Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 24
Invisible : 0
Total : 26
· Elisa · Filiquier
13265 membres inscrits

Montréal: 19 oct 01:40:01
Paris: 19 oct 07:40:01
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Du ridicule, tu ne déblatéras point -c’est nul ! Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 15 mars 2005 à 01:36
Modifié:  13 mars 2010 à 07:21 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page


Du ridicule, tu ne déblatéras point –c’est nul !*



Avant que le sujet tourne au ridicule
Déblatérons sans gêne aucune
Dans ces vers qui se bousculent

C’est lors de nuits sans lune
Que j’en entends une…
Puis, deux autres qui gesticulent

Un coup raté…
Et trois autres circulent…
Deux coups portés
Un manque, l’autre bascule
Dans les testicules

Encoure loupé !
J’accumule les frustrations,
En particules, sans modération

Dans la pénombre, regroupées
Ça pullule, faites le calcul…
Des six déjà décomptées, aperçues,
D’autres s’amoncellent en monticules…

Et irrité, je pars en guerre là-dessus…
D’autres coups dans un élan emporté…
Punaise ! Même les « best » s’étiolent
Devant une attaque enfin bien portée !

Pourtant, alors que le sujet devient ridicule
(Et pour que l’on se paie d’un trait ma fiole)
« Déblatérons » sur ces colocataires nocturnes

Cette nuisance dans mon logis, dans ma turne,
De ces damnées blattes toujours en nombre « Majuscule »,
-C’est capital – Qui sont si ridiculement minuscules !

-lograth, mars 2005

***********************

* Si le ridicule ne tue pas, il vaut mieux en rire, alors !

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 15 mars 2005 à 03:29 Citer     Aller en bas de page

On déblatère à terre,
d'un parterre de blattes
qui fait ses commentaires
s'tapant le cul par terre
des blattes militaires
qui ne font pas mystère
du cafard qu'elles enterrent
riducule fête le taire!

Encore Lograth papier comme ça!
amicalmement
jc

 
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 15 mars 2005 à 08:15 Citer     Aller en bas de page

Merci ombrage et rimarien de votre passage et appréciation.
Rimarien, je vois que tu ne perds rien de tes jeux de mots
même sur tes propres commentaires...
Oui, tous ces mots d'esprit, ça enlève le cafard de notre tête (ou même par-terre, sait-on jamais? Qu'est-ce qu'une bestiole connait de l'esprit et de l'humour?).
'faut faire la fête et éradiquer, c'est sûr!

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 15 mars 2005 à 20:15 Citer     Aller en bas de page

Un fond de vérité à la nature des blattes?
J'espère en voir le moins possible dans une vie bien entamée, hélas!
Mais si t'as aimé, c'est le principal, les femmes ont encore plus peur des insectes, c'est bien connu!

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 17 mars 2005 à 21:31 Citer     Aller en bas de page

Moi c'etait pareil et depuis que je leur coupe les pattes je les adore meme un secte zen j'aime.
pardon Lograth de squatter ton espace publicitaire mais je tenais a ce que cela se sache, saches leu.
a+
JC

 
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 18 mars 2005 à 16:04
Modifié:  18 mars 2005 à 16:57 par Lograth
Citer     Aller en bas de page

Et les araignées, mésange, les araignées? (Ça l'a plus que quatre pattes!)

Rimarien, je préfère encore mieux les sauterelles, ça l'a plus de corps et de voulume...
De préférence grillées nature ou au miel, il parait que c'est bon à déguster. Et pour la publicité bin que tu viennes commenter, ça va m'apporter de nouveaux clients et j'ouvrirai un restaurant exotique :

Au menu "coulis de blattes à la framboise" en entrée accompagnée d'une "salade de sauterelles citronnées arrosées de punaises grilleés". On voit déjà qu'on s'en pourlèche les babines...

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 24 mars 2005 à 00:41 Citer     Aller en bas de page

Oh, oh, mésange, tu veux devenir ma chef-cuisinière?
Une chance que tu aimes pas les insectes, parce que tu as déjà de bonnes recettes en vue!! Alors, on les incorporera au menu, bien sûr!!

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1634
Réponses: 6
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0792] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.