Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 177
Invisible : 0
Total : 178
· ori
13202 membres inscrits

Montréal: 15 sept 18:50:41
Paris: 16 sept 00:50:41
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes tristes :: rupture... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1015 poèmes Liste
16386 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
21 août
  Publié: 20 sept 2006 à 05:18
Modifié:  21 mai 2009 à 08:27 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page

Un homme marche dans la ville qui est endormie,
Il déambule,personnage étrange,vil sous la pluie.
Il se perd dans des souvenirs indélébiles,et est détruit.
Et que la pièce soit du côté face ou pile,pour lui tout est gris.

Et dans sa tête,des alexandrins,parlant de malheurs.
La tristesse tel un félin le ronge,le tue avec ferveur.
Il se revoit chérubin,vivant dans le bonheur.
Mais la vie avance,devient un filin duquel si on tombe,on meurt.

Et lui,pour avoir été méprisable,est en solitaire.
Existence inconcevable mais réelle sur cette Terre.
C'est regrettable,mais il ne s'en prend qu'à lui,ne fait plus le fier.
Visions effroyables,aucune main à serrer et pourtant il espère.

Mais il perd la foi malgré les souhaits d'une belle vie.
Ancien roi,il est devenu petit,si petit.
Et il se noie en ses larmes,ne rit
Plus.et si je suis là pour l'aider,lui s'enfuit.

Et pour lui,j'ai peur.demain,verra-t-on dans l'éditorial,
Que cette nuit à cinq heures,un homme s'est fait du mal?
Il se sentait dans le déshonneur,avait perdu tout idéal.
Son amie du passé encore une fois l'effleure...une femme sculpturale.

Il a vécu l'amour et maintenant est dans la souffrance.
Au plus beaux de ses jours,il était embrassé en abondance.
Il partageait avec elle des pommes d'amour,il était dans la confiance.
Mais un jour,elle voulut partir dans les alentours et tout est devenu invraisemblance.

Et tout a changé en ce triste mois.
Elle voulait le quitter,il a ri car il n'y croyait pas.
Mais pourtant elle le pensait vraiment.Et lui quand il a compris,sa joie
S'était déjà envolé et il a pleuré,et il a crié à perdre sa voix.

C'était l'histoire d'une rupture,
Et lui dans le froid soir,ne veut plus du futur.
Plus d'espoir dans cette aube clair-obscur.
Il s'est vu dans un miroir...Il a hurlé,et s'est tué,je vous le jure.



 
Personne Âge


C'est la voie de l'honneur que vous avez choisi, offrant votre jeunesse à la France et ses fils...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
166 poèmes Liste
955 commentaires
Membre depuis
5 avril 2006
Dernière connexion
9 juillet 2014
  Publié: 20 sept 2006 à 06:11
Modifié:  20 sept 2006 à 10:39 par Personne Âge
Citer     Aller en bas de page

Bien triste comme fin !

Il n'a pas supporter sa solitude, mais est-ce que la mort pourrait noyer sa tristesse ? Qui sait peut etre qu'un jour cette fille en question aurait regretter son geste peut etre qu'ils se seraient remit ensemble enfin bref...
Trés jolie poeme !

Comme d'habitude : Te lire fut un plaisir !


Amicalement,
Queen Of Darkness

  Tout a une cause parfois la cause est plus haïssable que la conséquence mais c'est souvent la conséquence qu'on abomine.
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20740 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
19 août
  Publié: 20 sept 2006 à 13:52 Citer     Aller en bas de page

Tellement triste....
Si tu parles de toi, ne fais pas ça, tu ne le mérites pas...
Poussinette a raison tu es le poète du coeur et si tu as besoin...
Je suis là même si je ne suis pas souvent connectée...
Gros bisous à toi
Justine

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Naig


On est tous égaux devant la douleur..
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
2561 commentaires
Membre depuis
23 août 2006
Dernière connexion
28 mars 2013
  Publié: 7 sept 2009 à 16:25 Citer     Aller en bas de page

Une rupture quel quelle sois fais toujours mal.. très mal.. mais il faut se relever, qui sais ce qui nous attend plus tard..?
toutes mes amitiés a toi et merci pour ces beau poemes..

  En route vers Miaou Land... le courage c'est savoir dire stop a certains moments de sa vie... la lacheté ce n'est pas renoncer, simplement laisser faire. une prise de décision est toujours une forme de courage...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 11963
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0258] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.