Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 343
Invisible : 0
Total : 345
· ori · Teumii
13202 membres inscrits

Montréal: 15 sept 16:53:25
Paris: 15 sept 22:53:25
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Comte d'émile et un ennui... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 12 juin 2005 à 20:12
Modifié:  22 août 2009 à 12:05 par (...)
Citer     Aller en bas de page


C’est dans l’ancien manoir du comte No man’s land
Que la folie un soir gagna sur la logique
Au dîner on servit un simien aux amandes
Dans un grand saladier de porcelaine antique

Le maître de maison s’inquiéta de ce mets
Et questionna Albert, le Maître majordome

"Nous avons oublié de faire le marché
(Répondit-il souriant, tel un niais en somme)
‘Aussi nous crut-il bon d’aller tôt débusquer
Ce primate insolent pâle doublure d’homme"

- Mais Albert, se peut-il que sa chair recommande
Ce plat aussi infect à nos nobles palais ?
Je veux bien déguster cette sauce aux amandes
Mais cette horrible viande ! Je ne veux y goûter !-

"La crainte est votre tort, Monsieur, et je déplore
Que vous ne risquiez pas une telle aventure
Lorsque l’on sait exploits et prouesses d’efforts
Que vous fîtes antan en guerres et en cures"

Le comte un peu défait par ces propos vexants
S’enhardit de tâter du couteau ce menu
Découpa un morceau, se le mit sous la dent
Et tout en mâchouillant dit ces mots saugrenus :


- "Je suis le roi des fous, je chante sous la lune
Des refrains insensés pour commander les loups
Fi à ceux qui cherchaient à voler ma fortune
Je me transforme alors en un puissant Garou

-Belle ! Est un mot qu’on dirait inventé pour elle
- Esméralda ma fée ma douce mélusine
- Allons tous deux sonner carillons aux sixtines
- Le temps des cathédrales ce soir nous appelle !
- J’ai dans mon sang le goût des promesses latines
- Allons jusqu’à l’autel de l’humeur baladine
- Esméralda venez, ma fée, ma toute belle"



Madame la comtesse ahurie de la scène
Tomba en pâmoison dans les bras du laquais
Albert lui mit au nez sels et petites graines
Et fourra dans sa bouche une part bien saucée

Elle reprit alors ses esprits en chantant
Comme si le repas était un phénomène
La poussant elle aussi au délire étonnant
De se dénuder là, sans vergogne et sans gène


- "Je suis ta Juli-èt', je t’ouvre mon balcon
Rejoins-moi cette nuit toi mon doux Roméo
J’ai commencé les danses-dévoiles au salon
Je suis ta Juli-èt'… ta Juliette Gréco…

- Déshabillez-moi, oh déshabillez-moi dame !
- Mais pas tout de suite pas trop trop vite, vite
- Sachez me convoiter-er-er, que je m’excite !
- A quoi me sert encore de prier Notre Dame
- Je suis sur la galère et tire sur la rame
- Déshabillez-moi, oh, déshabillez-moi vite !"



Ce fut plus qu’un banquet ce soir-là au Manoir
Soubrettes et laquais, cuisinier, maître-queue
S’adonnèrent sans peine à l’orgie sans savoir
Que ce qui les poussât à entrer dans le jeu

Fut la sauce d’amandes (aisément préparée
A partir d’un bolet aux lamelles étranges
Portant traces d’hallucino-généité
Champignon veine-haineux, moisissure d’orange)

Et depuis ce jour-là de toute la région
S’en viennent savourer ce saisissant festin
Les princes et les ducs suivis de leur légion
Se risquant à l’amour, sans complexe ... Aucun !


© LR


  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
GENTIPOETE
Impossible d'afficher l'image
Le plus beau vêtement pour une femmes, sont les bras de l'homme qu'elle aime
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
325 poèmes Liste
1324 commentaires
Membre depuis
29 janvier 2005
Dernière connexion
31 juillet 2012
  Publié: 14 juin 2005 à 17:34 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Ptitebulle,

Très joli conte, belle imagination, bravo.

Pourrais tu venir me la dire un soir pour m'endormir ?

Amitiés Gérard

  Dieu a donné la parole à l'homme pour travestir sa pensée.
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 14 juin 2005 à 18:54 Citer     Aller en bas de page

Merci Jennifer,
Je sème ici de temps en temps...
c'est gentil d'être passée..
On s'amuse comme on peut !!


Oh ben Gérard !
Tu veux aussi que je l'illustre ?
Ralalala toi alors !!
Merci de l'avoir lue..



Ambre... pschiiiittttt !!!

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
254 poèmes Liste
5028 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril
  Publié: 28 oct 2005 à 12:54 Citer     Aller en bas de page

les champs pignons en alu ciné, t'as lu s'il n'en faut pas trop
respirer, savoureux !

  La musique danse, la poésie chante
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 22 mai 2006 à 12:43 Citer     Aller en bas de page

Ah ben j'avions pas vu ici non plus

Allez, pour l'anecdote, ce texte est né d'une improvisation en réplique à un écrit très succulent de Jihem .. à une certaine époque... mais ceci est déjà une autre histoire...

Merci de l'avoir découvert ...

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
opium
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
1698 commentaires
Membre depuis
9 septembre 2007
Dernière connexion
20 février
  Publié: 20 mai 2008 à 18:31 Citer     Aller en bas de page

Un texte que je verrais bien joué, il est amusant.
J'avais envie de commenter celui là!
Bise

 
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 12 nov 2008 à 19:32 Citer     Aller en bas de page

Rooh ! (et pardon pour le retard, encore) ..

Je te le prête si tu veux le mettre en scène...

Merci beaucoup m'zelle..

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2336
Réponses: 6
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0281] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.