Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 66
Invisible : 0
Total : 67
· Tychilios
13267 membres inscrits

Montréal: 19 oct 21:06:02
Paris: 20 oct 03:06:02
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: la piscine...ou le temps assassin. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1016 poèmes Liste
16392 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 30 avr 2007 à 12:53 Citer     Aller en bas de page

Sept ans,
Nouvelle maison avec papa,maman...
Au froid mois de la Toussaint,
On voyait la piscine au fond du jardin.

Lui,rêvait de la traverser un jour,
De s'y baigner pour toujours.
Mouvement de brasse,mouvements de mains..
Apprendre à nager comme apprendre à vivre enfin.

Et le temps passait,
Et le temps passe...et...

Trente ans,
Seul dans sa demeure,riche comme Crésus…Pourtant,
Il avait mal,il n’avait pas trouvé l’âme sœur.
Quête de tous les instants,quête du bonheur.

Alors il nageait,
Dans l’eau glacée…
Pauvre de lui,
Difficile vie.

Puis,au hasard d’une rue,
Il la vit,belle,si belle…Sa vue
Se brouilla,et il pleura d’avoir rencontré cette femme,
Jeune et tendre dame.

Chez lui,elle vit sa piscine,son salon,son lit,
Des mots puis très vite l’union des corps pour un petit
Elle n’était pas comme ces poupées de chair,aux formes artificielles..
Qu’aurait il fait pour toujours rester avec elle ?

Quinze étés à s’arroser,dériver sur leur océan bleu,largeur cinq mètres,
Longueur dix mètres…
Mais cette demoiselle en avait assez…Piscine,piscine,piscine,
Elle ne le désirait plus…Ses « je t’aime » n’avaient plus de rimes.

Et le temps passait,
Et le temps passe…et…

Cinquante ans,
Devenu un père qui ne voyait plus son enfant,
La prunelle de ses yeux,
Destin ô combien malheureux.

Alors pour oublier,
Il plongeait dans l’eau chlorée…
Ni le vent,ni la pluie si fine,
Ne l’empêchait de se mouvoir dans les bas fonds de sa piscine.

La maison
Était à l’abandon…
La glycine recouvrait les fenêtres.
Il était perdu ce pauvre être.

Et le temps passait,
Et le temps passe…et…

Soixante dix ans,
Marginal et aigri diraient ceux qui se croient bien pensants.
Et lui qui pousse peut être un de ses derniers souffles,
Et lui qui fait de la brasse papillon et qui s’essouffle.

Et un matin,
Rentrant dans sa cage aquatique,il mourut…plus jamais de lendemains
A vivre…Son fils ne l’a même pas pleuré,
Et est allé chez lui…la piscine ?..Il l’a vidée.

Elle était couleur verte…Il la voyait plein de rage
La considérait vieille comme une ride sur un visage…
En tant d’années,elle aura connu l’amour et la déchéance,
Mais aujourd’hui c’était sa fin...malchance

La piscine…Le temps qui passe….
Qui assassine…Comme des vautours sur une proie…voraces.


 
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 30 avr 2007 à 13:01 Citer     Aller en bas de page

Salut pyc,

Triste, mais combien réaliste......
Des mots percutants.... plume fluide !
Merci de cette lecture....

Amicalement Mariesarah

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
alex26


Brisé d'incertitude, un mystère de trop, ton attitude (fleur de lys)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
50 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
22 mai 2006
Dernière connexion
29 août 2016
  Publié: 30 avr 2007 à 15:55 Citer     Aller en bas de page

Un excelent poème ! J'adore!

  Alex !
Lily.H


Macadam Lily
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
2673 commentaires
Membre depuis
27 juin 2006
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 1er mai 2007 à 08:49 Citer     Aller en bas de page

Je ne nagerais plus jamais de la même façon..
^^


La lys

  Ava
angetine au sol


J'ai juste rêver un jour que je pouvais rêver pour de vraie.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
195 poèmes Liste
3034 commentaires
Membre depuis
22 mars 2005
Dernière connexion
4 août 2016
  Publié: 1er mai 2007 à 13:03 Citer     Aller en bas de page

une leçon pour nous tous!
une bien belle histoire triste mais lourde de vérité!
j'ai aimé!

est ce cela le retour aux sources?

amitié
angetine au sol

  Le parfum subsiste toujours au creux de la main qui offre la rose
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2471
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0287] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.