Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 226
Invisible : 0
Total : 227
· ami_des_vers
13385 membres inscrits

Montréal: 4 juil 23:27:13
Paris: 5 juil 05:27:13
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Concours de Décembre - Janvier 06-07 - 10 mots imposés nourr :: nouvel an boursier Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Daisuke


tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
37 poèmes Liste
83 commentaires
Membre depuis
7 septembre 2006
Dernière connexion
28 avril 2014
  Publié: 24 déc 2006 à 01:22 Citer     Aller en bas de page

Cette fois encore je suis seul dans ma demeure
Attablé pour un repas d’au moins quatre heures.
La neige chantilly tombe et donne un air festif
Je me sers un martini comme apéritif.

L’écran de mon ordinateur donne sur la bourse
Wall Street, Londres, Tokyo, la finance est une course.
Comme toujours, le cours de la ratatouille est en baisse
Il faut miser sur le champagne, moins en détresse.

En trois cliques de souris, je m’enrichis comme jamais
Actions abandonnées, caviar et crustacés.
Maîtres incontesté lors des repas de fête
Le mien, je le passe toujours sur le net.

A l’affût de la moindre opportunité
Je vendrais des papillotes si ça pouvait rapporter.
Je bats à plate couture les pauvres sushi japonais
Mais j’ai plus de mal contre leurs tiramisu gelés.

Du haut de ma tour de verre je scrute un temps les gens
Qui retournent chez eux pour célébrer le nouvel an.
Mon cœur se serre un instant, inutile de se cacher la vérité
Mes charlottes framboise n’ont plus autant de succès.

  est tu capable de noyer mon âme dans l'océan de tes larmes ?
sebaubry


si ma vie est un spectacle laissez moi en être le clou
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
327 commentaires
Membre depuis
21 septembre 2006
Dernière connexion
22 mars 2018
  Publié: 24 déc 2006 à 06:24 Citer     Aller en bas de page

Une vraie réussite ! J'ai beaucoup aimé l'utilisation du vocabulaire imposé dans un contexte innatendu.

Seb

 
Amandarine


De l'aube claire jusqu'à la fin du jour...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
204 poèmes Liste
3866 commentaires
Membre depuis
24 mars 2006
Dernière connexion
15 novembre 2018
  Publié: 24 déc 2006 à 06:39 Citer     Aller en bas de page

Bravo pour l'originalité ! J'ai bien aimé

 
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20743 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
4 juillet
  Publié: 24 déc 2006 à 06:52 Citer     Aller en bas de page

Moi de même je félicite l'originalité de ce poème, c'est très bien trouvé...Et la chute à la fin est tordante, je peux le dire, je m'attendais à une autre fin que celle là...Joliment mené, merci pour cette dégustation!
Amitiés
Justine

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Maan


Un enfant n'oublie jamais.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
67 poèmes Liste
1106 commentaires
Membre depuis
1er décembre 2005
Dernière connexion
28 juillet 2010
  Publié: 24 déc 2006 à 07:43 Citer     Aller en bas de page

M'a fait sourire plusieurs fois... très bien trouvé!

  Bientôt un(e) mini-Maan dans mes bras !
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Mi biche mi serpent, ça dépend des moments (@Storm)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
314 poèmes Liste
18291 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
4 juillet
  Publié: 25 déc 2006 à 12:35 Citer     Aller en bas de page

Quelle modernité, un texte fort original et plaisant

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
minotaure

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
100 poèmes Liste
225 commentaires
Membre depuis
14 septembre 2006
Dernière connexion
1er avril 2013
  Publié: 28 déc 2006 à 03:36 Citer     Aller en bas de page

J'ai adoré le cours de la ratatouille ! mdrr !
Minotaurement

  Merci de m'avoir lu
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2941
Réponses: 6
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0283] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.