Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 129
Invisible : 0
Total : 130
· ori
13202 membres inscrits

Montréal: 15 sept 18:52:46
Paris: 16 sept 00:52:46
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Va comprendre mes saisons Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
659 poèmes Liste
18589 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 28 avr 2007 à 11:12
Modifié:  28 avr 2007 à 11:25 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page



Va comprendre mes saisons


L'est où cette frontière
Qu'on connaissait d'avant
Cette ligne aux amants
Aux lustres ordinaires

L'est où cette douane
Qu'incinérait nos âmes
Et cette courbe lame
Qu'on âmait com' des ânes

L'est où cette barrière
Qui nous dit pas je t'aime
Qu'à ce rien qui nous sème
Qui pense à nos arrières

L'est où ce pointillé
Qui crayonnait nos ciels
Cette mer de pluriels
Qu'à deux nous conjuguée

L'est où ce gai marché
Qu'emboîtaient nos souliers
Sur la flaque mouillée
Au son de nos archers

Ça sentait les croissants
Sur ce port pain d'épices
Du marshmallow collant
A nos mots qui se glissent

L'est où cet horizon
Qui dessine pastel
Qui te lange pluriel
A ma folle passion

Tu sais ma déraison
Tu sais comment j'hallu
Ton petit bout de cul
Peut-être de saison



Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Bo Cet utilisateur est un membre privilège



'Cause nothing is forever, 'cause my life is not enough...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
205 poèmes Liste
2099 commentaires
Membre depuis
5 mai 2002
Dernière connexion
12 février
  Publié: 28 avr 2007 à 13:22 Citer     Aller en bas de page

je ne laisse pas grand chose, sinon une trace de mon passage sur ton texte, en signe de gratitude.

Comme toujours Tilou, tes mots font vibrer une corde plus intime que les autres. Et j'aime cela.

Merci,

Bo.

  «...Ancients Souls, From Ancients Times, Runs Deepers...»
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 28 avr 2007 à 14:54 Citer     Aller en bas de page

ça c'est du beau... Vraiment...

L'est où ce gai marché
Qu'emboîtaient nos souliers
Sur la flaque mouillée
Au son de nos archers

Ça sentait les croissants
Sur ce port pain d'épices
Du marshmallow collant
A nos mots qui se glissent



Ces strophes...

Un délice... tout simplement

(merci)

 
existoire

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
17 poèmes Liste
148 commentaires
Membre depuis
24 mars 2007
Dernière connexion
28 avril 2008
  Publié: 28 avr 2007 à 16:26 Citer     Aller en bas de page

Envie de croquer dans la pomme d'amour

 
Billie


Ma bouteille à l'amer, je la vide, néant inné d'idées perdues en mer...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
123 poèmes Liste
1716 commentaires
Membre depuis
11 février 2007
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 28 avr 2007 à 19:17 Citer     Aller en bas de page

Magnifique... (je n'ai pas d'autres mots)

Amicalement

Billie

  CAUSTiQUE
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
659 poèmes Liste
18589 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 29 avr 2007 à 11:36 Citer     Aller en bas de page

@Bo : bah de rien... Et merci.... C'est vrai que des fois, on ne sait pas quoi laisser comme trace... Te comprends parfaitement. Merci vraiment de ton passage...

Amicalement
_______

@Erosion : Oui... Merci... Ces strophes... Je sais pas quoi te dire sur ces strophes... Sans soulever un coin du voile... Alors je vais rester dans le flou et rester sur le "merci" tout simplement.


_______

@existoire : Je ne suis pas sûr d'avoir bien suivi ton commentaire (je pense que si). Merci...

Amicalement
_______

@Billie : Ca suffit amplement comme mot... Surtout venu de ta part... Merci beaucoup



Amicalement,

_______

@Tizen : Oui, j'suis sur des hexas.... Avec des cycles.... Envie de revenir du libre pour mieux y retourner ensuite... Je sais plus trop, en fait.... En tout cas, merci....

Amicalement,


Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
659 poèmes Liste
18589 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 30 avr 2007 à 01:59 Citer     Aller en bas de page

Merci tout simplement, Carine... (bah j'ai la flemme d'écrire ton pseudo en entier ce matin^^...)

Merci vraiment....

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1757
Réponses: 6
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0278] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.