Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 375
Invisible : 1
Total : 378
· Sihläryn · Cidnos
13154 membres inscrits

Montréal: 25 févr 16:58:12
Paris: 25 févr 22:58:12
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Éphémères (décembre 2011) : "Les canicules glacées" :: Enlève ton sale carbone de mon désert de glace! Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
MonCielEstCrypté


Penser l'impensable, Nommer l'inommable, Contester l'incontestable
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
85 poèmes Liste
475 commentaires
Membre depuis
13 mars 2011
Dernière connexion
9 février
  Publié: 14 déc 2011 à 21:00 Citer     Aller en bas de page

Il y a forcément un symbole plus grand
Un drapeau pour nous tous, une fin aux tyrans

L’empire state building est couvert de friture
Nos tables à cafés revêtues de factures

Nous sommes une rangée de liste électorale
Une science humaine, une étude amorale

La caféine endort à de plus fortes doses
En boisson, je t’oublie, nébuleuse ecchymose…

Ainsi gonflait l’empire, ainsi parlait l’argent
Et nous, nous regardions, passer le contingent

De l’endoctrinement à échelle massive
Je signe sûrement ma dernière missive

La révolte se sent, la vapeur va siffler
La bouilloire ne ment pas, votre sang va gicler!

Nos graffitis seront rouges sanguinolents
Vos enfants nous écoutent, extrêmes, non-violents

Ils trahiront sans doute vos complots keynésiens
Et, de vos vils jeux d’ombres, il ne restera rien!

Stay frosty, comrades1 - Que vos veines restent givrées lorsque votre sang se réchauffe!

*

1 - Expression signifiant «Gardez votre sang froid» utilisée dans un contexte d'opération militaire

  T'es bien jolie, mais est-ce que tu fond sur la langue?
SienKieWicz

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
2574 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
24 février
  Publié: 14 déc 2011 à 22:24 Citer     Aller en bas de page

À la fois percutant et subtil... comme Chirs le dit, si tu ne t'occupes pas de la politique, c'est la politique qui s'occupe de toi. Le système capitaliste d'exploitation de l'homme par l'homme (symbolisé par l'Empire State Building dans ton poème) creuse sa propre tombe, etc.

 
Mr Barnabooth


Je suis mon régicide et ma propre victime
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
1543 commentaires
Membre depuis
27 novembre 2008
Dernière connexion
2 août 2013
  Publié: 15 déc 2011 à 02:53 Citer     Aller en bas de page

Bien dit et bien pensé !

  Si tu copy mes textes, je te casse la gueule ! ... Right, mec ?
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 15 déc 2011 à 08:51 Citer     Aller en bas de page

La poésie est une arme de destruction massive quand elle s'adresse aux consciences.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9809 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
23 février
  Publié: 16 déc 2011 à 02:03 Citer     Aller en bas de page

MonCielEstCrypté

Un poème haut en couleurs et comme il me parle ....Bravo pour l'originalité. Conclusion "il faut mieux être dans vos papiers qu'à coté....Le langage est rude mais tellement vrai...

Sélénaé

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
701 poèmes Liste
14963 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
23 février
  Publié: 19 déc 2011 à 01:10 Citer     Aller en bas de page

La bouilloire ne ment pas, votre sang va gicler!

Nos graffitis seront rouges sanguinolents
Vos enfants nous écoutent, extrêmes, non-violents

Ils trahiront sans doute vos complots keynésiens
Et, de vos vils jeux d’ombres, il ne restera rien!


Je l'espère !

Merci !

gala

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
5233 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
24 février
  Publié: 30 déc 2011 à 09:30 Citer     Aller en bas de page

Bigre... Et moi qui ne vient que maintenant le découvrir!
Un bien joli pamphlet camarade.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1467
Réponses: 6
Réponses uniques: 6
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0388] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.