Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 682
Invisible : 0
Total : 684
· Elodie Daraut · Zoubery
13168 membres inscrits

Montréal: 13 déc 17:13:46
Paris: 13 déc 23:13:46
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémère (semaine 2) : "La salle des pas perdus" :: Tes trois pas Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
ladysatin


Ma plume est une brodeuse de mots .
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
4095 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 24 juil 2012 à 13:13 Citer     Aller en bas de page

Petite mère
Je voudrais tant
entendre tes gronderies que j'aimais tant
dans ce si grand silence de cette salle blanche
tes trois pas se perdent à l'embrasure de la fenêtre
tes yeux veillent l'été finissant
et Tu ne me vois pas !



Vingt quatre juillet deux mille douze

A ma petite mère

  Septembre ronronne aux couleurs de Charlie
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
754 poèmes Liste
22199 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 24 juil 2012 à 13:18 Citer     Aller en bas de page

Il y a dans cette apparente simplicité beaucoup d'émotion contenue.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Chris-Charmeur


Don't wake me up !...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
7521 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
10 novembre 2018
  Publié: 24 juil 2012 à 18:12
Modifié:  24 juil 2012 à 18:14 par Chris-Charmeur
Citer     Aller en bas de page

Citation de ladysatin
dans ce si grand silence de cette salle blanche



Je peux me faire une idée de cette salle blanche, mais n'oserait l'exprimer peur de faire une erreur. En tout cas, je reste avec mon ressenti qui n'est pas des moindre.
Le plus court et le plus sensible des éphémères que j'ai lu pour le moment.

  Tous les textes sont déposés à la SGDL...
God bless you !...
Rabab


"Si Dieu n'avait pas fait la femme, il n'aurait pas fait la fleur..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
1520 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2010
Dernière connexion
23 janvier 2018
  Publié: 24 juil 2012 à 20:39
Modifié:  24 juil 2012 à 20:39 par Rabab
Citer     Aller en bas de page

Je crois que la simplicité, la beauté et la douceur de ta plume me charment encore...

Très heureuse de t'avoir lu, surtout avec ce poème que je qualifierais de... Splendide !



Amicalement,

  Tout ce qui brille, offre à l'âme... Son parfum ou sa couleur... Si Dieu n'avait fait la femme, Il n'aurait pas fait la fleur... (V. Hugo)
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
102 poèmes Liste
5069 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
4 novembre
  Publié: 25 juil 2012 à 02:46
Modifié:  25 juil 2012 à 02:48 par Lacase
Citer     Aller en bas de page

Sur la corde sensible un partage qui souffre.
Qu'importe la salle blanche je le reçois ainsi :

Ma mère qui la perd
Hélas ne me reconnaît plus,
Dans son trou de mémoire
S’est enfoui notre amour.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Lullaby


Carpe Diem
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
969 commentaires
Membre depuis
31 mai 2012
Dernière connexion
13 août
  Publié: 25 juil 2012 à 04:46 Citer     Aller en bas de page

Ladysatin,

Un texte court, mais d'une très grande intensité ...
Beaucoup d'émotions dans tes mots ...
Merci pour ce magnifique partage

Amitiés
Lullaby

  Lullaby
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
288 poèmes Liste
5175 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 25 juil 2012 à 05:43 Citer     Aller en bas de page

Tout a été dit et je partage l'émotion de tous à la lecture de ce court texte.
Amitiés sincères
Yvon

  YD
Sidonie Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3744 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
10 mars 2018
  Publié: 25 juil 2012 à 08:20 Citer     Aller en bas de page

Que dire de plus ?
Une grande émotion à te lire.
... et un sincère coup de coeur...
Amicalement.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15489 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 25 juil 2012 à 09:00 Citer     Aller en bas de page

Ma douce agnès...dans ces quelques mots toute ta souffrance et ton amour...émouvant...

Alex

 
coldasice


Because we are already the past
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
962 commentaires
Membre depuis
16 juin 2012
Dernière connexion
26 février
  Publié: 26 juil 2012 à 03:45 Citer     Aller en bas de page

Presque une prière,

  -
pirate24


Persévère dans tes vers
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
987 commentaires
Membre depuis
18 juillet 2009
Dernière connexion
2 décembre
  Publié: 26 juil 2012 à 10:56 Citer     Aller en bas de page

Agnès
Elle ne te voit pas mais elle te garde en elle. Tu seras toujours sa petite Agnès. Très beau. Daniel

  Daniel
ladysatin


Ma plume est une brodeuse de mots .
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
4095 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 26 juil 2012 à 11:00 Citer     Aller en bas de page

Je ne serais pas goulu de grandes réponses , comme je ne me sent pas très bien ... veuillez pardonnés ...

je vous remercie chaleureusement , vos mots me touchent et je vous embrasse

  Septembre ronronne aux couleurs de Charlie
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1022 poèmes Liste
16502 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 27 juil 2012 à 03:10 Citer     Aller en bas de page

Je crois que chacun de tes mots déposés sur ta maman n'ont eu cesse de me toucher, de m'émouvoir profondément !
ici, c'est toujours aussi vrai, et quand je m'imagine la douleur, la tienne derrière chaque mot, ça m'attriste vraiment...tu sais que tu as toute mon affection, même si ça n'atténue pas vos épreuves !
je t'envoie plein de courage en plus de mes sincères amitiés.
pyc.

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
456 poèmes Liste
22028 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 28 juil 2012 à 07:18 Citer     Aller en bas de page

Douce SATINETTE, je sais combien cela est difficile à accepter, j'ai vécu les mêmes souffrances, les mêmes angoisses et je partage avec toi tout ce que cela peut procurer de peine.
Trois pas, tant qu'elle pourra les faire, elle sera encore tout près de toi , et toujours présente dans ton coeur.
Courage SATINETTE, nous sommes nombreux par notre pensée avec toi
Embrasse ta petite mère
Poutous
ODE 31 - 17

  OM
ladysatin


Ma plume est une brodeuse de mots .
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
4095 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 28 juil 2012 à 11:45 Citer     Aller en bas de page

Citation de pyc
Je crois que chacun de tes mots déposés sur ta maman n'ont eu cesse de me toucher, de m'émouvoir profondément !
ici, c'est toujours aussi vrai, et quand je m'imagine la douleur, la tienne derrière chaque mot, ça m'attriste vraiment...tu sais que tu as toute mon affection, même si ça n'atténue pas vos épreuves !
je t'envoie plein de courage en plus de mes sincères amitiés.
pyc.





Cher Pierre Yves , merci pour tes encouragements ,je les prend ,et les serres très forts dans mes bras ,

  Septembre ronronne aux couleurs de Charlie
ladysatin


Ma plume est une brodeuse de mots .
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
4095 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 28 juil 2012 à 11:49 Citer     Aller en bas de page

Chère Odelette , ma mère , ne sais plus que je suis présente à ses côtés , elle ne me reconnait plus , il n'y a plus de mots , de paroles de gestes , plus rien , je n’accepterai jamais cette fin de vie ...

merci de ton gentil commentaire , je te fait des poutous

  Septembre ronronne aux couleurs de Charlie
ladysatin


Ma plume est une brodeuse de mots .
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
4095 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 2 mars 2014 à 08:41 Citer     Aller en bas de page

Merci de ton soutien Lande

  Septembre ronronne aux couleurs de Charlie
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1655
Réponses: 16
Réponses uniques: 13
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Amarcord-je me souviens (Poèmes par thèmes)
Auteur : Galatea belga
Dans les violons du vent...(visages) (Poèmes par thèmes)
Auteur : Alphonse BLAISE.
Lunes (Poèmes par thèmes)
Auteur : ecrinf
La salle des pas perdus (Poèmes par thèmes)
Auteur : ecrinf
La nuit tombe sur "il était une fois" Un Amour (Poèmes par thèmes)
Auteur : SélénaéLaLouveFéline
La rencontre (Poèmes par thèmes)
Auteur : Y.D
Long feu [ Eliawe et Ishtar ] (Poèmes par thèmes)
Auteur : Adamantine
Un Miroir sans Tain (Poèmes par thèmes)
Auteur : SélénaéLaLouveFéline
Et ma peau se souvient... (Poèmes par thèmes)
Auteur : Pipa
Ton souffle est... dors ! (Amour)
Auteur : pyc
Sur le rebord de la lune (Poèmes par thèmes)
Auteur : FeudB
L'empreinte (Poèmes par thèmes)
Auteur : ecrinf
Le rêve d'une plume... (Poèmes par thèmes)
Auteur : Anna Couleur
Le temps a coulé sur sa vie (Poèmes par thèmes)
Auteur : Pieds-enVERS
Le sud... (Autres)
Auteur : pyc

 

 
Cette page a été générée en [0,0637] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.