Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 180
Invisible : 0
Total : 182
· Rose-Amélie · NicoNavel
13167 membres inscrits

Montréal: 22 août 09:41:47
Paris: 22 août 15:41:47
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Contes fantastiques :: La-bas, En Mer (c&c) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
248 poèmes Liste
8454 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
22 août
  Publié: 23 nov 2014 à 07:55
Modifié:  23 nov 2014 à 11:14 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

Partir à l’aventure,
C’est choisir d’autres ouvertures.
Vers des horizons,
Qui nous surprendront.

Partir sur les océans,
Seul le cap, se décrète.
Naviguant, de crêtes en crêtes.
Acceptant, les éléments.

Le bateau, au quai, nous attend.
Les présences qui bougent, ont tout rempli.
Il ne manque plus que le commandant.

Parmi ces partenaires,
Pour des taches, je me trouve ici.
Nous allons bientôt quitter la terre.

Que d’objets compliqués,
Avec des noms bien précis,
En usages, à pratiquer.

Les fonctions sont partagées,
Les ordres, doivent être accomplis,
L’interdépendance est souhaitée.

Les sirènes en temps qui s’honorent,
Deviennent les rêveries du bord.

Ça y est, voilà les contrées d’eaux.
J’entends les clapotis sur la coque.
Les oiseaux ne sont plus là-haut.
Pourtant, ici, quelque chose me choque.

Une autre forme de vie est arrivée.
Aussi pressée que sur la terre.
Tous ces outils sont bien arrimés.
Je vais devoir apprendre à m'y faire.

Dois-je oublier mes cas de consciences ?
Ou garder pour moi mes ressentis ?
En chacun de nous, ce sont des présences.

Les ordres ne sont donnés qu’une seule fois.
Les gestes attendus doivent être très précis.
Les incompris n’ont pas de choix.

L’entraide est une priorité.
Les automatismes deviennent la vie.
Les quarts ont de quoi nous occuper.

Non, non, les loisirs de la terre,
Ici, autre chose, doit nous distraire.

Notre tranquillité doit tenir compte,
Que nous ne sommes rien sur ces eaux.
Si nous l’oublions, ce qui compte,
C’est de prier le très-haut.

Les éléments ont différents états,
De calme, d’incertitudes, et de violences.
Nous devons réagir à ces présences,
En remerciant, de toujours être là.

Cette dualité, devient nécessaire.
En venant, nous l’avons accepté.
Elle nous forme des caractères.

Les paysages sont plutôt vagues.
Les présences paraissent inopinées.
Et faire prononcer des blagues.

Le ciel a sont importance.
Les étoiles semblent être identifiées
Grâce à elles nous connaissons nos distances.

Notre bateau est notre raison d’être.
À trois-cent-soixante degrés, la fenêtre.

 
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
4357 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
21 août
  Publié: 23 nov 2014 à 09:14 Citer     Aller en bas de page

Je vois que t'as pris la course en solitaire

 
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
440 poèmes Liste
8579 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
22 août
  Publié: 23 nov 2014 à 11:16 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Samamuse,

Un petit commentaire en passant :
Je me rends compte que sont souvent placées des virgules après le sujet.
Si dans la déclamation du poème une pause est observée par souci de rythme, aucune virgule ne sépare le sujet de son verbe. Exception si tu y intègres un complément, un adverbe. etc...

Ne plus préciser les références des textes en soulage la lisibilité, à mon sens.

Cordialement,
Catherine

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
248 poèmes Liste
8454 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
22 août
  Publié: 24 nov 2014 à 03:41 Citer     Aller en bas de page

non QUOIQOUIJE,
il reste encore une continuité,
que je n'ai pas encore écrite,
que nous pouvons construire à deux.

merci CAT,
c'est ce dont j'ai besoin,
je n'ai pas encore repéré les lieux de ces virgules mal placées,
mais sur mon original, je vais en tenir compte.
de plus.
je ne répondrais plus en versifications.
et je mettrais sur LPDP,
que des mini comptes, tant pis pour les développements.
qui sont comme exemples; les textes déjà envoyés et non appréciés.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 837
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0318] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.