Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 584
Invisible : 0
Total : 586
· samamuse · CORRY
13143 membres inscrits

Montréal: 23 févr 02:48:42
Paris: 23 févr 08:48:42
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes collectifs :: Le Manque - Opopop & Aude Droitdanslemur Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22263 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 février
  Publié: 11 févr 2010 à 15:42
Modifié:  11 févr 2010 à 23:10 par Eliawe
Citer     Aller en bas de page



Les tessons des miroirs qui me vident les veines
Peignent nues dans l’ombre, nos silhouettes vaines
Aux couleurs du dépit
Approche-toi, Manque, mes lèvres sont gercées
Par le vent assassin des mémoires passées
Et de son triste fruit

Approche toi, Manque, je te serai fidèle
Que puisse ma bouche – celle qui te harcèle –
Attiser ton brasier
Et fait battre mon cœur au creux de ta poitrine
De mes doigts fuselés, de ma main douce et fine
Je me fais chevalier

Adoubé par l’Amour qui lentement s’évide
(Je voudrais m'en nourrir) Rendant ma peau livide
Et meurtrie par ta flamme
Pour signer en ma chair du brûlant de ton nom
Au serein de ma nuit, je scellerai de plomb
Les contours de mon âme

Dans le profond tourment de ce temps arrêté
Si ton venin faiblit en mon sang affecté
Reviens me mordre encore
Obstine-toi, Manque, je serai ton martyre
Guide mes convulsions de douleur, de désir
Quand je cherche ton corps

Car ainsi, cher Manque, sous ton poing hâve et dur
Renaîtra cet autre dont l’amour que j’endure
Se conjugue au passé
Qu’importe le réveil, car pour nous réunir
Il n’y a d’autres lieux que dans mon souvenir
Où je puisse l’embrasser



  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
queency


là où est ton coeur là aussi sera ton trésor
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
583 commentaires
Membre depuis
27 mai 2008
Dernière connexion
28 mars 2018
  Publié: 11 févr 2010 à 16:09 Citer     Aller en bas de page

Quelle passion!

  Queency : je suis la Gardienne de son coeur
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22263 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 février
  Publié: 11 févr 2010 à 16:13 Citer     Aller en bas de page

Ha c'est vrai, c'est pas du tiède. Pas de la Saint Valentin à l'eau de rose.
Une association passionnnée en quelque sorte.
Merci Queency

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22263 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 février
  Publié: 11 févr 2010 à 16:35 Citer     Aller en bas de page

Manque-heureux ? Psst

J'ai toujours trouvé étrange la construction anglaise "I miss you" alors que le français dit "Tu me manques". D'un côté c'est celui qui est en manque qui conjugue le verbe, de l'autre c'est celui qui cause le manque qui, d'une certaine façon, est responsable. Mais alors, c'est la faute à qui ???

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22263 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 février
  Publié: 11 févr 2010 à 16:57 Citer     Aller en bas de page

Non, pas d'accord, le manque c'est l'absence : une personne qui n'est pas là et qui fait défaut.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9809 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
23 février
  Publié: 11 févr 2010 à 16:58 Citer     Aller en bas de page

Aude / opopop

A qui la faute ?

Je dirais aussi elle peut être dans la course au bonheur la chance ou l'autre la méchante malchance...

je crois aussi qu'on ne le sait jamais complètement suite de circonstances ..alors qui est fautif c'est du kif ....

Très beau duo excellent même

Sélé Duchesse Mac Cain bizz énorme à vous deux

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22263 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 février
  Publié: 11 févr 2010 à 17:22 Citer     Aller en bas de page

Merci pour ta lecture chère Sélénaé.
Un duo qui m'a fait plaisir. Biiiz

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
opium
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
1702 commentaires
Membre depuis
9 septembre 2007
Dernière connexion
26 janvier
  Publié: 11 févr 2010 à 18:55 Citer     Aller en bas de page

Un duo très accordé.
Pourvu que vous remettiez ça!

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22263 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 février
  Publié: 11 févr 2010 à 19:07 Citer     Aller en bas de page

Ma foi, je l'espère, mais il faut s'en remettre quelque peu . Bises Opium

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Naig


On est tous égaux devant la douleur..
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
2561 commentaires
Membre depuis
23 août 2006
Dernière connexion
28 mars 2013
  Publié: 12 févr 2010 à 08:03 Citer     Aller en bas de page

Vos deux écritures se mélangent super bien..
Amitiés.

  En route vers Miaou Land... le courage c'est savoir dire stop a certains moments de sa vie... la lacheté ce n'est pas renoncer, simplement laisser faire. une prise de décision est toujours une forme de courage...
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22263 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 février
  Publié: 12 févr 2010 à 08:37 Citer     Aller en bas de page

Merci Angitia, c'est Opopop qui a commencé à écrire sur un thème qui me touche, j'ai apporté quelques idées et modifications mais c'est surtout lui l'auteur. Bisous

Merci Démone, tu sais que ce thème est un de mes favoris, avec celui de l'attente. J'ai eu le bonheur que ce thème soit également cher à Opopop. Bisous

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
ARABESQUES
Impossible d'afficher l'image
Les poètes portent en eux les secrets qui lient la Terre aux astres: Bonnard
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
5977 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
21 décembre 2012
  Publié: 12 févr 2010 à 13:02 Citer     Aller en bas de page

Un superbe duo sur un sujet qui nous touche tant! Bravo et merci

Amicalement
Martine

  Un grand voyage commence toujours par un...premier pas
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22263 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 février
  Publié: 12 févr 2010 à 14:20 Citer     Aller en bas de page

Merci Martine pour ton passage tout en arabesques, ainsi toi aussi quelqu'un te manque ? Bises

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 17 févr 2010 à 17:57 Citer     Aller en bas de page

un bien beau mariage ... en parlant d'une Muse que vous connaissez bien !!

une inspiration fraîchement mise en lumière !!!

merci pour cette liqueur !!

  Seirén - ©
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22263 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 février
  Publié: 18 févr 2010 à 03:30 Citer     Aller en bas de page

Merci Idou pour ta lecture, amitiés.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1590
Réponses: 14
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,2093] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.