Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 18
Invisible : 0
Total : 20
· Authilie · ori
13045 membres inscrits

Montréal: 25 sept 19:15:41
Paris: 26 sept 01:15:41
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Contes fantastiques :: Retour de mémoire Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
PA... Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
1012 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2016
Dernière connexion
28 février
  Publié: 4 juin 2017 à 17:01
Modifié:  5 juin 2017 à 02:49 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Retour de mémoire

Seule, dans cet immense endroit sombre
Mes yeux tentés de percevoir des objets
Je me demandais, pourquoi, suis-je ici ?
Où sont les repères de mes habitudes visuelles ?

Rien ne semble délimiter cet environnement
Assise sur un sol ferme et lisse, je me redressais
Tout mon corps dans cette action était légèreté
Une pression sur mes pieds et j'entame une lévitation

La peur de l'inconnu arrête ma progression verticale
Je me retrouve sur le sol, baignant dans une faible lueur
Pas le plus petit souffle, pas le moindre bruit
Je touche un pan de ma robe, pour tester le sensitif

Aucune réponse ne pouvant calmer mes craintes
Une sorte d'épuisement m'imprègne et m'enveloppe
Quelque chose d'inhabituel entrave ma réflexion
De longues zones de brumes altèrent mes visions

Mon esprit est submergé de questions sans réponses
Mes larmes ont tant coulé de ces simples interrogations
Dans ma tête, tout mon passé en appelle à ma, justification
Moi, mes actions, la valeur de mes choix de vie

L'étrangeté de ma situation suggère des propositions
Tu dors peut-être et vas te réveiller dans un instant ?
Calmement, en changeant de position, sur un axe restreint
C'est l'entreprise d'une nouvelle investigation du lieu

Rien n'a changé et je ne suis même pas sûr de rêver
Mon esprit cherche, des certitudes, les valeurs de mon existence
Que me reste-t-il de concret, dans cet espace immatériel ?
Fatigué de mes peurs intérieures, j'en appelle, au repos de l'âme

De mon existence, j'ai tant essayé de remonter la pente
Je n'ai plus cette force me poussant à continuer, encore et encore
Mes questions deviennent confuses, mes réponses sans valeur
Peu à peu, une sorte de vide remplace la sensation de peur

Calme, je le suis ! Mais, que veut dire calme, dans ma situation ?
Une bribe de mémoire, interpelle des valeurs confuses de mon vécu
Pleure sur toi, pleure sur lui, pleure toute seule dans la nuit
Larmes de tristesses, larmes de joie, images d'un garçon dans le noir

Peu à peu, refrénant mes multiples pulsions, mes révoltes intérieures
Je me demandais, pourquoi et non comment, j'en suis arrivé là ?
Dans ce temps de réflexion, une nouvelle individualité a émergé
Le passage à une expression plus masculine se fait sentir

Un éclair de conscience m'invite à regarder qui je suis
Je suis-lui, je suis-elle, je suis mâle ou femelle ?
À mon questionnement, des images m'entourent
Me transportant dans un état particulier de transcendance

Je vois, comme dans un passé lointain, une sorte de film
L'époque semble d'avant-guerre, le pays me reste inconnu
Elle est là, elle ne me regarde pas, elle semble triste, elle !
À cet instant, un sentiment profond de vécu éclaire mon esprit

Incapable de communiquer, loin de la pleine conscience désirée
Comme un pantin articulé, me voilà, spectateur concerné
Extrait précipitamment de la lumière, je retourne à la conscience
Combien de temps a duré cette sorte de voyage ?

Il est juste midi au clocher du village, qui nous le fait savoir
La pièce, où je me trouve, sur le carrelage est inondée de soleil
Que vient-il de m'arriver, un rêve, un malaise, une vision ?
À partir de maintenant, demain ne sera plus comme avant.



PA...

(c) PA-2010

 
ODIN
Impossible d'afficher l'image
J'ai une langue, qu'elle soit utile et subtile!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
634 poèmes Liste
3577 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2012
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 5 juin 2017 à 04:32 Citer     Aller en bas de page

Les souvenirs et la mémoire, un fil

 
PA... Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
1012 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2016
Dernière connexion
28 février
  Publié: 5 juin 2017 à 06:52 Citer     Aller en bas de page

Salutation ODIN

Fil à la patte, pâte a modelé, un fil de la mémoire ?


Merci de ton passage



PA…

 
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
18 avril
  Publié: 5 juin 2017 à 10:33 Citer     Aller en bas de page

Citation de Pa
Pleure sur toi, pleure sur lui, pleure toute seule dans la nuit
Larmes de tristesses, larmes de joie, images d'un garçon dans le noir

Peu à peu, refrénant mes multiples pulsions, mes révoltes intérieures
Je me demandais, pourquoi et non comment, j'en suis arrivé là ?
Dans ce temps de réflexion, une nouvelle individualité a émergé
Le passage à une expression plus masculine se fait sentir

Un éclair de conscience m'invite à regarder qui je suis
Je suis-lui, je suis-elle, je suis mâle ou femelle ?



Pa, c'est un très beau voyage introspectif
qui nous amène tout en douceur
dans les profondeurs de l'être qui se cherche.

Amitiés

  Libellules
PA... Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
1012 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2016
Dernière connexion
28 février
  Publié: 5 juin 2017 à 12:09 Citer     Aller en bas de page

Salutations libellules

Merci pour ce très beau partage remontant des profondeurs de soi


Amitié poétique

PA…

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
1406 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
16 septembre
  Publié: 5 juin 2017 à 14:24 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir PA...

Vous devez comprendre mon émoi devant votre texte... Permettez-moi juste de le lire et relire avant de poser des mots que je souhaite sensés...

Avec ma profonde amitié
V

 
PA... Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
1012 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2016
Dernière connexion
28 février
  Publié: 5 juin 2017 à 15:14 Citer     Aller en bas de page

Salutaires pensées Valérie

Fluide des profondeurs de notre être
Sortie d'un choc physique et mental
Retrouver le temps qui soigne les blessures de l'esprit.
Prendre ce temps et vivre chaque instant de sa vie


Positive ligne d'esprits poétique


PA…

 
josette


la vie est une belle rose qui s'épanouit lentement
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
620 poèmes Liste
4117 commentaires
Membre depuis
20 février 2010
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 9 juin 2017 à 12:05 Citer     Aller en bas de page

sublimes et profondes réflexions, que parfois nous cherchons en nous-même, sans pouvoir y parvenir vraiment! la vie est difficile à analyser, surtout en explorant nos zones d'ombre..

merci, PA...pour ce magnifique et talentueux partage,

délicieuse soirée,

sincères amitiés,

Josette



 
PA... Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
1012 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2016
Dernière connexion
28 février
  Publié: 9 juin 2017 à 13:22 Citer     Aller en bas de page

Salutation josette

Merci josette pour ton partage, ce n'est pas un texte facile, c'est une sorte de message.

Il partira dans quelques cycles.

Amitié

PA…

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
1406 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
16 septembre
  Publié: 18 juin 2017 à 14:58 Citer     Aller en bas de page

Bon soir PA...

Incroyable histoire ... Je comprends sans mal que "Demain ne soit plus comme avant" ...
Absorber l'expérience dans sa globalité demande une remise en question de soi-même mais surtout de beaucoup de convictions intimes ou de part l'éducation... C'est un effondrement cependant s'il y a effondrement cela signifie aussi que les bases imposées n'étaient pas les bonnes alors dans ce cas où il y a conscience alors effectivement demain ne sera pas comme avant et une reconstruction est alors nécessaire et nécessaire aussi de trouver les bonnes pierres et le meilleur agencement...

MErci PA... de ce texte

Avec ma profonde amitié
V

 
PA... Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
1012 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2016
Dernière connexion
28 février
  Publié: 18 juin 2017 à 18:19 Citer     Aller en bas de page

Salutations Valérie

Oui, c'est bien parce qu'elle est incroyable cette histoire, quelle pose des questions.
Le qui sommes-nous vraiment demande une réponse ?
Mais, bien avant ce stade, la confiance en soi demande la sortie de la conscience de soi, nous ramenant a posé les bases de la première question.
Quelque sois les matériaux de pensés et leurs dispositions dans notre construction personnelle.
Si la réponse ferme la boucle d'une solution, la question et a reposé dans d'autres termes pour appréhender des différences.

Amitié


PA…

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 820
Réponses: 10
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0444] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.