Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 29
Invisible : 0
Total : 29
13153 membres inscrits

Montréal: 7 déc 23:04:57
Paris: 8 déc 05:04:57
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Le livre de ta peau Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 26 nov 2005 à 09:53 Citer     Aller en bas de page






Le livre de ta peau



J’ouvris le livre de ta peau et commençai ma lecture.
Au loin le souffle des bateaux … J’allais penché sur ton haleine,
Et nous voguions au fil des mots du livre écrit par ceux qui s’aiment.
Par un nuage accompagnée, la Lune quêtait l’aventure.

Au cœur de tes lèvres, perdu, dont l’ourlet fut mon destin,
Je me réfugiai dans l’asile de l’abandon d’entre tes mains.
Et tu mourus à l’inquiétude de savoir ce qu’est demain
Lorsque ma bouche emplie de toi fit de ton corps l’objet du mien.

Le vent du sud faisait trembler la flamme des langues mêlées,
S’engouffrant par la fenêtre, toutes bougies affolées,
Et tes cheveux évanouis sur la chaleur de mon épaule
Faisaient au flanc de mon corps nu comme le reste d’une étole.

Jamais depuis, quand un bateau retourne au port de mes années,
Toujours la pluie battant, de ma mémoire les volets,
Ne s’est éteinte la chaleur que tu portas dans ma poitrine
Ce soir de feu où nous ouvrîmes le livre qu’on ne termine

Jamais.


Novembre 2005


***

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
GENTIPOETE
Impossible d'afficher l'image
Le plus beau vêtement pour une femmes, sont les bras de l'homme qu'elle aime
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
325 poèmes Liste
1324 commentaires
Membre depuis
29 janvier 2005
Dernière connexion
31 juillet 2012
  Publié: 26 nov 2005 à 11:42 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Jihem,

Tiens, un ancien est encore là, ça fait plaisir.

Un très beau livre dont chaque page m' a inspiré l'appréciation de tes vers.

Amitiés Gérard

  Dieu a donné la parole à l'homme pour travestir sa pensée.
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 26 nov 2005 à 17:12 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Gérard,

J'allais dire la même chose : ça fait plaisir

Merci de ton passage et de ton commentaire ... ne dit-on pas que la lecture est ... le seul vice impuni ? ))

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 26 nov 2005 à 17:15 Citer     Aller en bas de page

Cher Pascal,

Un souffle au coeur à soigner d'urgence !

Merci à toi, amitiés

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 26 nov 2005 à 21:15 Citer     Aller en bas de page

Un retour en force, rien d'étonnant à cela !
Je viens redire ici que je suis plus qu'enchantée.. Du grand narratif... Louis n'a qu'à bien se tenir !

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 27 nov 2005 à 04:55 Citer     Aller en bas de page

Chère Cyrael,

le temps estompe bien des choses, mais il reste au moins des cicatrices au coeur ...

Merci à toi, amitiés poétiques

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 27 nov 2005 à 04:59 Citer     Aller en bas de page

Chère Petite Bulle,

C'est vrai, j'ai pensé à Louis en l'écrivant ... Et puis à Elsa aussi )
Et je préfère grand narratif à grand sec ou grand dadais )))

Merci à toi

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
Andjik
Impossible d'afficher l'image
Le sucre ne vaut rien lorsque c'est le sel qui vous manque.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
177 poèmes Liste
5968 commentaires
Membre depuis
21 mai 2004
Dernière connexion
19 décembre 2018
  Publié: 28 nov 2005 à 10:23 Citer     Aller en bas de page

"Et tu mourus à l’inquiétude de savoir ce qu’est demain
Lorsque ma bouche emplie de toi fit de ton corps l’objet du mien. "

Le livre de sa peau, un livre qu'on ouvre mais qu'on ne referme jamais.

J'aime cette douce nostalgie qui accompagne tes poèmes. Mais bon, ce n'est plus un secret

Mes hommages Jihem!

Amicalement!

Yvano

  J'aurais voulu que tu voies l'homme que je suis devenu.
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 2 déc 2005 à 06:28 Citer     Aller en bas de page

Mon cher Yvan,

c'est sans doute ce que l'on appelle la "mélancolie vespérale"

Je te remercie, amitiés

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
Alex777


Toute le monde ainsi que l'univers entier mérite ton amour autant que toi même. Buddah Everything an
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
36 commentaires
Membre depuis
4 mai 2006
Dernière connexion
22 avril 2014
  Publié: 11 mai 2006 à 11:31 Citer     Aller en bas de page

Tes oeuvres feraient jaloux un aveugle ne pouvant te lire.

Alex

  Alex
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 11 mai 2006 à 11:49 Citer     Aller en bas de page

Je vais donc me faire éditer en braille
Merci Alex, amicalement

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1672
Réponses: 10
Réponses uniques: 5
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0493] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.