Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 45
Invisible : 0
Total : 46
· RiagalenArtem
13372 membres inscrits

Montréal: 11 juil 01:25:02
Paris: 11 juil 07:25:02
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Gare des Coeurs-perdus Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 21 avr 2005 à 09:20
Modifié:  13 avr 2010 à 06:39 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page


Gare des coeurs - perdus






Un soir dans une gare, une main qui s’égare
Sur un visage hagard que tes yeux ont brûlé.
Il fait nuit, tellement ! Oh, noir ! Terriblement !
Pas un rai de lumière ne rompt l’obscurité.

La ténèbre se tait au long du quai désert
Qu’un grand silence comble du vide de l’absence.
Si demain j’étais vieux, le monde et son mystère
Cesseraient d’abreuver ma soif de ta présence !

Mais n’est-ce pas ton pas que la bruine porta ?
Ou n’est-ce que la pluie qui s’amuse à mourir
Au creuset des chenaux, en mimant le désir
De la danse amoureuse qui te portait vers moi ?

Moi qui rêve le jour qui tisserait de joie
Ces motrices fantômes, ces squelettes de voie …
Allumerait d’un doigt ces métalliques roux
Qui rongent de mort rouge l’âme sombre des roues.

Je suis dans cette gare et je suis ton jumeau ;
La nuit nous a nommés, l’amour nous baptisa.
Sur la voie de garage froide comme un tombeau,
J’attends le dernier train, retour de l’au-delà.

J’ai été ton miroir avant que ne le brisent
Les cailloux de la vie et les chaos du temps ;
De l’étoile enflammée par ces heures exquises,
Il nous reste un trou noir… Oh, noir, terriblement !





Avril 2005

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
Meganyss

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
118 poèmes Liste
2449 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2003
Dernière connexion
10 novembre 2009
  Publié: 21 avr 2005 à 10:00 Citer     Aller en bas de page

Très beau poème Jihem, fort en images, aux mots terriblement bien choisis.

Bravo


Meg.

  Demain se fait d'aujourd'hui
atouthasard


La vie est écrite dans les mots c'est mon trésor et mon tombeau (Gilles Vigneault)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
249 poèmes Liste
1534 commentaires
Membre depuis
14 octobre 2004
Dernière connexion
13 juin 2013
  Publié: 21 avr 2005 à 11:04 Citer     Aller en bas de page

Mon père travaillais comme chef de gare ici au Québec, en europe je ne connais pas le titre

J’ai été ton miroir avant que ne le brisent
Les cailloux de la vie et les chaos du temps ;
De l’étoile enflammée par ces heures exquises,
Il nous reste un trou noir… Oh, noir, terriblement !

Salut jihem et prends soin de toi
Amitiés Réal

 
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
95 poèmes Liste
6611 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
13 mars
  Publié: 21 avr 2005 à 11:38 Citer     Aller en bas de page

C'est superbe!
Amitiés.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Andjik
Impossible d'afficher l'image
Le sucre ne vaut rien lorsque c'est le sel qui vous manque.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
5972 commentaires
Membre depuis
21 mai 2004
Dernière connexion
27 avril
  Publié: 22 avr 2005 à 17:03 Citer     Aller en bas de page

"Je suis dans cette gare et je suis ton jumeau ;
La nuit nous a nommés, l’amour nous baptisa.
Sur la voie de garage froide comme un tombeau,
J’attends le dernier train, retour de l’au-delà."

C'est toujours avec une grande émotion que je te lis Jihem. Je lisais ta biographie sur ton profil... Je vois que de nombreuses tempêtes se sont dressées sur ton chemin, je suis heureux de te voir moins meurtri!

Voilà, toute ma sympathie!

AMicalement!

Yvano

  J'aurais voulu que tu voies l'homme que je suis devenu.
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 22 avr 2005 à 19:52 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous tous mes amis

marie-eve, réal, Patrick, yvan, Pascal!
Et mecipour le zoli chapeau, bien contre la pluie

Amitiés à tous

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1560
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0212] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.