Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 410
Invisible : 0
Total : 410
13158 membres inscrits

Montréal: 3 avr 00:24:42
Paris: 3 avr 06:24:42
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémère (semaine 2) : "La salle des pas perdus" :: Salle des pas perdus Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1213 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
11 juin 2019
  Publié: 25 juil 2012 à 10:07
Modifié:  14 août 2014 à 04:50 par Jeanne
Citer     Aller en bas de page



Salle des pas perdus


Salle des pas perdus que la vie fait attendre,
Salle des grands espoirs que les rêves engendrent,
Froide clarté béante des espaces trop grands
Où le regard se perd au travers du néant…
Combien de rêves encore vas-tu semer ce soir ?
Combien de folles joies, combien de désespoirs ?

Quand les uns font un pas simplement pour marcher,
D’autres vont prestement pour ne pas s’effondrer.
Ils s’accrochent ici avec la peur au ventre,
Et leur visage crie les doutes qui les hantent.
Ils vont et viennent encore, ne peuvent s’arrêter,
Ils soupirent, repartent, s’en reviennent affolés.

Certains ont dans les yeux la patience infinie
De ceux qui, habitués, savent ce qu’est l’ennui.
Ils patientent encore le regard dans le vide
Ils savent du désert et la soif et les rides,
Et leur regard se perd s’ils sommeillent un peu
Au-delà des frontières en un tout autre lieu.

Et moi, parmi la foule de tous ces pas perdus,
J’erre encore, toujours, de la ronde à l’aigüe
Je m’arrête, je cours, je cherche le pourquoi
Du comment on fait pour vivre en attendant quoi...
Et vous, dans mes pensées, toujours là, quelque part
Vous m’emboitez le pas, et avec vous je pars.

Je m’en vais loin d’ici, de tous ces pas perdus,
Vivre dans cet ailleurs de beautés confondues.
Sans faux pas ni faux airs, le cœur en bandoulière,
J’imagine l’espace sous le ciel grand ouvert,
Je vois à l’horizon les neiges éternelles
Le parfum des saisons que goûte l’hirondelle.



 
Chris-Charmeur


Don't wake me up !...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
7521 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
26 janvier
  Publié: 25 juil 2012 à 10:56 Citer     Aller en bas de page

Je reste quand même dans le sillon de tes pas... Un moment seulement, ton horizon est là-bas, et le mien dans un autre là-bas.
Un éphémère avec le mot : Espoir. Enfin, celui que j'attendais.

Vitalic.

  Tous les textes sont déposés à la SGDL...
God bless you !...
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
108 poèmes Liste
5308 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
2 avril
  Publié: 25 juil 2012 à 12:09
Modifié:  25 juil 2012 à 12:10 par Lacase
Citer     Aller en bas de page

Un poème plein d'une belle révolte.
Et porteur d'une profession de foi :
" Vivre dans cet ailleurs de beautés confondues" .
Cela me ramène un refrain de Debronckart Ailleurs que je te confie.
Merci pour ce cri.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15491 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
2 avril
  Publié: 25 juil 2012 à 13:27 Citer     Aller en bas de page

"Je m’en vais loin d’ici, de tous ces pas perdus,
Vivre dans cet ailleurs de beautés confondues.
Sans faux pas ni faux airs, le cœur en bandoulière,
J’imagine l’espace sous le ciel grand ouvert,
Je vois à l’horizon les neiges éternelles
Le parfum des saisons que goûte l’hirondelle."....

Il me plait beaucoup, celui là et il correspond à mes états d'âme...

Alex

 
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1213 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
11 juin 2019
  Publié: 25 juil 2012 à 15:31 Citer     Aller en bas de page

Vitalic,
Que nous n'ayons pas le même horizon, peu importe dans le fond ; les horizons se rejoignent au loin.
Merci d'être resté un instant dans le sillon de mes pas !

Hubix,
Oui, tu as raison : c'est un peu une salle qui figure le monde et ce que nous en attendons ou espérons, mais je ne dirais pas "la platitude de la vie" . Et si l'espoir sert à quelque chose, c'est bien à "faire vivre"

Lacase,
Après Louki, voilà que tu me fais connaître Debronckart ! Je n'en avais jamais entendu parler et ça manquait sérieusement à mon répertoire ! Super lien Merci pour ce beau texte ; je suis très touchée que tu aies fait ce lien . "Seulement, c'est loin ailleurs... Je crois que je pourrai pas marcher jusque là"...L'important, c'est de marcher dans cette direction.


Alex,
Nous avons donc encore une fois une belle "correspondance" d'état d'âme. Merci.

Amitiés

 
Sidonie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3776 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
2 avril
  Publié: 26 juil 2012 à 02:53 Citer     Aller en bas de page

Toujours bien écrit.
...A chacun son pas...
Une auberge espagnole des états d'âme.. en quelque sorte..
avec l'espoir dans la dernière .. salle.
"Le poète a toujours raison qui voit plus loin que l'horizon..."
Tu as raison, tant qu'il y a de l'espoir, il y a de la vie..
J'aime beaucoup.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
coldasice

Correcteur


Because we are already the past
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
1048 commentaires
Membre depuis
16 juin 2012
Dernière connexion
1er avril
  Publié: 26 juil 2012 à 03:59 Citer     Aller en bas de page

Le monde en immense salle
La note d'espoir
La qualité de l'écrit
Un ensemble
In my list

  -
Anna Couleur
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
4584 commentaires
Membre depuis
14 septembre 2010
Dernière connexion
1er avril
  Publié: 26 juil 2012 à 09:02 Citer     Aller en bas de page

A petits pas légers
Je viens juste te dire
Que j'aime la beauté
Des mots qu' tu donnes à lire....

  On risque de pleurer un peu si l’on s’est laissé apprivoiser.. Antoine de Saint Exupéry - Le Petit Prince
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1213 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
11 juin 2019
  Publié: 28 juil 2012 à 16:42 Citer     Aller en bas de page

Un bien bel horizon que la poésie, n'est-ce pas ? Et qu'il m'est doux de faire ce voyage auprès de vous... !
Merci à tous les trois.

Blottie

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
472 poèmes Liste
22503 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
2 avril
  Publié: 30 juil 2012 à 04:09 Citer     Aller en bas de page

Quelle belle écriture, de touchants alexandrins, la description est tellement réelle, que l'on vit ces situations, ces moments forts dans cette salle des pas perdus, on en ressent même le souffle, même les murmures, on en capte les regards....Je suis partie dans le feu de ma lecture vers ces neiges éternelles et si je ne suis que cigogne, j'ai humé le parfum des saisons que goûte l'hirondelle
Merci pour ce merveilleux poème
Amicalement ODE 31 - 17

  OM
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1213 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
11 juin 2019
  Publié: 30 juil 2012 à 17:44 Citer     Aller en bas de page

Vaitiare,
Heureuse qu'il t'ait plu. Merci à toi !

Ode,
Que d'éloges ! Comme c'est doux à entendre. Cigogne ou hirondelle, nous trouverons bien le chemin : l'important est de pouvoir s'envoler ... merci d'être là. Bises
Blottie

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1627
Réponses: 10
Réponses uniques: 8
Listes: 2 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Heure promise (Poèmes par thèmes)
Auteur : Narcissange
La particule de Dieu (Poèmes par thèmes)
Auteur : Y.D
Antre donc! (Poèmes par thèmes)
Auteur : Lacase
Dolorès... (Tristes)
Auteur : Mystic4Ever
La tête dans le 'sceau' (Poèmes par thèmes)
Auteur : Cookiss
Brouillard (Poèmes par thèmes)
Auteur : Celle qui rêve

 

 
Cette page a été générée en [0,0384] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.