Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 7
Invités : 47
Invisible : 0
Total : 54
· SHElene · Amanda · Cidnos · Hubix-Jeee · Lapoètesse · midouche
Équipe de gestion
· Maschoune
13105 membres inscrits

Montréal: 20 avr 06:47:37
Paris: 20 avr 12:47:37
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: La Danseuse Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ulysse


Nos ailes ne sont pas trop grandes, le monde est trop petit!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
145 commentaires
Membre depuis
9 mai 2005
Dernière connexion
21 mars 2018
  Publié: 25 mars 2007 à 09:41
Modifié:  25 mars 2007 à 11:44 par (...)
Citer     Aller en bas de page

La Danseuse

La toison cuivrée fouettant son dos d’albâtre,
Ses yeux noirs, balayés par les vents du désir
Dévoilaient les chimères de ces Lunes de Qat.

Elle dansait aux accents stridents de cette lyre.
Aux sons du derbaké, elle chavirait les cieux.
Son voile révélant ses formes élastiques
Crépitait sur la braise.

Ô divine odalisque,
Houri au regard sombre et fardé d’étincelles,
Ta bouche virginale au philtre ravageur,
Envoûtait nos corps de ces transes profanes.


Comme une douce hostie offerte aux pèlerins,
Versets parant ton sein, tu corromps le pieux,
Toi la Créatrice, Démiurge de nos passions.
Danse encore! Brise cette Lune de verre!

Que sous tes oracles se taisent nos Enfers!

  Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage
xebeche


please send me more, yellow birds...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
39 poèmes Liste
1454 commentaires
Membre depuis
31 octobre 2006
Dernière connexion
24 juin 2009
  Publié: 25 mars 2007 à 11:41 Citer     Aller en bas de page

c'est vraiment beau...
un poème riche en mots, en images et en sensualité..
j'ai beaucoup apprécié.

 
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 25 mars 2007 à 11:50 Citer     Aller en bas de page

Wouf ! Que de beauté dans ces lignes !
Heureuse de te relire grand voyageur....

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
xav21

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
1497 commentaires
Membre depuis
3 mars
Dernière connexion
9 juin 2018
  Publié: 25 mars 2007 à 13:01
Modifié:  25 mars 2007 à 14:13 par Del
Citer     Aller en bas de page

Je suis heureuse d'avoir pu découvrir ton poème, Ulysse.
J'ai du mal à retranscrire ici mes sentiments.
Se trouve en tes rimes ce qui me plait en poésie.
Beauté, rêves, esprit chatouillé, imagination fertile, émotions câlinées...

Bref, ce poème est sublime, une écume de charme s'en découle..
Beaucoup de recherche, j'ai sincèrement apprécié de te lire.

merci Ulysse pour ce pur plaisir offert.

Amitié

Flore

 
FloRe


Tu es beau, j'aime cette image de toi jouant de la guitare!!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
1478 commentaires
Membre depuis
17 mai 2006
Dernière connexion
4 avril
  Publié: 25 mars 2007 à 13:01
Modifié:  25 mars 2007 à 14:13 par Del
Citer     Aller en bas de page

Je suis heureuse d'avoir pu découvrir ton poème, Ulysse.
J'ai du mal à retranscrire ici mes sentiments.
Se trouve en tes rimes ce qui me plait en poésie.
Beauté, rêves, esprit chatouillé, imagination fertile, émotions câlinées...

Bref, ce poème est sublime, une écume de charme s'en découle..
Beaucoup de recherche, j'ai sincèrement apprécié de te lire.

merci Ulysse pour ce pur plaisir offert.

Amitié

Flore

  Toujours l'Amour, Toujours les heures (The hours)
Ulysse


Nos ailes ne sont pas trop grandes, le monde est trop petit!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
145 commentaires
Membre depuis
9 mai 2005
Dernière connexion
21 mars 2018
  Publié: 25 mars 2007 à 14:54 Citer     Aller en bas de page

Merci à tous pour vos commentaires.
Je suis parfois "old fashion" et j'aime les poèmes un peu "chargés" en rimes et images

Merci

  Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage
Ulysse


Nos ailes ne sont pas trop grandes, le monde est trop petit!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
145 commentaires
Membre depuis
9 mai 2005
Dernière connexion
21 mars 2018
  Publié: 25 mars 2007 à 15:11 Citer     Aller en bas de page

Ravi que la danseuse t'ai plu!

Merci

  Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage
Narcissange


emia t ej tnat seniev sem snad sap semusnoc et en ut ùo ruoj nu sap tse n lI
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
2182 commentaires
Membre depuis
23 novembre 2008
Dernière connexion
18 septembre 2016
  Publié: 27 nov 2010 à 09:08 Citer     Aller en bas de page

j'adore c'est magnifique... je ne saurais que dire... tu as un sens de la rime tellement parfait que l'on entendrait presque les pas de cette danseuse

  ma971
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1697
Réponses: 7
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0349] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.