Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 133
Invisible : 0
Total : 137
· Soliste · ELDORADO · JYL · Aude Doiderose
13173 membres inscrits

Montréal: 25 août 06:00:43
Paris: 25 août 12:00:43
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Nostalgia... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 20 déc 2006 à 08:04
Modifié:  22 août 2009 à 18:53 par (...)
Citer     Aller en bas de page


La brique souvenait le rose de mon teint
Quand de lui je fardais mon chagrin endémique
Un seul de ses éclats à mon rêve déteint
Et voici mon cœur las, en pause académique

La pierre retenait du gris de ses entrailles
Le mien qui transperçait le courant de ma peau
Et mon sang écaillé de ces milliers d’entailles
Recherchait le soleil d’un midi en appeau

Les ors de Saint-Sernin quand l’ombre bataillait
Ricochaient sur mes nuits en flammes olympiques
Mais mon âme perdue, s’écriait et braillait
De vouloir retrouver ses heures nostalgiques

Attends-moi ! Je reviens ! Je veux revoir tes plaines !
Tes coteaux enchantés d’où le vin coule à rire
Le Fronton dominant aux vignes châtelaines
Offre-moi à nouveau tes ceps que j’y soupire !

Ma ville aux beaux dégâts, dans mon cœur tes pavés
Ravivent chaque émoi pour chérir ton absence
Et mes yeux crayonnés de mes pleurs délavés
Voudraient tant te serrer au creux de ton essence !

Attends-moi ! Je reviens ! Comme dans l’idéal !
Les Jacobins sont morts, mais je les vis toujours
Toi ma ville qui dors au bord de ton Canal
Mon temps s'est amarré aux rives de tes jours !


© LR

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 20 déc 2006 à 09:10 Citer     Aller en bas de page

Tres beau texte

Amities

 
JCMian


L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs (Oscar Wilde)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
128 poèmes Liste
1212 commentaires
Membre depuis
31 août 2006
Dernière connexion
19 octobre 2013
  Publié: 20 déc 2006 à 09:49 Citer     Aller en bas de page

Toujours fidèle à toi-même
Bisous
JC

  Voir, toucher, goûter, sentir,ouïr! Comment peut-on dire que la vie n'a pas de sens ?
Ivy

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
106 commentaires
Membre depuis
12 avril 2006
Dernière connexion
8 juillet 2009
  Publié: 21 déc 2006 à 17:02 Citer     Aller en bas de page

Que dire de plus que je n ai deja dit cent fois....
du Ambre dans toute sa splendeur... j ose croire en mes mots...

"Ma ville aux beaux dégâts, dans mon cœur tes pavés
Ravivent chaque émoi pour chérir ton absence
Et mes yeux crayonnés de mes pleurs délavés
Voudraient tant te serrer au creux de ton essence"

J'ose espérer...

Taime

  Quand on aime trop, on aime pas assez
François B
Impossible d'afficher l'image
And then one day you find ten years have got behind you.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
223 commentaires
Membre depuis
8 décembre 2005
Dernière connexion
19 janvier 2012
  Publié: 22 déc 2006 à 07:49 Citer     Aller en bas de page

Comme quoi lorsque l'on habite une ville, elle aussi nous habite. Ce contrat me parait une bonne affaire

 
IciOuLa

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
1466 commentaires
Membre depuis
21 octobre 2004
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 23 déc 2006 à 08:22 Citer     Aller en bas de page

Saint Sernin immobile, les Jacobins silencieux et le canal endormi ne sont pas impassibles : sot qui le croit, ils attendent ton retour...

 
Jocsim
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
886 commentaires
Membre depuis
30 mai 2004
Dernière connexion
12 décembre 2015
  Publié: 23 déc 2006 à 09:38 Citer     Aller en bas de page


Quelle richesse évocatrice!
Je ne résiste pas à la beauté de telles images, genre…

« Tes coteaux enchantés d’où le vin coule à rire »

Et il y en a… et il y en a…

C’est ta magie.
Comment ne pas passer lire?

Jocsim

  La tendresse est princière; je veux être son roi.
Le_chat_mauve


Changer les rêves en projets...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
845 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2006
Dernière connexion
22 mai
  Publié: 26 déc 2006 à 05:58
Modifié:  26 déc 2006 à 11:45 par Le_chat_mauve
Citer     Aller en bas de page

Et que de souvenirs lorsque l'on a traîné
Ses guêtres si longtemps autour de ces pavés,
Humant le vent d'autan sur les briques rosées
Comme nostalgisé de l'air haut-garonnais...

Merci Ambre !!!

  LCM
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 2 jan 2007 à 18:23
Modifié:  1er sept 2007 à 19:48 par (...)
Citer     Aller en bas de page

C'est la musique du midi Mustapha, on ne peut l'oublier...
Merci à toi et à Hassan..

--------

Toujours fidèle à mon sud surtout JC.. merci..

--------

Un doux passage que le tien, Smoke, merci...

--------

Et Nougaro chante toujours... et je chante encore... C'était un gros coup de blues, à défaut d'un coup de Madiran... Merci à toi Casper..

--------

Ben vi, JB... même si je n'y habitais pas, elle était tout près, et ce, pendant 26 ans !! Elle est magique de jour comme de nuit.. tellement belle, surtout de loin, quand le souvenir l'habille... Merci beaucoup..

--------

Merci beaucoup Venise... Toulouse a ses ors déjà écrits au coeur, j'ai voulu les retrouver l'espace d'un instant..

--------

Et vi Thibault... quand on est loin, on se rend souvent mieux compte... Merci d'être passé par là..
(et merci pour ton joli quatrain-chanson)

--------
Ivy.. je t'embrasse de tout mon coeur ... ma tite puce que j'aime..

--------

Comme Montréal que tu as su nous offrir si bellement déjà.. et plusieurs fois me semble-t-il.. Merci François..

--------

Un grand merci à toi Maryjo... pour ta présence, ta fidélité...

--------

Oui IciOuLa... je sais tout ça, mais il y a parfois des vides qui ne parviennent pas à se combler... pas encore du moins... A bientôt pour une visite... Je te remercie, et je t'embrasse...

--------

Comment te remercier Joc, toi si lointain géographiquement, mais que je sais amoureux de notre pays, et de certaines régions (une certaine surtout)..

--------

Et tu es bien placé pour le savoir petit chat mauve...
(RV chez "tonton" )
C'est moi qui te remercie pour ton joli quatrain, touchant.. et pour ton passage.. bzzz




  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Andjik
Impossible d'afficher l'image
Le sucre ne vaut rien lorsque c'est le sel qui vous manque.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
177 poèmes Liste
5968 commentaires
Membre depuis
21 mai 2004
Dernière connexion
19 décembre 2018
  Publié: 3 jan 2007 à 20:07 Citer     Aller en bas de page

Un retour à sa ville, retour aux sources, un retour "comme à l'idéal."

La nostalgie de toute une ville mais aussi d'une partie de soi ! Il est bon de croire que Jadis n'est plus aussi loin !

Amicalement

Yvano

  J'aurais voulu que tu voies l'homme que je suis devenu.
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 26 jan 2007 à 06:46 Citer     Aller en bas de page

Je l'ai revue il y a deux semaines, et j'ai fait le plein de sa lumière.. même si ce n'est pas ''ma" ville.. elle m'est devenue un point de "repaire"...

Merci Yvan...

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2306
Réponses: 10
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0359] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.