Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 207
Invisible : 1
Total : 209
· Andesine
13162 membres inscrits

Montréal: 28 mai 15:00:56
Paris: 28 mai 21:00:56
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémère (semaine 3) : "L'empreinte" :: La tête dans le 'sceau' Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Cookiss

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
403 commentaires
Membre depuis
12 novembre 2011
Dernière connexion
23 décembre 2016
  Publié: 31 juil 2012 à 09:09 Citer     Aller en bas de page

La tête dans le ‘sceau’

Je n’ai plus souvenir de son passage éclair
Sinon, d’une pluie fine jonchant un réverbère
Pénétrant mes habits et empruntant ma chair
Pour aller se jeter sous mes cils estuaires

Je n’ai plus souvenir de son visage éther
Qui s’est évaporé sous un coup de tonnerre
Pour se dissimuler derrière un tas d’oublis
Où le passé n’est plus qu’une ombre à l’infini

Pourtant, lorsque j’entrouvre les pans de tissus fins
Ma poitrine découvre des fils qui font le point
A peine je les effleure, un mal subit revient
Serait-ce là, la preuve d’un passé qui soudain… ?


 
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1024 poèmes Liste
16534 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
22 avril
  Publié: 31 juil 2012 à 09:55 Citer     Aller en bas de page

Il est des éclairs éphémères qui brûlent jusqu'au coeur...c'est un peu la leçon que je retire de ma lecture, mais je me trompe peut être...comme quoi même un passage bref laisse des souvenirs intenses, et pas forcément joyeux.
il faut vivre avec, c'est difficile parfois mais avons nous le choix ?
Tes mots ont un fond très pertinent.
amitiés sincères.
pyc.

 
Chris-Charmeur


Don't wake me up !...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
7521 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
26 janvier
  Publié: 31 juil 2012 à 12:40 Citer     Aller en bas de page

Comment dit-on ? Les années passent mais les souvenirs restent. Comme si tu avais voulu faire contre pied à cette citation avec ton dernier vers. Et c'est en ça (plus le reste) que j'ai beaucoup aimé. Peut-être que je n'arrive pas à me faire au chagrin éternel.



«•´`•.(*•.(`•.•.•´).•*).•´`•»
«•´¨*•.¸¸Vi•..♪TaL... iC¸¸.•*¨`•»
«•´`•.(¸.•´(¸.•••.¸)`•.¸). •´`•»

  Tous les textes sont déposés à la SGDL...
God bless you !...
Blue


« Le monde semble sombre quand on a les yeux fermés. » Proverbe indien
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
221 commentaires
Membre depuis
10 mai 2012
Dernière connexion
14 juillet 2016
  Publié: 31 juil 2012 à 18:04 Citer     Aller en bas de page


J'aime beaucoup...
Quand j'ai vu ce thème, le sceau m'est tout de suite venu à l'esprit...Mais il n'a pas voulu rentrer dans mon poème...Il habite bien le tien.

Blue

  Mon avatar est une oeuvre de Steph Débias
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3897 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 1er août 2012 à 02:35 Citer     Aller en bas de page

Jolie façon de traiter le thème..
Un sceau qui n'est pas de cire..
Amicalement.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
483 poèmes Liste
22866 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 1er août 2012 à 06:29 Citer     Aller en bas de page

Un mal profond, une terrible empreinte et cela nous amène à partager ton poème si beau et tellement émouvant....
J'ai fort bien ressenti ce malaise
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Ava55


Il y a des étoiles mortes qui brillent encore parce que leur éclat est pris au piège du temps...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
222 poèmes Liste
1516 commentaires
Membre depuis
20 août 2011
Dernière connexion
1er août 2018
  Publié: 2 août 2012 à 05:56 Citer     Aller en bas de page

Un poème très touchant et écrit avec talent !
Merci pour ce partage !
Amities

  La plus grande vérité que l'on puisse découvrir un jour est qu'il suffit d'aimer et de l'être en retour... Visez toujours la lune. Même si vous la manquez, vous atterrirez parmi les étoiles...
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
710 poèmes Liste
15158 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 3 août 2012 à 00:58 Citer     Aller en bas de page




Je n’ai plus souvenir de son passage éclair
Sinon, d’une pluie fine jonchant un réverbère
Pénétrant mes habits et empruntant ma chair
Pour aller se jeter sous mes cils estuaires

Bien dit,cher Cookiss certains passages éclairs nous signent et modifient...presque ...à jamais



galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
coldasice

Correcteur


Because we are already the past
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
1048 commentaires
Membre depuis
16 juin 2012
Dernière connexion
1er avril
  Publié: 4 août 2012 à 06:13 Citer     Aller en bas de page

Magnifique
Les images, la lecture, la respiration
Coup de coeur

  -
Cookiss

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
403 commentaires
Membre depuis
12 novembre 2011
Dernière connexion
23 décembre 2016
  Publié: 6 août 2012 à 08:56 Citer     Aller en bas de page

Pyc, Vitalic, Fatale, Blue, Sidonie, Ode, A la mer, Pascal, Ava, Galatea, Coldacise, Oh lala.

Merci, pour vos mots chaleureux et vos belles réflexions
Qui laissent sous mes lignes vos délicates empreintes
Je vous adresse à tous mes sincères pensées
Amicalement
Cookiss

 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 12 août 2012 à 07:28 Citer     Aller en bas de page

Une belle déclinaison du thème.
J'aime beaucoup

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Cookiss

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
403 commentaires
Membre depuis
12 novembre 2011
Dernière connexion
23 décembre 2016
  Publié: 14 août 2012 à 19:52 Citer     Aller en bas de page

Merci Rendlesham, Lacase pour vos mots. Laissons vagabonder l'imagination !!!
Cordialement
Cookiss

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 15 août 2012 à 09:44
Modifié:  15 août 2012 à 09:45 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

"Laissons l'imagination vagabonder..." C'est ce que j'ai trouvé dans ce texte qui est signé d'un sceau dont on ne veux pas briser le secret.
J'aime aussi le point d'interrogation en final qui laisse libre d'imaginer.
Très beau texte (je sais, ce n'est pas très original de dire ça mais "fait chaud" et en plus, c'est vrai).
Amicalement :-).

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Cookiss

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
403 commentaires
Membre depuis
12 novembre 2011
Dernière connexion
23 décembre 2016
  Publié: 17 août 2012 à 21:22 Citer     Aller en bas de page

Merci RiagalenArtem pour tes compliments. Cela fait chaud au coeur de constater que ses écrits arrivent à laisser passer émotions et sentiments (c'est la magie de l'écriture).
Au plaisir de te lire.
Amicalement
Cookiss

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1703
Réponses: 13
Réponses uniques: 11
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Antre donc! (Poèmes par thèmes)
Auteur : Lacase
Dolorès... (Tristes)
Auteur : Mystic4Ever
Brouillard (Poèmes par thèmes)
Auteur : Celle qui rêve
Salle des pas perdus (Poèmes par thèmes)
Auteur : Jeanne
La particule de Dieu (Poèmes par thèmes)
Auteur : Y.D
Heure promise (Poèmes par thèmes)
Auteur : Narcissange

 

 
Cette page a été générée en [0,0512] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.