Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 371
Invisible : 0
Total : 371
13223 membres inscrits

Montréal: 24 nov 18:39:51
Paris: 25 nov 00:39:51
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Si je m'en allais... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
PlumeDange


Chaque instant meurt à l'instant...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
566 commentaires
Membre depuis
2 août 2005
Dernière connexion
14 juillet 2009
  Publié: 4 jan 2007 à 17:14 Citer     Aller en bas de page

Si je m'en allais...

Et si je n'étais plus que cette simple image,
Chacun de vous alors tournerait cette page.
Juste du noir et blanc, une photographie,
Votre nouveau départ, mon âme qui s'enfuit.

Je n'occuperais plus aucune des mémoires,
Mon visage serait flou après l'au revoir,
Je ne serais alors qu'un fantôme égaré,
Une âme qu'on oublie, un épais trait tiré.

Mon visage apparu dans "Décès" du journal,
Un vieux papier jauni serait mes funérailles.
Mes affaires rangées ne ressortiraient plus,
On se moquerait bien de ma plume déchue.

Dans l'encrier alors serait-elle posée,
N'attendant que mon coeur, le fil de mes pensées
Mais ce ne serait pas la main de la poète,
La main de Plume d'Ange souhaitant vider sa tête,

Qui toucherait soudain cette plume de Dieu,
Le cadeau d'un papy ayant rejoint les cieux.
Aucun oeil ne brillerait face à cet objet,
Aucun battement de coeur lors de son toucher.

Ma personne apparue dans vos rêves d'un soir,
S'en irait le matin sans traces, nulle part.
Je deviendrais un "rien" sans passé dans ce monde,
Comme une absurde idée qu'on jette aux catacombes.

Ce faible souvenir s'éteindrait peu à peu,
Les jours de votre vie seraient toujours heureux.
En vie, au paradis, vos journées seraient mêmes.
Mais ici m'assassine et là-bas papy m'aime.

Magalie ne serait plus qu'un tas de poussière,
Plume d'Ange écrirait observant cette Terre,
Et vous continueriez me laissant loin derrière,
Vous marcheriez devant sans regard en arrière...

(6 Septembre 2006)

  Ecrits vains d'un être ange, étrange écrivain.... Il s'écrie et ses cris se mélangent à son sang, triste vin...
Galaad


Les mots sont le miroir de l'âme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
3532 commentaires
Membre depuis
22 septembre 2006
Dernière connexion
21 janvier 2018
  Publié: 5 jan 2007 à 01:22 Citer     Aller en bas de page

crois tu que l on puisse tourner la page sur une vie aussi facilement que si c était juste une photographie. tu sais çà me fais penser au petit prince de st exupery qui dit que pour les autres sa rose est semblable à toutes les autres mais que pour lui, elle est et restera unique car chaque jour l a choyer protéger et aimer. soit en sur tu es la rose de qq et à leur yeux tu es unique, et du coup tu viens de l être aux miens puisque je viens de lire tes mots.
allez zouuu un ti souriree
bisous anti chagrin

 
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 7 jan 2007 à 11:33 Citer     Aller en bas de page

Ta plume est toujours aussi belle Magalie, mais ton petit coeur est hélas toujours aussi triste...
Crois-tu que ton Papy serait heureux de lire que tu as autant de mal ? (souviens-toi de l'étoile qui te guide)...
Personne n'est jamais inutile... et je souhaite que tes mots aient eu au moins cette utilité-là de te délivrer à nouveau de tes affres..

Je t'embrasse..

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
PlumeDange


Chaque instant meurt à l'instant...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
566 commentaires
Membre depuis
2 août 2005
Dernière connexion
14 juillet 2009
  Publié: 7 jan 2007 à 13:31 Citer     Aller en bas de page

Conception,
Merci pour ton commentaire, je suis bien là et je le resterai car ma plume a décidé d'exister. Bises, merci encore

galaad,
Il s'agit d'une émotion d'un instant, d'une période de ma vie et j'ai pensé de la sorte. Même si cette pensée n'est plus à l'ordre du jour, ce poème me plaît malgré tout. Merci pour ces mots, cela me touche profondément. Le temps m'aide à panser les blessures et vos commentaires tout autant.
Bises

Maryjo,
En effet un cri du coeur resté trop longtemps en moi et trop longtemps existant. Écrire le mal pour mieux l'anéantir, pour mieux l'oublier. La guérison est longue mais Plume d'Ange se relève petit à petit. Je reste avec vous... Bises

Ambre,
Merci pour ce qualificatif, je me vois là touchée. Mon coeur est triste et fatigué et a du mal à survivre ces temps-ci. J'ai eu peur car j'ai failli ne jamais en revenir.
Je sais qu'il ne veut pas me voir souffrir et je ressens sa présence. Malheureusement, j'avais perdu l'étoile qui guidait ma route et j'étais dans une incompréhension totale. La santé n'est déjà pas de mon côté et les choses n'allaient guère en s'arrangeant mais j'ai décidé de changer et de créer un monde où le bonheur est roi et où la poésie m'aiderait à apaiser ma peine. Chacun a son utilité et sa valeur aux yeux des autres.
Oui, les mots m'aident à apaiser un poids et cela me touche et me fait du bien de les savoir lus.
Je te remercie et t'embrasse.
A bientôt,
Amitiés

Plume d'Ange

  Ecrits vains d'un être ange, étrange écrivain.... Il s'écrie et ses cris se mélangent à son sang, triste vin...
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Mi biche mi serpent, ça dépend des moments (@Storm)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
293 poèmes Liste
18614 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
24 novembre
  Publié: 6 sept 2009 à 14:50 Citer     Aller en bas de page

Que de tristesse. J'ose croire que depuis tu as changé d'idée et que tu vis pour lui !

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1755
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0214] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.