Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 328
Invisible : 0
Total : 328
12993 membres inscrits

Montréal: 22 juil 21:57:36
Paris: 23 juil 03:57:36
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Contes fantastiques :: le laboureur de l'esprit Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
PA... Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
1012 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2016
Dernière connexion
28 février
  Publié: 15 juin 2017 à 15:09
Modifié:  16 juin 2017 à 13:19 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Laboureur de l’esprit

Je veux partir vers ces contrées lointaines où le ciel toujours bleu refuse d’être triste, quand les peines de cœur font signe qu’elles existent. Découvreur des espaces de l’intérieur profond, animé du désir de comprendre les songes. Laboureur des pensées éloignées du mensonge, j’enfoncerai le soc de ma charrue symbole dans les idées reçues. Retournant cette terre riche de souvenirs, pour en faire remonter à la surface, des entités intimes enterrées dans les niveaux profonds de ma mémoire. Fouillant chaque sillon à la recherche d’aphorismes capables de m’éclairer sur mes questions, je sonderai la matière meuble à la recherche des idées fixes. Sans relâche, ma perception des choses ratissera tous les fantasmes et les obsessions venues à la surface, les rares chimères prises dans cette action seront rangées convenablement dans les tiroirs de l’imagination. La main portée à l’attelage, j’entame les premiers sillons, nul objet important ne remonte en surface, si ce n’est quelques délits d’opinion. Poursuivant mon labeur dans les champs de réflexion, j’en déniche des théories et thèmes encore au stade de première ébauche. Plus loin, entre deux mirages, une multitude d’images et d’illusions remontent à la surface causant un encombrement dans le sens de ma progression. L'arrivée au bout de la zone de sarclage de cette parcelle d'idées n’est pas le but recherché de mes travaux. Le débroussaillage de la conscience de surface par ensevelissement permet de rendre meuble un sol mental, laissé trop longtemps en repos. Mon action consiste à me débarrasser d’une partie de ces mauvaises herbes de l'esprit, esquisse fantaisiste, idées arrêtées et autres aperçus irréalisables, confortablement enracinés comme chiendent. Pas de perte de temps, le labour n’attend pas ! On change de lopin et la charrue reprend son travail, le sol semblant plus dur dans cet endroit, il faut faire des réglages pour plonger à la même profondeur, quelques tests seront nécessaires pour trouver un juste milieu. La progression reprend, genèse, fondation, commencement, création, stop ! On reprend le réglage, un nouveau passage, génération, origine, nature, et je stoppe à nouveau ! On reprend le niveau, c'est reparti, esprit, innovation, invention, génie, on ne touche plus rien même si quelques dénivellations du terrain nous entraînent un peu plus bas ou plus haut. La constitution de quelques bottes d’introduction ralentit l’avance régulière du sillon, encore un effort et voilà que remontent quelques sens des réalités vite ensevelies par une vague montante d’avant-goût, concept et apparence. Çà et là, des desseins mal définis voient le jour accompagnés de nombreuses opinions, perspectives et autres principes connus. Il reste à faire un passage sur les bords, préjugés, sujets, plans, et programmes émergents avec la résistance particulière, des principes difficiles à extraire. Un regard sur ces étendues travaillées et l’on aperçoit les points brillants de certaines ambitions, convoitise, aspiration affleurant la surface, un petit nombre de prétentions et d’échantillons de rêves, mélangés à de rares trouvailles en cours d’organisation, sont visibles dans les traînées laissées par la charrue. La journée, prenant fin sur ces rudes travaux, on peut rentrer chez soi, c’est l’heure du repos. Demain verra le jour des semailles actives, en juste proportion du travail effectué, ouvrant à notre activité mentale le droit de récolter les moissons de l’esprit.


PA...



(c) M -- 207

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
1406 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
6 juillet
  Publié: 15 juin 2017 à 17:38 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Pa...

Ce conte me parait bien plus philosophique que fantastique à moins que de cherche à élever sa pensée ne soit dans ce monde qualifié de "fantastique". Si le laboureur est un depuis toujours une référence à un travail ardu et répétitif mais aussi à une espèce de quête de l'intérieur, par ce texte vous lui donnez une dimension supérieure...qui est fascinante. Le recherche n'est productive qu'à la condition d'apprendre dans un premier de se détacher du superficiel et c'est par étapes que les racines se découvriront...
chaque phrase est une réflexion... un texte si riche que sans nul doute la moisson sera excellente pour si peu que les neurones restent actifs...

Merci Pa... de ce partage

Avec ma profonde Amitié
V

 
PA... Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
1012 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2016
Dernière connexion
28 février
  Publié: 15 juin 2017 à 17:58 Citer     Aller en bas de page

Salutation Valérie

Tu as raison

Mais le rêveur peu pensé.
Une frontière entre le fantastique et la philosophie, bien souvent, comme vue de l'esprit, que le raisonnement transforme en valeur plus concrètement structurée.

Toute mon amitié

PA…

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
1406 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
6 juillet
  Publié: 15 juin 2017 à 18:12 Citer     Aller en bas de page

Le raisonnement et l'analyse un duo qui permet de creuser plus profondément en débroussaillant l'inutile... Et sans une pensée quasi fantastique nous logerions toujours dans des cavernes...
Finalement plus qu'un duo .. analyse raisonnement imagination et expérience... les armes nécessaires pour s'élever mais rien ne serait possible sans tout d'abord une solide connaissance de soi-même...

Merci encore pour ces échanges

Ma profonde amitié
V

PS: le monde appartient au rêveur penseur qui lui sait s'en détacher pour le regarder de plus haut

 
PA... Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
1012 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2016
Dernière connexion
28 février
  Publié: 16 juin 2017 à 15:51 Citer     Aller en bas de page

Sérénité de corps et d'esprits Valérie

Merci pour ton analyse qui me permet d'avancer
Oui, le rêveur penseur a bien des atouts, mais en est-il conscient ?

Il est temps du médicament, prendre un tube de PA…
Attention vérifier les trois points. PA. et PA.. ne son pas assez fort

Ouvrir le tube et respirer une dose de rire.
Ne pas abuser, surtout devant des amis

Toute mon amitié


PA…

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
1406 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
6 juillet
  Publié: 17 juin 2017 à 03:44 Citer     Aller en bas de page

ahahaha Cher PA...
Promis je n'abuserai pas... cependant je suis addicte au rire, difficile de m'en passer ... une vraie junky... Ah! si vous m'offrez un tube de PA... avec trois points, je l'ouvrirai égoïstement chez moi... mais les murs risquent de trembler au diapason de mes fous rires.

MErci beaucoup...

Avec ma profonde amitié

V

Le rêveur penseur a conscience de ses atouts sinon il ne serait que rêveur ...

 
PA... Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
1012 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2016
Dernière connexion
28 février
  Publié: 17 juin 2017 à 04:27
Modifié:  17 juin 2017 à 04:28 par PA...
Citer     Aller en bas de page

PBS (Petit Bonheur Service)

Service des expéditions de petit bonheur

Valérie

Madame, mademoiselle , monsieur, nous enregistrons votre accusé de réception.
D'une expédition par la voie des vents, d'un tube de PA... avec trois points

Amicalement le service des expéditions.

PA…

 
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
114 poèmes Liste
3379 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
22 juillet
  Publié: 20 juin 2017 à 20:17
Modifié:  20 juin 2017 à 20:19 par Le Poète Masqué
Citer     Aller en bas de page

Salutations, PA...

Une plongée fantastique dans les phénomènes de l'esprit !

Un poème étonnant, qui n'a cessé de m'entraîner au fil des phrases.

Et puis cette présence constante du laboureur :
une sorte de charrue effectuant son travail dans la tête de l'homme...

Un assainissement de l'esprit...
Distinguer le positif du négatif,
ne garder que les phénomènes psychiques favorables à l'évolution spirituelle.

Un beau travail intérieur !

Amitiés

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
PA... Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
1012 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2016
Dernière connexion
28 février
  Publié: 21 juin 2017 à 13:22 Citer     Aller en bas de page

Salutation Le Poète Masqué

Merci amie poète de ton échange, la justesse de tes propos cerne ce texte

Avec toute mon amitié

PA…

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 933
Réponses: 8
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0389] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.