Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 25
Invisible : 0
Total : 26
· Sol_M
13210 membres inscrits

Montréal: 22 sept 00:24:20
Paris: 22 sept 06:24:20
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Une perle Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 4 févr 2005 à 18:57
Modifié:  4 févr 2005 à 19:23 par jihem
Citer     Aller en bas de page



Une perle



Tandis que sur tes cils une larme balance
Sur l’ultime sanglot d’un cœur en déshérence,
Sur l’ultime sanglot se ferme le silence ;
Voici que l’écho meurt, de la dernière danse.

Ta main s’est arrêtée dans son vol d’oiseau blanc,
Et tu replies tes ailes, épuisée par le vent ;
Et tu replies tes ailes, pour protéger ton flanc
De mon amour brisé, qui meurt dans son élan.

Je saisis un instant qui passe à ma portée,
Le bonheur est inscrit sur le front de nos cieux.
Le bonheur est inscrit, une larme versée
L’efface à tout jamais d’un horizon pluvieux.

Tandis qu’un pleur muet me déchire le cœur,
Je suis sur ta joue pâle le progrès du malheur.
Je me dis que mourir, à tout prendre, est facile :
Il suffit que je voie cette perle à tes cils.


Janvier 2005

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 4 févr 2005 à 19:24 Citer     Aller en bas de page

Merci Marc, trop gentil!

La prochaine fois, je te mets un collier !

Amitiés

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
215 poèmes Liste
3994 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
16 septembre
  Publié: 5 févr 2005 à 05:29 Citer     Aller en bas de page

Beaucoup d'émotion dans ces mots...
Beaucoup de compassion...

Bravo!

Myo

 
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 5 févr 2005 à 10:55 Citer     Aller en bas de page

Merci Myo - c'est vrai, de la compassion aussi, on "souffre avec"

Amitiés

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 5 févr 2005 à 10:56 Citer     Aller en bas de page

Entendu Waimea ... Je posterai ça en recommandé

Merci et amitiés!

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 6 févr 2005 à 12:30
Modifié:  6 févr 2005 à 12:32 par jihem
Citer     Aller en bas de page

Waiméa:

...Pfuitt Chacun écrit à sa façon, ce qui compte c'est d'avoir quelque chose à dire et c'est ton cas ! Merci pour ton vote

Gwenaelle :

Merci de ton passage et de ton gentil commentaire, au plaisir de te lire

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 7 févr 2005 à 17:50 Citer     Aller en bas de page

Mésange :

Merci d'être venue cueillir cette perle Non, je confonds : ce sont les pies qui volent ce qui brille

Poucine :

Je vois que la valeur n'attend pas le nombre des années ! Merci à toi et au plaisir de te lire.

Amitiés poétiques à vous deux

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
17738 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 3 mars 2007 à 12:12 Citer     Aller en bas de page

Frissons frissons encore une fois !
Boite à bijoux !

Bisous
Vinie

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 23 mai 2007 à 17:00 Citer     Aller en bas de page

Pascal, Vinie !!

Mieux vaut tard que jamais, mais vraiment, j'aurai tardé à vous remercier
Ca n'enlève rien à la sincérité des remerciements

Amitiés

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 5927
Réponses: 8
Réponses uniques: 3
Listes: 2 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0396] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.