Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 335
Invisible : 0
Total : 340
· alweg · Drôle d'oiseau · A.Belhirch · Jean-Louis · Damon
12980 membres inscrits

Montréal: 20 févr 16:12:26
Paris: 20 févr 22:12:26
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Thétys Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Le_chat_mauve


Changer les rêves en projets...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
845 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2006
Dernière connexion
11 mars 2017
  Publié: 10 jan 2008 à 09:28
Modifié:  14 mai 2008 à 03:47 par Le_chat_mauve
Citer     Aller en bas de page


Thétys

L’âme est un océan où d’antiques pangées,
Dérivent dans le noir silencieusement,
Ce sont les souvenirs, les doutes, les tourments,
Des longues nuits passées sous la lune orangée,

De ces nuits où, confus, nous avions échangé
Le songe du baiser que l’on fait en s’aimant ;
Nos prunelles avaient d’obscurs tressaillements
Et le soir des parfums que le vent mélangeait.

Il montait - souviens-toi de l’âpre sentiment -
Dans l'air qui s'embuait, le subtil flottement
Des mondes qu'enfantaient nos communes pensées.

C'étaient nos rêves qui, comme des diamants
S’allaient, perles de feu, rejoindre au firmament
Les étoiles du ciel pour les concurrencer.

X 08/11/2007

  LCM
Eliawe Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Miaou.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
123 poèmes Liste
8935 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2007
Dernière connexion
17 décembre 2015
  Publié: 10 jan 2008 à 10:44 Citer     Aller en bas de page

"Des mondes qu'enfantaient nos communes pensées."
Une lecture délicieuse. J'ai particulièrement aimé cette phrase, mais l'essemble du poème est superbe.

 
Tysha'Na

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
11 novembre 2006
Dernière connexion
4 avril 2016
  Publié: 10 jan 2008 à 12:01 Citer     Aller en bas de page

Encore une fois, des sonorités qui bercent l'oreille. Le sonnet est magnifique, l'un des plus beaux que j'aie jamais lus (Baudelaire compris, et pourtant, j'aime souvent bien ses sonnets. Heureusement, je n'ai jamais lu de sonnet de Victor Hugo, sinon, il aurait de la concurrence ).

  un paradigme, c'est la même chose qu'un edengme ?
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je suis une partie de nous unique et multiple à la fois (chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
295 poèmes Liste
17205 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
20 février
  Publié: 10 jan 2008 à 14:14 Citer     Aller en bas de page



Toujours fan

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 11 jan 2008 à 05:44 Citer     Aller en bas de page

Tu es non seulement remonté très loin, mais très haut pour ces mots-là... La dérive des sentiments n'est pourtant pas de glace... Tes vers sont toujours cousus de fils d'or..

Merci petit chat ce fut un délice !

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Magnolia Forever Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
298 poèmes Liste
15410 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
19 février
  Publié: 11 jan 2008 à 08:17 Citer     Aller en bas de page

C'est vraiment un très beau sonnet...j'adore les sonnets..
J'aime particulièrement la dernière strophe...

Alex

 
Little stella


La sensibilité de chacun, c' est son génie. BAUDELAIRE
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
84 poèmes Liste
1616 commentaires
Membre depuis
1er mars 2007
Dernière connexion
6 janvier 2012
  Publié: 11 jan 2008 à 09:54
Modifié:  11 jan 2008 à 09:57 par Little stella
Citer     Aller en bas de page

Une merveille de sonnet !

Je suis restée sous la lune orange pour l' admirer...et le mettre dans mes favoris !

le Chat !

de So

  Little stella
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 11 jan 2008 à 11:19 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup, le chat, mais aucun des dictionnaires consultés ne m'a donné la signification du nom "pangées"

Tu me la donnes ?

Très beau sonnet en tout cas, dont la première strophe n'est pas à dédaigner...

L’âme est un océan où d’antiques pangées,
Dérivent dans le noir silencieusement,
Ce sont les souvenirs, les doutes, les tourments,
Des longues nuits passées sous la lune orangée,

Chantal tendresse

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 13 jan 2008 à 09:54 Citer     Aller en bas de page

Je crois que je l'aime encore davantage depuis que je possède les codes de "pangées" et "tétys" !

Chantal tendresse te remercie

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
357 poèmes Liste
20719 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
29 décembre 2017
  Publié: 4 mars 2008 à 09:54 Citer     Aller en bas de page

Vraiment heureuse d'avoir cliqué sur "poèmes au hasard", merci...


Un sonnet sublime, je me suis délectée de chaque vers, j'adore la première et la 3 ème strophe plus particulièrement...


  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2274
Réponses: 9
Réponses uniques: 8
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Sur les (par)chemins du monde (Autres)
Auteur : Éphémère
Théâtre d'insomnie. (Tristes)
Auteur : D a r l i n'
Caricature ou portrait ? (Autres)
Auteur : patrick dabard
Haute couture corporelle (Autres)
Auteur : Billie
Comme (Amour)
Auteur : Amandarine
Chardon bleu (Amour)
Auteur : Loup8084
Au concile des mains (Amour)
Auteur : Tilou8897
Epure d'ébauche... (Amour)
Auteur : (...)
Et pourtant je croyais..... (Autres)
Auteur : Mystic4Ever
L'oeil Poésie... (Autres)
Auteur : (...)
Meilleure chance la prochaine fois (Autres)
Auteur : Rouge
Horizontalité 5 (duo Lune d'avril et Maan) (Textes érotiques)
Auteur : Maan
Je t'écris d'un ailleurs... (Autres)
Auteur : (...)
La Parade des Cerfs-volants (Autres)
Auteur : Mademoiselle Phébus
Ma guerre de 14-18 (Tristes)
Auteur : Maan

 

 
Cette page a été générée en [0,0542] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.