Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 23
Invisible : 0
Total : 24
Équipe de gestion
· Maschoune
13206 membres inscrits

Montréal: 20 sept 02:00:29
Paris: 20 sept 08:00:29
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Concours Mars/Avril 2008 - Duo sur la relation parentale :: 1er Gagnant : Déni d’été ( Avec *lynatique* ) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
659 poèmes Liste
18589 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 7 avr 2008 à 17:33
Modifié:  9 juin 2008 à 16:03 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page




Déni d’été


Au brouillard qui se verse à nos yeux
De n'avoir pas su, de l'avoir fait
A ressasser comment
Quand le soleil nous brille
On peut arriver là

Je te regarde glisser
Sur la flanelle des draps
Tes yeux dans les pensées
D'un drame qui se joue là
Dans le creux de ton ventre
Dans l'envie de mes bras

Tu sais que c'est demain
Que notre fin jouera
Son triste requiem
Il n'y a aucune couronne
Aucun diadème
Et rien ne nous pardonne
D'avoir voulu le rêve
Dans cet été fichu de l'hiver de nos raisons


Mais si on avait su le manque
De ne l'avoir connu
Ce prélude en mon sein qui s'est brisé
Tu crois qu'on l'aurait fait ?

Est-ce qu'à ton visage qui blêmissait
J'aurai répondu que tout finirait ?

J'me souviens, tu sais...

De l'été
(Etait-ce l'hiver?)
Blottie dans le lit blanc
A tenter de le sentir
D'me dire que c'était là
Et qu'j'allais m'en séparer, le r'cracher

Mais y'avait qu'tes bras
Et tes mots autour de moi
J'le r'ssentais pas, tu vois
J'le vivais pas !

Mais j'sais maint'nant
Je sais exactement où il était
Parce qu'il n'y est plus et qu'il me manque
Ca hurle, là...
En moi...
Où ta main s'est posée...
Il y a le vide,
Le rien qu'il a laissé...


J'aurai peut-être bien voulu, moi, voir la couleur de votre ciel... Sentir battre mon cœur à tout rompre dans ma poitrine...

J'aurai voulu savoir... Ce que c'était de ressentir... Ce que c'était la vie...
Vivre... Vivre...

Respirer... Avoir le souffle coupé d'amour...
Rire... Avoir des larmes au bord des yeux...

Dites-moi, c'est vrai que parfois, on a des papillons dans le ventre ? Et que ça crie, là, à l'intérieur ?

Que l'espoir c'est éphémère... Comme je l'ai été ...?


Ce n'est pas l'éphémère qui gouverne ce monde...
Juste le regard de ceux qui se disent des grands...
Ceux qui disent le vrai... Ceux qui font bien tout le temps...

Peut-être qu'on aurait pu faire comme si...
Peut-être qu'on aurait pu et dire que ce n'était pas l'été...
Peut-être qu'on aurait pu et il n'aurait pas été...

Pourtant on l'a fait... On se l'est même ressassé...
On savait ce qu'on voulait ignorer

Qu'importe la morale, la norme des bien élevés
On voulait autre chose... Une vie que l'on vit comme une glace renversée...
Oui, on voulait tout... tout de suite, et pas dans des années

On voulait... Peut-être qu'on s'est trompé...

C'était cent ans après ou peut-être avant...
On avait le coeur au bout des doigts
Et surtout toi...

A me dessiner des fleurs sur la peau
C'est lui qui a poussé
Comme les racines qui débordent
Et qu'on voudrait couper...

Un rosier mal fleuri... peut-être mal planté...
Mais il était en vie... avant qu'ils nous l'aient incendié...

Arraché à ras de mon ventre
Comme une mauvaise herbe d'été

C'est qui "ils" ?

C'est eux...
Pas nous
Enfin... c'est toujours un peu ce que l'on est tenté de faire
De dire

Se dire que
Que c'est les autres qui nous y ont poussés
Ça fait moins mal
Que de se confronter à notre humanité

C'était nous, tu vois, c'était notre sang et notre amour...
C'était la sueur de nos corps l'un contre l'autre
Et l'aube de ma jouissance


Evanoui comme un vague cauchemar, je vous souviens de tout...

J'étais plus qu'une fleur et moins qu'un fruit... J'aurais voulu tomber sur votre chemin... Que vous me ramassiez...

Vous m'avez juste écrasé... Une vulgaire fleur sauvage sous vos pieds...



*Lynatique* & Tilou8897
( Mars-Avril 2008 )



  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
xebeche


please send me more, yellow birds...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
39 poèmes Liste
1454 commentaires
Membre depuis
31 octobre 2006
Dernière connexion
24 juin 2009
  Publié: 8 avr 2008 à 08:06 Citer     Aller en bas de page

oh ..
je me sens noyé par ces mots..
vous dites les choses avec tellement de justesse...

je repasserais pour dire quelchose de plus constructif..


d'abord,
je crois que je vais aller le relire



( merci )

 
Naej  Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
3766 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2008
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 9 avr 2008 à 18:57 Citer     Aller en bas de page

Un thème difficile abordé avec beaucoup de tact et de tendresse... Bien aimé cela...

  Carpe diem...
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
659 poèmes Liste
18589 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 11 avr 2008 à 01:55 Citer     Aller en bas de page


J'apprécie beaucoup vos commentaires. Ils reflètent vraiment notre intention...

Il y a beaucoup de choses dans ce texte. Il y a aussi un peu rien. Une manière de décrire sans porter de jugement. Avec le regard sensible.

Merci à vous

Et merci aussi à ma partenaire... Elle sait combien ce duo compte pour moi... Merci de m'avoir accompagné sur ce terrain qui compte tant pour moi et d'avoir réussi à y mettre cette plume équilibrée et poétique.

Merci vraiment

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
246 poèmes Liste
16105 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
28 août
  Publié: 14 avr 2008 à 03:29 Citer     Aller en bas de page

Vous nosu faites partager une forte émotion, un sujet difficile, mais que l'on peut bien ressentir au fond de soi....Merci

Ca hurle, là...
En moi...
Où ta main s'est posée...
Il y a le vide,
Le rien qu'il a laissé...


un peu comme un cri étouffé

Amicalement

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Estérak


Qui ne chute jamais ne sait pas rebondir
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
43 poèmes Liste
1162 commentaires
Membre depuis
31 août 2007
Dernière connexion
18 janvier 2018
  Publié: 14 avr 2008 à 10:29 Citer     Aller en bas de page

Très délicatement traité , que tout cela . Ça se boit comme un cocktail bien frais au bord d'une piscine dans la chaleur du mois d'août . Ça glisse le long de l'échine comme un frisson de désir estival. Très bel échange. Je m'éclipse sur la pointe des pieds.

  Estérak / La Vie n'est pas donnée ... il faut savoir la prendre
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
659 poèmes Liste
18589 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 21 avr 2008 à 01:33 Citer     Aller en bas de page


Je vous remercie beaucoup. Vraiment.

Amicalement,

Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
saldday


Lorsque souvent au fond de mon coeur penetre comme un trait le souvenir de tes mots....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
2336 commentaires
Membre depuis
28 août 2007
Dernière connexion
23 août
  Publié: 25 avr 2008 à 17:43 Citer     Aller en bas de page



Bouquet de roses....blanches
et je me retire sur la pointe de pieds....

Saldday

  Nous sommes le temps qui nous reste.
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
659 poèmes Liste
18589 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 27 avr 2008 à 13:54 Citer     Aller en bas de page


* merci silencieux *



Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
659 poèmes Liste
18589 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 1er mai 2008 à 23:15 Citer     Aller en bas de page

Merci à toi... surtout

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
oxymore


Folie, drogue ou trahison...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
257 commentaires
Membre depuis
24 juin 2008
Dernière connexion
7 février 2018
  Publié: 15 juil 2008 à 05:55 Citer     Aller en bas de page

tu m'as arraché le coeur.

Merci pour ton poème, que je place directement dans mes favoris!

Ox

 
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
659 poèmes Liste
18589 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 30 oct 2008 à 12:29 Citer     Aller en bas de page


Nous étions deux, Ox... Nous étions deux (et ce n'était pas de trop)

Merci beaucoup


Amicalement

Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
659 poèmes Liste
18589 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 19 mai 2009 à 16:19 Citer     Aller en bas de page


Ca fait toujours quelque chose de relire...

Merci Saphariel... Ca fait plaisir de te voir par ici en même temps que ça remue encore un peu de redécouvrir.

(en profite pour embrasser ma duettiste )



Amitiés

Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Mustang (libre)
Impossible d'afficher l'image
Tais toi et danse...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
3360 commentaires
Membre depuis
22 novembre 2008
Dernière connexion
19 août
  Publié: 19 mai 2009 à 16:20 Citer     Aller en bas de page

Ému...(pas de questions:je sais pas pourquoi!!!)

Qui n'aurait de "l'essuie tout"???

  Toute action entraine une réaction...
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
659 poèmes Liste
18589 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 2 juin 2009 à 14:50 Citer     Aller en bas de page


* je n'ai qu'un silence pour éponger le tout *

Y a des duos qui restent fichés, là...

non pas que les autres soient moindres... Mais y a parfois des petits trucs qui font qu'on écrit différemment...

merci

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Ly S.


Je suis un crocodile...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
42 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2008
Dernière connexion
24 mars 2014
  Publié: 22 nov 2009 à 16:13 Citer     Aller en bas de page

Ca faisait longtemps que je n'étais pas passée là... Ca me fait du bien de le relire. Bien et un peu mal aussi. Il est vraiment beau, c'est une grande fierté que d'avoir réussi ça, et avec toi.

  Que penses-tu de cette fin ?
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
659 poèmes Liste
18589 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 1er déc 2009 à 16:52 Citer     Aller en bas de page


(...)

(tu sais pourquoi...)



  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2859
Réponses: 16
Réponses uniques: 9
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0651] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.