Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 423
Invisible : 0
Total : 424
· Tychilios
13154 membres inscrits

Montréal: 25 févr 22:17:48
Paris: 26 févr 04:17:48
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Éphémères (juillet 2012) : "L'écho des pluies" :: Je parle toutes les langues, mais je n'en connais aucune... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
MonCielEstCrypté


Penser l'impensable, Nommer l'inommable, Contester l'incontestable
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
85 poèmes Liste
475 commentaires
Membre depuis
13 mars 2011
Dernière connexion
9 février
  Publié: 9 juil 2012 à 20:01
Modifié:  10 juil 2012 à 20:32 par MonCielEstCrypté
Citer     Aller en bas de page

Les émotions ont un spectre dont l’intensité ne change que très peu d’une personne à l’autre, mais dont les mesures types changent largement entre elles. Un enfant perd son jouet préféré. Je perds tes lèvres. Même combat. Même douleur.

Bon sang, Mauvais sang, J’irai scander les slogans de la mort partout où ils prendront racine. Là où il y a des chasseurs, j’apporterai les oies sauvages… Là où il y a des soldats, j’apporterai les innocents… Là où il y a de la rancune, j’apporterai l’engrais agricole…

Comme si la mort avait besoin de mon aide…

Tu sais, j’ai réellement honte de t’aimer encore. Un peu comme la gêne que j’ai d’aimer encore les dessins animés. Je m’en mords la langue tous les jours. C’est si pratique… la défaite goûte le fer, après tout.
Ah! Bon sang… mauvais sang… bon temps… mauvais temps…

Tu sais à quoi tu me fais penser? À une de ces tentacules dans les putains de hentai… Chaque moment de dégoût me fait penser à toi… Et chaque fois tu me manques un peu plus…

Il a pleuré dans mon cœur comme il pleuvait sur la ville et l’écho des pluies résonne encore. Et toi… Toi, tu n’en méritais pas une seule goutte.

  T'es bien jolie, mais est-ce que tu fond sur la langue?
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1022 poèmes Liste
16502 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
28 décembre 2019
  Publié: 9 juil 2012 à 20:41 Citer     Aller en bas de page

au moins, les choses sont dites et sans faire beaucoup de détours...une prose qui fait le point, qui explique, au moyen d'images fortes en sens, qui marquent, qui détonnent même à la lecture...il faut avoir un vrai regard sur soi et son histoire pour réussir à écrire ces mots la !
je pense que savoir écrire de cette façon est une qualité !
amicalement.
pyc.

 
MonCielEstCrypté


Penser l'impensable, Nommer l'inommable, Contester l'incontestable
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
85 poèmes Liste
475 commentaires
Membre depuis
13 mars 2011
Dernière connexion
9 février
  Publié: 10 juil 2012 à 01:25 Citer     Aller en bas de page

Un grand merci pyc! Avec le temps, j'ai dû devenir plus dur, je crois. Ce qui est peut-être mauvais pour la sensibilité qu'il faut pour écrire de la poésie... Mais de cela est émergé une honnêteté sans complexes envers les autres et aussi (surtout) envers moi-même...

C'est un plaisir de lire un tel commentaire. Je suis touché

  T'es bien jolie, mais est-ce que tu fond sur la langue?
Pampille


les jours sont des fruits et notre rôle est de les manger
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
365 commentaires
Membre depuis
8 juin 2010
Dernière connexion
29 novembre 2014
  Publié: 10 juil 2012 à 03:50
Modifié:  10 juil 2012 à 03:52 par Pampille
Citer     Aller en bas de page

une mise à nue qui ne manque pas de subtilité et de remises en questions...aller au plus profond de soi pour chercher à comprendre mais qui y a -t-il à comprendre ? Si ce n'est qu'une douleur s'est ancrée et qu'il n'y a plus qu'une place vide pour... l'écrire.....

mes amitiés "Mon ciel"

  pampille
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15491 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
24 février
  Publié: 10 juil 2012 à 05:29 Citer     Aller en bas de page

"Il a pleuré dans mon cœur comme il pleuvait sur la ville et l’écho des pluies résonne encore. Et toi… Toi, tu n’en méritais pas une seule goutte."..

Un texte fort ou amour, haine et douleur se mélangent...

Alex

 
coldasice

Correcteur


Because we are already the past
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
1044 commentaires
Membre depuis
16 juin 2012
Dernière connexion
24 février
  Publié: 10 juil 2012 à 07:06 Citer     Aller en bas de page

Un texte assez poignant, une mise au pilori des sentiments les plus contradictoires. Cela donne un malaise particulier, comme si tu venais de donner la suite de chaque histoire. Merci de ce partage.

  -
lalaulau


On ne voit bien qu'avec le coeur...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
355 commentaires
Membre depuis
23 juin 2007
Dernière connexion
22 juillet 2016
  Publié: 10 juil 2012 à 07:55 Citer     Aller en bas de page

J'ai adoré ! J'ai trouvé ce texte très fort, et très poignant. Un vraie douleur en est ressortie.

Bravo !

  Retrouvez-moi également sur le Héron !
Chevalier Liqueur


Je ne suis pas là pour être aimé...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
70 poèmes Liste
2471 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2007
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 10 juil 2012 à 09:00 Citer     Aller en bas de page

c'est fort en chocolat!

et là je suis touché, tac! Estocade!

merci

bises.

  N'attends pas que je sois tombé pour la France...
Titou


Je serai le Ciel, tu seras la Terre. Éternellement indissociables.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
132 commentaires
Membre depuis
16 février 2012
Dernière connexion
28 août 2018
  Publié: 10 juil 2012 à 16:57 Citer     Aller en bas de page

Les comparaisons utilisées m'ont frappé dans ce texte.
C'est poignant, rythmé, et parfaitement bien écrit, il faut le dire!

Amitiés.
Titou

 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
5235 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
25 février
  Publié: 11 juil 2012 à 08:40 Citer     Aller en bas de page

Un texte plein de questions, d'introspection.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
MonCielEstCrypté


Penser l'impensable, Nommer l'inommable, Contester l'incontestable
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
85 poèmes Liste
475 commentaires
Membre depuis
13 mars 2011
Dernière connexion
9 février
  Publié: 11 juil 2012 à 13:03 Citer     Aller en bas de page

Un immense merci à vous tous! ça fait du bien de pouvoir partager ce qu'on ressent comme ça...

Pampille, oui c'est bien ça. L'écriture est le plus clair des «introscopes», si je peux m'exprimer comme ça...

Alex, !

Coldasice, merci à toi! Oui... un malaise, le coeur tiré dans toutes les directions

Laulau, merci! je suis content que tu aies aimé à ce point

Chevalier, c'est un torero honoré de t'avoir dans le ring!

Titou, wouah merci

Lacase, je suis fier de te voir passer par ici


Mes amitiés à tout le monde! Je suis très touché

  T'es bien jolie, mais est-ce que tu fond sur la langue?
Narcissange


emia t ej tnat seniev sem snad sap semusnoc et en ut ùo ruoj nu sap tse n lI
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
2182 commentaires
Membre depuis
23 novembre 2008
Dernière connexion
18 septembre 2016
  Publié: 14 juil 2012 à 09:43 Citer     Aller en bas de page

j'ai aimé... une écriture qui sort de l'ordinaire

merci

amicalement

Ma

  ma971
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1392
Réponses: 11
Réponses uniques: 10
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0439] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.