Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 14
Invisible : 0
Total : 14
13086 membres inscrits

Montréal: 20 juin 19:44:08
Paris: 21 juin 01:44:08
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes tristes :: triste société Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1015 poèmes Liste
16386 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 6 mai 2005 à 14:29
Modifié:  21 mai 2009 à 07:31 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page

Un jeune homme marche dans la rue.
Il est l'objet de tous les regards.
Les gens le voient et rient de lui.
Qu'il est simple de se moquer de ceux qui nous entourent.

Ce sont ces gens qui
Ne savent et ne sauront jamais
Ouvrir les enveloppes
Pour voir ce qui se cache dedans.

Ce sont ces mêmes gens
A qui je demande
S'il est nécessaire d'être top-model
Pour s'intégrer dans la société.

Enfin,
Je vous le dis à vous,
Triste société :
Mon ami n’est peut-être
Pas le plus beau,
Mais c’est sans doute le plus sympathique
Car lui ne se moquera jamais
D’une personne
Pour son physique


 
Fallen heaven


il faut vivre ses rêves et non pas réver de vivre
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
422 commentaires
Membre depuis
23 mai 2004
Dernière connexion
1er juillet 2006
  Publié: 6 mai 2005 à 14:50
Modifié:  6 mai 2005 à 14:53 par Fallen heaven
Citer     Aller en bas de page


c'est toujours que lorsque l'on connait une personne
que l'on passe audela des apparences;
mais peu juge sur ce qu'il y a,
à "l'interieur de l'enveloppe"c'est vrais.
Mais il existe ceux qui ne jugent pas sur l'apparence.
car il ont l'expercience du regard des autres,
ou qu'ils st tout simplement tolérents.

Mais ceux qui jugent sur le physique des autres
sans tenir compte du reste;
ne valent pas pas la peine que l'on prennent
en compte leur jugements.
ni que l'on fassent attention à eux.
ton amis doit tenir compte de cela.

c'étais mes 5 min d'intelligences paq jr.
sinon c'est un joli poème profond et vrais.

gros
bloody ministry

  fallenheaven.skyblog.com
Kyrafine
Impossible d'afficher l'image
personne ne merite tes larmes car celui qui les merite ne te ferait jamais pleurer.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
20 poèmes Liste
29 commentaires
Membre depuis
24 avril 2005
Dernière connexion
9 novembre 2006
  Publié: 7 mai 2005 à 05:11 Citer     Aller en bas de page

Je reitère ce que les autres ont déjà dit avant moi et je cite :

"L'enfer c'est les autres, le Paradis, c'est s'en foutre"

A ne prendre qu'au Troisième degré

Amicalement,
Kyrafine

  Un poete est un monde enfermé dans un Homme.
Vers cassés


Dans tout ce qui vit, sommeille une belle poésie !!!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
1984 commentaires
Membre depuis
29 décembre 2012
Dernière connexion
15 février
  Publié: 12 avr 2013 à 13:58 Citer     Aller en bas de page



Au délà des apparences, c'est le réel qui commence

Notre société fait l'éloge du physique et du matériel et jette aux orties

Ce qui devrait faire l'âme d'une nation, mais pour revenir à ton poème

Tout ceci est cruellement vrai et encore actuel, triste réalité et belle morale Pyc

  Vers Cassés
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1301
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0357] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.