Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 4
Invisible : 0
Total : 4
13277 membres inscrits

Montréal: 16 jan 22:18:14
Paris: 17 jan 04:18:14
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Invisiblement Présent Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 25 nov 2006 à 19:05
Modifié:  1er juin 2010 à 15:45 par Mencita Monoï Angel
Citer     Aller en bas de page

Invisiblement Présent

J’ai voyagé longtemps, avec les yeux fermés,
Comme voyage l’enfant, sans de rien se soucier..
L’ignorance voit sa mort devant l’intelligence
Car se lève une aurore, sur la pure connaissance

Qui nous démontre encore, qu’au-delà de la vie,
Existent d’autres corps, dont nous sommes le fruit.
Le cosmos est le lit, qui nous a enfantés.
Cette force établie, rayonne par sa beauté.

 chacun libre choix de bien ou de mal vivre.
Le destin seul est roi, du meilleur ou du pire.
Un rôle nous est confié, chaque vie a son but,
Chercher à s’édifier, ou bien être un rebut .

Certains voudraient savoir, sans jamais rien chercher,
Quand il faut se mouvoir et non rester couché.
Si l’on regarde enfin ce que nous sommes Amis
Une petite touche, un rien dans ce grand infini

L’empreinte du passage, que nous aurons laissé
Reflétera-t-elle l’image, d’un effrayant passé… ?
D’invisibles richesses sont là à exploiter,
Laissons à la jeunesse le temps d’en hériter.

Ils arriveront un jour à prouver cet ailleurs
Qui rayonne par amour, pour nous rendre meilleur.
Si ce n’est pas encore, le moment de comprendre,
Faisons au moins l’effort, d’écouter, non d’entendre.

Car ils sont bien tous là, dans ce rêve du néant
Lumière de l’au-delà, nos pères, mères, et enfants
La mort de votre vie, nous sépare qu’à moitié.
En brûlant des bougies, en signe d’amitié
Elles nous permettent encore, d’être un peu avec nous
Et vous aimer plus fort, rien qu’en pensant à vous.

Yvon ( en hommage à nos chers disparus)Le 24/11/06

 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 25 nov 2006 à 20:02 Citer     Aller en bas de page


En vérité Jacques c'est en lisant ton poème sur "la mort ", il m'a fait un déclique et a guidé ma plume...

Merci pour ton commentaire mon ami

A très bientôt à te lire

Mes amitiés

 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 26 nov 2006 à 07:28
Modifié:  26 nov 2006 à 07:30 par LE PASSANT
Citer     Aller en bas de page

Se remettre en question toujours et encore, savoir d'où l'on vient savoir où l'on va, n'est-ce pas là question qui mérite une réponse...?

Si ce n'est que la beauté d'une naissance, pourrait donner à une beauté de renaissance non...? A quoi servirait de vivre pour mourir si au bout du compte...

Pourquoi exsiste-t-il des camps de concentrations, des criminels, des violeurs, des pédophiles etc...si au bout du compte...

Pourquoi exsiste-t-il des gens de bonne volontés, des Saints, des gens dévoués aux autres etc... si au bout du compte rien ne se paie.

Ne serait-ce pas là une injustice un non respect à la vie de sacrifices, et de sacrifiés...? j'aimerais que l'on m'explique ...

Merci venise de ton passage qui m'a fait réagir, j'espère dans un sens positif

Mes amitiés


 
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 26 nov 2006 à 15:18 Citer     Aller en bas de page

"Faisons au moins l’effort, d’écouter, non d’entendre"

Elle est là, la clé du demain, de l'ailleurs... de l'esprit qui dure à nous faire progresser... tout en préservant les valeurs reçues de notre ascendance, celles que nous transmettons, et celles à transmettre par notre descendance...

Encore un texte très fort qui me touche beaucoup...


  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 26 nov 2006 à 17:51
Modifié:  28 nov 2006 à 17:44 par LE PASSANT
Citer     Aller en bas de page

C'est vrai Pascal chacun a au fond du coeur sa vérité, et tout celà fait parti de notre évolution, de notre éducation, de notre bon vouloir à comprendre le vrai sens de notre vie, et l'intérêt qu'on peut lui porter.

La mort fait parti du cycle naturel des choses, mais elle n'en reste pas moins un mystère, puisque les plus grands hebdomadaires scientifiques se posent la question donc il ya rèflexion, je pense qu'il est intéressant d'ouvrir une fenêtre sur cette inconnue.

Merci Pascal pour ton commentaire, toujours le bien venu

Mes amitiés

 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 26 nov 2006 à 17:58 Citer     Aller en bas de page


Merci MarYjo pour ce beau commentaire poème

je suis touché chacun se pose beaucoup de question, c'est je pense le jeux de la vie, qui permet à chacun d'évoluer à son rythme

Je t'embrasse

 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 26 nov 2006 à 18:19
Modifié:  26 nov 2006 à 18:57 par LE PASSANT
Citer     Aller en bas de page

C'est vrai Chère Ambre

Elle est là, la clé du demain, de l'ailleurs... de l'esprit qui dure à nous faire progresser...

Quand tu me disais que nous sommes des êtres unique,
avec cette chance formidable de pouvoir communiquer avec l'autre, je pense,que si on a compris ça, alors tout est possible.

N'est ce pas merveilleux de pouvoir encore regarder le ciel, et de se dire que peut être la haut ou à côté de moi, quelqu'un de bien veillant nous guide et nous aide pour aller vers le bien ? Mais c'est ce que moi je pense...

Je t'embrasse et laisse moi encore te remercier

 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 27 nov 2006 à 04:07
Modifié:  27 nov 2006 à 09:08 par LE PASSANT
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Conception,

Un joli prénom au doux parfum, qui me rappelle celui de ma cousine en espagne...

Laisser une trace... oui marquer son passage, oui dire bonjour la VIE! oui tu as raison laisser une trace pour tous ceux qu'on aime, faire une oeuvre, voir un chef-d'oeuvre en construisant sa vie autour de l'amour, avant de rejoindre tous ceux qui nous ont quittés

Merci pour ton passage qui m'a beaucoup touché

 
Jocsim
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
886 commentaires
Membre depuis
30 mai 2004
Dernière connexion
12 décembre 2015
  Publié: 27 nov 2006 à 09:05 Citer     Aller en bas de page

Personnellement je ne me pose plus la question à savoir si la mort est passage ou simple destruction. Elle n’est pas destruction, mais passage. Vers quoi? Voilà! Dieu veille-t-il ou laisse-t-il aller les choses? À quelles et dans quelles conditions? Nos chers disparus veillent-ils au grain? À quelles et dans quelles conditions? Pourquoi oui et/ou pourquoi non? On le saura bien un jour. Comment vivre sans espérance?

Mais ce qui m’importe ici c’est qu’un alignement ordonné et intelligent de mots me rappelle le pouvoir de l’écriture, une arme dans la main de l’homme, et me porte aujourd’hui à pareille réflexion.

Grâce à ta plume, Le Passant.

Et merci pour cela.
Mes respects,

Jocsim

  La tendresse est princière; je veux être son roi.
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 27 nov 2006 à 12:24 Citer     Aller en bas de page


Je suis content que ce poème puisse éveiller la réflexion
et la véritable raison de notre existence,
que l'aveugle, le mal entendant, l'infirme qui n'ont pas été touché par la grâce, l'enfant qui meurt alors qu'il ne demandait qu'a vivre.

Y a-t-il une raison ou des raisons à celà...?

Vaste débat...

Merci pour ton commentaire Josim

 
soukha
Impossible d'afficher l'image
Chaque être, chaque chose, chaque évènement contient son complément et non pas son contraire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
39 poèmes Liste
102 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2006
Dernière connexion
8 juin 2007
  Publié: 28 nov 2006 à 07:15 Citer     Aller en bas de page

C'est curieux je n'ai pas du tout penser à la mort en te lisant... je me suis imprégnée et j'en ai réfléchi chaque phrase... j'ai relu... non non pour moi c'est la Vie qui ressort de tes écrits - Ecrits toujours troublants !
Amicale pensée

  Soukha
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 28 nov 2006 à 18:20
Modifié:  28 nov 2006 à 18:22 par LE PASSANT
Citer     Aller en bas de page

Merci soukha tu sais que j'apprécie tes commentaire, et oui c'est la Vie que je défends dans ce poème, bien vivre pour bien mourir là est le défi...

Mais sommes capable d'affronter cette réalité...?

Aujourd'hui la science avance à pas de géant, mais savons-nous la maîtriser...?

Nous avons aboli l'esclavage, mais ne sommes nous pas devenus les esclaves de ces avancées technologiques, économiques qui sont gérés par de grandes banques financières le pouvoir de l'argent dans quel but encore plus d'argent. Je pense que ça c'est la dure réalité d'aujourd'hui...non?

En fait, je répond à une question que moi même je me pose
et que devrait se poser ceux qui tiennent les rênes et gèrent nos vies

Merci soukha d'être venue me lire j'apprécie

Je t'embrasse

 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 29 nov 2006 à 07:38 Citer     Aller en bas de page

Merci Gasper d'être venu déposer un commentaire

Depuis que je fréquente lpdp, je trouve des poètes extraordinaires de belles âmes, et c'est là que je me dis,
" tu vois Yvon on peut y arriver à cette communion d'esprit, qui peut faire inverser les tendances négatives qui règnent aujourd'hui sur notre planète, même si déjà cela se fait à l'intérieur dune cellule familiale"

Rien que le fait d'apprendre à ce respecter pour respecter l'autre, serait je pense un grand pas...

Et comme tu le dis si bien casper si la croyance était universelle...


Mes amitiés

 
DenisX


Que l'inspiration soit toujours vôtre...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
200 commentaires
Membre depuis
2 juin 2006
Dernière connexion
6 février 2011
  Publié: 7 jan 2007 à 10:05 Citer     Aller en bas de page

Ah enfin !

Je suis ravi de t'avoir réapperçu... car depuis quelques jours, je m'interrogeais...

L'année passée, c'est achevée, pour moi, sur un manque d'envie... et donc, mes lectures s'en sont ressenties...

Aussi, ce texte m'avait échappé... et avec lui, son message profond... auquel j'adhère sans réserve, bien sûr mon ami !

Denis.


  Que l'inspiration soit toujours nôtre !
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 8 jan 2007 à 07:41 Citer     Aller en bas de page


Mon Ami Denis quel plaisir de te relire, oui j'ai eu quelques soucis ces derniers temps, mais si le temps mémorise tout il éfface bien des douleurs...

Et je vais prendre le temps de me faire plaisir, et si mes mots peuvent apporter un peu de douceur j'en serai heureux..


Mes amitiés Denis et à bientôt de lire

 
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 26 mai 2007 à 19:58 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Yvon, peu importe sur quel poème je choisi, ma lecture est riche de ces mots qui nous rapprochent car ces paroles c'est comme ça que je les vois.Un magnifique poème , je vais faire un ménage dans mes favoris pour en avoir un de vous, je vous demanderai à choisir car vous en avez plusieurs et ils me font tous de l'effet.Okana.

  Nicole chaput. *Okana *...
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 31 mai 2007 à 09:20 Citer     Aller en bas de page


Que vous dire okana je suis évidemment très touché devant tant de sollicitude et la marque d'intérêt que vous portez pour mes poèmes, mais il ne faut pas retirer ce que vous avez déjà choisi que furent en leurs temps des coups de coeur, je suis déjà très heureux que vous veniez lire, c'est pour moi une récompense...

Et encore une fois merci

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1747
Réponses: 16
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0370] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.