Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 28
Invisible : 0
Total : 33
· HH · ozner · Gylfi · BORZEK · Saint-Ange
13251 membres inscrits

Montréal: 5 déc 07:40:11
Paris: 5 déc 13:40:11
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Nouvelles littéraires :: Pluie Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Incandia


Pomme un jour, Pomme toujours.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
346 commentaires
Membre depuis
18 mars 2006
Dernière connexion
7 mai 2009
  Publié: 24 mars 2007 à 18:02
Modifié:  7 nov 2010 à 14:11 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

Une rue déserte. Il pleut.
Un homme est assis, seul, sur le trottoir. Il est habillé avec un simple jean et un T-shirt. Il a le dos courbé, il regarde par terre.
Il ressent chaque goutte d’eau qui tombe sur sa nuque. Il ressent chaque souffle du vent qui caresse sa peau. Ces éléments résonnent comme une mélodie à ses oreilles.
La fraîcheur de l’atmosphère ne lui fait rien. Elle le réchauffe.
Ces sensations lui rappellent ses lèvres contre les siennes. Ses yeux plongés dans les siens. Ses murmures à son oreille. Son souffle sur sa peau.
L’homme relève la tête pour embrasser cette pluie qui tombe. Dans ses yeux... Le simple bonheur.

Il se souvient de la première fois où il l’a vraiment aimée. C’était un jour de pluie. Elle devait partir, mais il ne voulait plus la quitter.
Il s’était approché d’elle lentement en la regardant dans les yeux et il avait prononcé ces trois mots si magnifiques.
C’était la première fois qu’il réalisait le sens de ce qu’il venait de dire. C’est la première fois qu’il l’embrassa avec passion et amour.
Il ne voulait plus la laisser partir. Il la serrait contre lui de peur qu’elle s’envole tel un ange. Mais à ses yeux c’en était une.
C’était celle qui lui avait fait découvrir le véritable sens du mot amour. Celle qui lui avait montré qui il était vraiment. Il n’avait plus peur de lui. Il n’avait plus besoin de cette carapace, de cette façade pour se protéger des autres. Avec elle il était invincible.

Il se souvient aussi que c’était sous cette pluie que pour la première fois il lui en avait voulu comme jamais.
Elle lui avait fait mal, il était sorti, avait hurlé de colère. Il s’était épuisé en quelques minutes. Il était tombé à terre totalement vide. Elle l’avait regardé faire impuissante pendant ce temps. Elle s’était approchée en pleurs près de lui. Elle n’arrivait plus à prononcer ce qu’elle voulait. Seul un « pardonne-moi » sortait de sa bouche... Elle s’était agenouillée auprès de lui. Elle ne voyait pas son visage, mais elle lui avait relevé la tête, et elle avait vu ses yeux...
Sous cette pluie il pleurait lui aussi. Elle avait vu au fond de ses yeux le mal qu’elle lui avait fait. Elle s’en voulait et il le savait. Il n’avait plus aucune force, elle l’avait pris dans ses bras, elle ne disait plus rien.
Elle écoutait juste chaque goutte tomber...
Elle sentait juste son corps recroquevillé auprès du sien...

Il se souvient aussi de cette pluie qui la lui avait apportée fragilisée devant sa porte.
Elle avait sonné... Il avait ouvert... Il l’avait vue trempée... Il avait vu son regard rempli de naïveté, de douceur... d’amour pur tout simplement.
Elle tremblait de froid... Il l’avait faite rentrer. Il voyait cette pluie battante transformée en gouttes qui ruisselaient le long de son doux visage.
Il lui avait déposé un petit baiser sur son front.
Il l’avait emmenée dans la salle de bain, il avait commencé à faire couler l’eau pour qu’elle soit chaude.
Lorsqu’il s’était retourné vers elle, elle avait toujours la tête pendante. Il s’était approché d’elle doucement. Il lui avait enlevé son manteau, puis son gilet... Il devinait ses formes sous sa chemise... Il ne l’avait jamais vue nue... Il ne voulait pas profiter de sa vulnérabilité... Il avait donc juste saisi le premier bouton de cette chemise en attendant un signe de contestation... mais rien ne vint. Il lui enleva donc sa chemise, puis son soutien-gorge. Pour la première fois il voyait ce qu’il avait deviné jusqu’à présent...
Il lui desserra sa ceinture... lui déboutonna son pantalon...
Elle était entièrement nue devant lui. Il n’osait pas la regarder, mais il la conduisit sous l’eau. Elle était dos à lui. Il voyait l’eau... Cette eau qu’il aimait tant, couler le long de son dos... le sien... Celui de celle qu’il aimait plus que tout.
Elle retourna lentement son visage vers lui. Un petit sourire timide se dessinait. Des perles d’eau tombaient sur ses yeux d’une couleur unique.
Il entra dans la douche, habillé, et la serra contre lui. Elle s’était alors retournée face à lui... Ils s’étaient embrassés. Pour lui ce fut le plus doux et le plus sensuel baiser qu’ils avaient échangé.

  L'écriture est une flûte enchantée
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20761 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
25 novembre
  Publié: 24 mars 2007 à 18:16 Citer     Aller en bas de page

Une petite suite ne serait pas mal...Dans le même genre....

J'ai aimé la légèreté de tes mots...Et la belle chute à la fin...

Bises

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Incandia


Pomme un jour, Pomme toujours.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
346 commentaires
Membre depuis
18 mars 2006
Dernière connexion
7 mai 2009
  Publié: 25 mars 2007 à 06:46
Modifié:  2 avr 2007 à 12:12 par Incandia
Citer     Aller en bas de page

Merci Balkkam, ça me fait énormément plaisir !!
Justine, voici une petite suite pour te remercier


Boudine (alias Incandia)

  L'écriture est une flûte enchantée
Incandia


Pomme un jour, Pomme toujours.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
346 commentaires
Membre depuis
18 mars 2006
Dernière connexion
7 mai 2009
  Publié: 25 mars 2007 à 09:56 Citer     Aller en bas de page

Merci Aud !!
Mon but n'était pas de faire pleurer
Je crois que oui on s'est bien trouvé...


Boudine (alias Incandia, mademoiselle Incandiaboy)

  L'écriture est une flûte enchantée
Incandia


Pomme un jour, Pomme toujours.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
346 commentaires
Membre depuis
18 mars 2006
Dernière connexion
7 mai 2009
  Publié: 27 mars 2007 à 13:30 Citer     Aller en bas de page

eh bien je vois que j'ai bien écrit ce que j'imaginais alors !!!


Boudine (alias Incandia)

  L'écriture est une flûte enchantée
Incandiaboy

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
141 commentaires
Membre depuis
25 mars 2007
Dernière connexion
7 décembre 2008
  Publié: 8 avr 2007 à 15:49 Citer     Aller en bas de page

Très bien écrit surtout quand on le reçoit par mail un petit peu avant
je t'aime

  Mon rythme...tu le suis ou tu le fuis...
Incandia


Pomme un jour, Pomme toujours.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
346 commentaires
Membre depuis
18 mars 2006
Dernière connexion
7 mai 2009
  Publié: 8 avr 2007 à 17:20 Citer     Aller en bas de page

place privilège tu as cher n'amoureux de moi


Incandia (alias Boudine)

  L'écriture est une flûte enchantée
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Mi biche mi serpent, ça dépend des moments (@Storm)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
293 poèmes Liste
18622 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 7 nov 2010 à 14:12 Citer     Aller en bas de page

Une bien jolie histoire

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1828
Réponses: 7
Réponses uniques: 4
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0288] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.