Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 28
Invisible : 0
Total : 30
· Flora Lynn · ODIN
13038 membres inscrits

Montréal: 20 sept 19:05:19
Paris: 21 sept 01:05:19
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Contes fantastiques :: Samamuse Relai De Scheherazade Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
6834 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 16 juil 2017 à 13:12
Modifié:  24 juil 2017 à 04:04 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Sire, dit la sultane SCHEHERAZADE au sultan que présence en lecture tu es devenue, pour assurer les mille narrations fatigantes pour s’endormir, pour attendre l’aube des obligations, pour offrir des acouphènes qui fassent passer d’une évocation à une autre, voici ce que je vous propose.
- « Oh mon sultan* imaginaire, moi SCHEHERAZADE du vingt et unième siècle, je laisse les assemblages nécessaires pour ces narrations à une MUSE qui a trouvée un certain SAM à squatter. Leurs sauvegardes en deviendront les perceptions dont les lectures pourront dire SAMAMUSE* en cela. »
Ces apprentissages de sérénité que LES ETRES DE LUMIERES* nous ont fait accepter, peuvent se traduire dans ces moments de disponibilités.
Une sensation faite d’acouphènes est venue nous visiter. Parmi ces acouphènes, qui savent faire varier les perceptions qui osent persister...
La perception la plus agréable à consentir se situe à un endroit précis, où les successions de flux de la chezine* utilisant des assemblages d’obstacles fixes, comme des cordes, comme des touches de clavecin, comme des goutte à goutte d’une fuite en résonance sur un réceptacle permanent. Musicalité qui ne varie qu’avec les flux plus ou moins importants, ou perturbés par des présences en absences, ou supplémentaires.
- « Oui ? Tu es encore là ? À attendre de pouvoir vivre les résonances de tes lectures ? En messages personnels, nous partagerons les suites. »
...........
*sultan (et non un sultan, ou consultant, mais disponibilité qui su le temps de faire vivre ces sauvegardes.
* SAMAMUSE, à lire dans plusieurs versions, SAM à MUSE ou de SAM à MUSE, parce que ça m’amuse toutes ces formulations de SAMAMUSE, etc.)
*LES ETRES DE LUMIERES, ces présences énergétiques, que peu de personnes hors les créatifs, dont les designers et les poètes, sont en mesure de pouvoir leur accorder une forme de reconnaissance.
*CHEZINE est un ru, devenu ruisseau, puis cours d’eau, qui en LOIRE ATLANTIQUE 44800, va grossir madame la LOIRE dans les nombreuses réceptions d’eaux de la ville française de NANTES, pour entretenir l’OCEAN ATLANTIQUE.

 
ODIN
Impossible d'afficher l'image
J'ai une langue, qu'elle soit utile et subtile!
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
632 poèmes Liste
3564 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2012
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 16 juil 2017 à 14:41 Citer     Aller en bas de page

J'me suis servi une chère rasade sur mon rocking-chair

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
6834 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 17 juil 2017 à 03:23 Citer     Aller en bas de page

ta roc in chaire s'appelle comment ?
chaire et rasade en un sultan
la tention qui est mise en perce
du tonneau d'odin.
A+

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
6834 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 7 août à 07:53 Citer     Aller en bas de page

MUSE et SAM, c'étaient illusionnés de se croire sur la passion des poèmes, actuellement, en dehors des somnifères, des sorties, des médias, des voisins, des tracasseries, peuvent faire le même office (placebo) sur ces retardements à succomber à morphée.
mais ces lectures ne semblent pas avoir beaucoup de visites à organiser.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 534
Réponses: 3
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0340] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.