Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 150
Invisible : 0
Total : 151
· joycebardawil
13090 membres inscrits

Montréal: 22 juil 23:02:47
Paris: 23 juil 05:02:47
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Départs Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 15 mars 2005 à 14:49 Citer     Aller en bas de page







Départs





Qui n'a pas connu



Cet avion de chagrin ou ce triste bateau,

Ce cargo des tropiques, qui part toujours trop tôt,

Ce départ, et ces larmes, qui étranglent les mots,

Le crayon des regards, qui dessine un sanglot…



Qui n'a pas connu



Ces couloirs qui nous happent, aux dessertes des gares,

Ce quai baisant tes pas qui s'éloignent de moi,

Mes yeux buvant la brume de tes yeux qui se noient,

La douleur qui palpite dans nos mains qui s'égarent…



Qui n'a pas voulu



S'accrocher à des cils, quand l'horizon recule,

Se coller à des lèvres, quand le Monde bascule,

Se coucher dans son ombre, quand la Terre se vide,

Vieillir de dix mille ans, pour n'être plus que rides…



Qui ne l'a pas vu,



Ce fantôme entravé des boulets de la nuit,

De cœurs, frères siamois que le partir sépare,

Cet homme, cette femme, cette douleur qui s'enfuit,

Que le vent désormais, traverse de part en part…



Qui n'a pas connu



Cet avion du destin ou ce fatal bateau,

Ce cargo des tropiques, qui vogue sur un sanglot,

Ce départ, et ces larmes, qui dessinent la joue,

Le crayon des regards, qui écrit : c'était nous …






2003


***

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 15 mars 2005 à 17:19 Citer     Aller en bas de page

Qui n'a pas connu ... ma chère Ambre, qui n'a pas connu ...

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 15 mars 2005 à 17:27 Citer     Aller en bas de page

Oh, désolé Kansuké ... Pas une très bonne période pour moi non plus ... On se serre les coudes alors

Et merci pour le zoli chapeau

Amitiés

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
GENTLEMAN


Il n'y a pas plus beau poème que les mots
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
2490 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2004
Dernière connexion
4 octobre 2017
  Publié: 15 mars 2005 à 18:00 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir jihem,

Comme on a l'habitude de dire.."c'est triste,mais c'est beau!"..et dans le cas présent les deux vont de paire...

Bravo pour ce poème!

Amitiés
Joël
GENTLEMAN

  ..Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains,transforme-les en caresses..[Jacques Salomé]
GENTIPOETE
Impossible d'afficher l'image
Le plus beau vêtement pour une femmes, sont les bras de l'homme qu'elle aime
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
325 poèmes Liste
1324 commentaires
Membre depuis
29 janvier 2005
Dernière connexion
31 juillet 2012
  Publié: 15 mars 2005 à 18:02 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Jihem,

Les départs, les séparations, très triste tout ça
mais un très beau texte bien écrit.

Amitiés Gérard

  Dieu a donné la parole à l'homme pour travestir sa pensée.
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 15 mars 2005 à 18:11 Citer     Aller en bas de page

Cher Joël, cher Gérard,

Partir, c'est mourir un peu ...
Mais bon, c'est aussi bouger !

Alors, finalement ...

Merci, amitiés

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 16 mars 2005 à 05:19 Citer     Aller en bas de page

Très beau poème qui me parle et pour cause.
partir c'est bouger, ben moi je bougerai bien pour partir ailleurs, mon ailleurs land il est trop loin et j'bouge pas mon cul!
amitiés
jc

 
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 16 mars 2005 à 16:15 Citer     Aller en bas de page

Cher Rimarien,

Pas toujours facile d'atteindre son ailleurs ...
Le rêve est un bon moyen de transport, mais pas de transport en commun

Merci cher ami

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 17 mars 2005 à 15:07 Citer     Aller en bas de page

Tiens, Nadine-oiseau, je t'offre une boîte de kleenex brodés

Merci

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1528
Réponses: 8
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0287] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.