Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 29
Invisible : 0
Total : 29
13161 membres inscrits

Montréal: 27 mai 03:01:08
Paris: 27 mai 09:01:08
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: mourir ou vivre Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
myralda


l'amour c'est comme du bonbon, plus on y goûte, plus on en veut
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
360 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2002
Dernière connexion
16 février 2006
  Publié: 11 déc 2002 à 04:00
Modifié:  31 juil 2009 à 16:50 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

Mourir ou vivre

vivre vivre dans l'illusion,la déception
dans l'isolement,les interdictions
mourir sans laisser de trace
briser les frontières de ma glace
mourir ou vivre, rien ne me dit rien

déjà enfant je croyais en la vie
avec mes poupées je vivais en harmonie
avec eux je traçais mon chemin
en pensant aux lendemains

à l'aube de mon adolescence
j'en avais déjà oublié mon enfance
je trainais le fardeau de mes agonies
et je fuyais le rêve de mes nuits

déçu par la vie, déçu par l'amour
hanté par la vie, hanté par mes jours
plongé dans mon carême de silence
je respire la souffrance

mourir sans laisser de trace
partir en douceur quitter ma place
abandonner ceux que j'aime
en regrettant leurs peines

après l'holocauste vient la béatitude
où la vie me fait don de gratitude
en me libérant de mes soucis
et en fondant ma dynastie

voilà celui qui vient
se blottir entre mes reins
m'enveloppant de sa tendresse
en me chantant sa jeunesse

  myralda
Alinus
Impossible d'afficher l'image
Coucou !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
2078 commentaires
Membre depuis
2 mai 2002
Dernière connexion
4 mai 2018
  Publié: 11 déc 2002 à 10:09 Citer     Aller en bas de page

Myralda, tu écris très bien et ce poème est très touchant.

La vie et la conduite de sa vie sont des thèmes importants pour moi.



PS : Attention aux fautes d'orthographe

  Partons, dans un baiser, pour un monde inconnu [Alfred de Musset]
myralda


l'amour c'est comme du bonbon, plus on y goûte, plus on en veut
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
360 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2002
Dernière connexion
16 février 2006
  Publié: 11 déc 2002 à 11:20 Citer     Aller en bas de page

merci à toi .. ah bon !! il y a des fautes..POSSIBLE
ben poche avec le français mais je ferai attention..c'est promis,,,
merci pour ton mot..j,apprécie
bisous
A+

  myralda
petit ange


L'imaginaire est toujours hanté par la vie ...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
952 commentaires
Membre depuis
2 mai 2002
Dernière connexion
30 juin 2003
  Publié: 11 déc 2002 à 12:40 Citer     Aller en bas de page

Chère Myralda,
tout comme Alinus je trouve que tu écris très bien
continue!
bisous
petit ange

N.B. Alinus, j'ai déjà lu plusieurs poèmes de d'autres auteurs avec beaucoup plus de fautes

  Les larmes et le temps n'effacent pas tous les souvenirs on peut pleurer un océan mais il restera toujours des vagues de haine ...
myralda


l'amour c'est comme du bonbon, plus on y goûte, plus on en veut
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
360 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2002
Dernière connexion
16 février 2006
  Publié: 12 déc 2002 à 07:37 Citer     Aller en bas de page

merci petit ange c'est gentil à toi..
tu as choisi un nom digne d'un poète..c'est très joli
bisou

  myralda
myralda


l'amour c'est comme du bonbon, plus on y goûte, plus on en veut
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
360 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2002
Dernière connexion
16 février 2006
  Publié: 13 déc 2002 à 19:50 Citer     Aller en bas de page

Ma chère Baby girl,, je ne te savais pas aussi souffrante
je ne te connais pas mais cela me rend si triste de te voir souffir autant,,, il faut t'accrocher et aller chercher de l,aide.. courage ma belle..

  myralda
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1557
Réponses: 5
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0700] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.