du Vent

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
303 poèmes Liste
2630 commentaires
Membre depuis
2 février 2006
Dernière connexion
3 juin 2020
  Publié: 11 juin 2009 à 13:06 Citer     Aller en bas de page


C'est en allant sur le profil de andjik que j'ai vu ce texte dans ses favoris. Il me fallait venir le lire, je ne suis pas déçu, sinon je n'aurai pas mis de commentaire !

Ton texte est emprunt d'une grande sagesse et d'une superbe leçon.

Nous avons tellement de barrière que chacun de nous avons instituer dans nos rapports avec l'autre ou avec nous même, qu'il n'est pas si simple de :

"S’ouvrir entièrement, se donner à la vie.
Pouvoir faire librement ce dont on a envie,
S’extraire, se surpasser. Redonner à notre Âme,
Les valeurs du passé, rallumer cette flamme

De ces trésors perdus, retrouver ces richesses
Sans en faire un abus, toutes en joies et promesses

Que faut-il faire pour ça? oser fouiller en soi
Aller même Au-delà…, redécouvrir son moi.

Chemin de connaissance, chemin de liberté,
peut être une renaissance, ou autre vérité…"

Il va falloir que je fasse le tri dans mes favoris pour y glisser ton texte dans lequel je retrouve une certaine philosophie qui appartient à certain mode de vie africain...

Merci pour ce texte même s'il date, il reste d'actualité.


amicalement

katia

 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 14 juin 2009 à 18:26
Modifié:  14 juin 2009 à 18:35 par LE PASSANT
Citer     Aller en bas de page

Merci pour ce commentaire qui bien sûr ne peut que me toucher...
Je pense qui ce qui quelque par freine l'être humain dans son cheminement vers la lumière, c'est de ne pas savoir qui il est, ou de la peur de chercher au fond de lui et de découvrir qui il est vraiment...
C'est tellement difficile de gratter du côté sombre de son être et de chercher à l'épurer... C'est ce que j'essaie de faire mais...

Merci Katia merci d'être passée me lire


Yvon

 
saldday


Lorsque souvent au fond de mon coeur penetre comme un trait le souvenir de tes mots....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
2351 commentaires
Membre depuis
28 août 2007
Dernière connexion
29 octobre 2020
  Publié: 13 mai 2016 à 22:13 Citer     Aller en bas de page

Quel beau poème que voilà ici...L'infini de l'homme
dans toute sa sagesse
j'ai adorer te lire ici. Même si c'était si tard

Saldday

  Nous sommes le temps qui nous reste.
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 10 jan 2017 à 03:52 Citer     Aller en bas de page

Merci Saldday même tard c'est toujours agréable de voir un gentil commentaire.
La sagesse est intérieur mais il faut la promouvoir et ce n'est pas chose facile ...

Mes amitiés au plaisir de te lire

Yvon

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3527
Réponses: 20
Réponses uniques: 10
Listes: 3 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

femme imaginaire (Amour)
Auteur : rimarien
Élégie Des Amours Impossibles (poème majeur) (Autres)
Auteur : Andjik
La passion du poète, (Amitié)
Auteur : Nuages
Moi qui n’ai rien vécu qu’une vie sans histoire (Autres)
Auteur : IciOuLa
Un peu trop loin (Tristes)
Auteur : Tilou8897
La fin des crépuscules (Tristes)
Auteur : Le Hérisson
Et si ? (Autres)
Auteur : Valetrivages
Les mots (Autres)
Auteur : Ellea Lee
Le silence ne s’entend qu’à travers les attentes (Poèmes par thèmes)
Auteur : cartouche
J’ai vu (Autres)
Auteur : Tilou8897
Les gerçures de l'aube (Autres)
Auteur : Tilou8897
Insomnia (Tristes)
Auteur : chimay
Nuits et Pas (les colères)* (Autres)
Auteur : Eleven
L'ultime Bal des Pleureuses (citoyens d'immonde) (Autres)
Auteur : Andjik
ne m'ignorez pas (Poèmes par thèmes)
Auteur : angetine au sol

 

 
Cette page a été générée en [0,0481] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.