Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 276
Invisible : 0
Total : 276
13197 membres inscrits

Montréal: 21 jan 16:47:11
Paris: 21 jan 22:47:11
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Nouvelles littéraires :: Nacera, recherchée morte ou vive ( septième partie ) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Magik_Rune


Il est toujours possible d'espérer, et c'est justement cela qui est désespérant.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
1489 commentaires
Membre depuis
19 octobre 2002
Dernière connexion
11 avril 2013
  Publié: 16 déc 2002 à 10:26
Modifié:  6 juin 2009 à 15:25 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page

***


— Trois jours... Trois putains d’jours, et ça c’est juste pour l’aller... grommelait inlassablement Bill tandis que la petite troupe avançait dans la plaine aride.

Nacera aussi avait eu la surprise d’apprendre la durée approximative du voyage au moment du départ :

— Des vivres ? s’était-elle exclamée en voyant Mains Rapides charger son cheval de rations de nourriture. Mais ce n’est qu’un simple aller retour ! Il y a plusieurs caravanes qui passent régulièrement dans les environs !

Ce n’est que plus tard, tandis qu’ils sortaient du village, qu’il s’était libéré de son mutisme pour répondre à sa question :

— Nous ne pouvons attaquer les caravanes qui passent près du village. Il faut absolument que ce village demeure caché.

— Pourquoi ? s’était enquit Bill.

— Jusqu’où allons-nous ? avait demandé Nacera en voyant que Mains Rapides ne répondait pas.

— Sur la route centrale. Où passent la plupart des caravanes.

— Mais c’est très loin ! avait fait Bill. Au moins à...

— Trois jours à cheval, avait achevé Mains Rapides.

— Bordel !

Depuis ce temps, il n’avait cessé de grommeler. Pour changer de sujet, Mains Rapides avait pointé le village dissimulé.

— Vous voyez les buissons autour du village ?

— Oui... C’est étrange ! D’ici le village est presque invisible...

— Cette tribu est passée maître dans l’art du camouflage... ( Il pointa à nouveau les buissons ) Eh bien... Les fruits de ces buissons dégagent une arôme extrêmement puissante et prononcée ; de plus, les branches filtrent l’air. C’est pourquoi l’air à l’intérieur du village est respirable.

***


Bill avait fini par s’endormir à force de pester contre la durée du voyage. Il parlait même encore, dans son sommeil.

Nacera était assise près du feu, regardant Mains Rapides nettoyer son pistolet.

— Pourquoi vivez-vous avec ces indiens ?

Il ne dit rien, mais elle vit dans son regard qu’il cherchait comment formuler sa phrase.

— J’étais blessé... On m’avait battu, trahis... Tout ce que j’avais aimé était parti en fumée... ( Il ferma les yeux ) Quand j’ai vu la vallée, je n’étais pas encore au bout de mes forces. Mais j’ai décidé de m’y étendre quand même ; pour y mourir ( Il la regarda ; elle vit une larme perler sur sa joue ). Je n’avais plus aucunes espérances... Ma vie ne reviendrait jamais comme avant.

« Je me suis réveillé dans une petite tente, couché sur une couverture presque à même le sol ; les membres de la tribu m’avaient recueilli. J’appris leur langage, et certains d’entres eux apprirent le mien. Je m’entretins beaucoup avec le chef de la tribu ; il est très vieux, mais aussi très sage. Et la sagesse est une vertu très rare en ce bas monde...

« En voyant toute l’harmonie dans laquelle ils vivaient, cette paix si impossible à l’homme blanc et sa soif de pouvoir, je décidai de protéger ce bout de paradis... Ces indiens ne doivent pas connaître la misère de mon peuple...

« Pour la première fois de ma vie, j’ai un but, une raison d’être... Une raison pour manier ça... »

Il fit tourner son pistolet autour de son doigt avant de le remettre dans son étui.

À suivre...

  À force de brûler de désir, l'être se carbonise, et les cendres viennent assécher les larmes...
ISOLA
Impossible d'afficher l'image
on ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible à l'oeil
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
3148 commentaires
Membre depuis
6 octobre 2002
Dernière connexion
25 février 2013
  Publié: 16 déc 2002 à 11:31 Citer     Aller en bas de page

Ayeeeeezzzzzzzzzzz !!
à la suivante ?
quoi ?
pas encore ?
Guillauuuuuuume ???
l'est où la suiiiite ?



 
Magik_Rune


Il est toujours possible d'espérer, et c'est justement cela qui est désespérant.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
1489 commentaires
Membre depuis
19 octobre 2002
Dernière connexion
11 avril 2013
  Publié: 16 déc 2002 à 11:36 Citer     Aller en bas de page



Il reste encore plusieurs parties... Je dis pas combien par contre

Guillaume

  À force de brûler de désir, l'être se carbonise, et les cendres viennent assécher les larmes...
ISOLA
Impossible d'afficher l'image
on ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible à l'oeil
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
3148 commentaires
Membre depuis
6 octobre 2002
Dernière connexion
25 février 2013
  Publié: 16 déc 2002 à 11:41 Citer     Aller en bas de page

Saaaaadiiiiique !!

 
Magik_Rune


Il est toujours possible d'espérer, et c'est justement cela qui est désespérant.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
1489 commentaires
Membre depuis
19 octobre 2002
Dernière connexion
11 avril 2013
  Publié: 16 déc 2002 à 12:25 Citer     Aller en bas de page

Ouais, on peut décrire ça comme ça...

Guillaume

  À force de brûler de désir, l'être se carbonise, et les cendres viennent assécher les larmes...
ISOLA
Impossible d'afficher l'image
on ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible à l'oeil
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
3148 commentaires
Membre depuis
6 octobre 2002
Dernière connexion
25 février 2013
  Publié: 16 déc 2002 à 12:41 Citer     Aller en bas de page

A quand la 8 ème dis dis ?

 
Magik_Rune


Il est toujours possible d'espérer, et c'est justement cela qui est désespérant.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
1489 commentaires
Membre depuis
19 octobre 2002
Dernière connexion
11 avril 2013
  Publié: 16 déc 2002 à 18:18 Citer     Aller en bas de page

Dans 3 jours !

Guillaume

  À force de brûler de désir, l'être se carbonise, et les cendres viennent assécher les larmes...
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 16 déc 2002 à 22:35 Citer     Aller en bas de page

Oui, moi aussi... J'attends la suite...

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
Mageisha
Impossible d'afficher l'image
J'écris car sur mes mots j'ai le pouvoir absolue
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
719 commentaires
Membre depuis
25 octobre 2002
Dernière connexion
2 mai 2011
  Publié: 18 déc 2002 à 12:52 Citer     Aller en bas de page

Me revoilà à jour!!!
Super ton histoire... il y a quelque chose qui se prépare à moins que je ne me trompe...
Bye bye
Amicalement
Mageisha
xxx

  I'm happily married 16-06-2007
Magik_Rune


Il est toujours possible d'espérer, et c'est justement cela qui est désespérant.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
1489 commentaires
Membre depuis
19 octobre 2002
Dernière connexion
11 avril 2013
  Publié: 18 déc 2002 à 14:03 Citer     Aller en bas de page

En fait Mag, je vais te donner un scoop : il se passera rien.

Les personnages vont tourner en rond, perdus dans le désert. Ils ne parleront pas ( pour enlever le plus d'action possible ), alors le texte sera uniquement descriptif. Et comme ce sera toujours le même paysage...

Le texte va être plate. Plate, t'as pas idée.

...

Désolé, je déconne

Bon, maintenant vous pouvez juste avoir de bonne surprise en lisant la suite

Et merci de prendre la peine de lire cette histoire...

Guillaume

  À force de brûler de désir, l'être se carbonise, et les cendres viennent assécher les larmes...
Mageisha
Impossible d'afficher l'image
J'écris car sur mes mots j'ai le pouvoir absolue
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
719 commentaires
Membre depuis
25 octobre 2002
Dernière connexion
2 mai 2011
  Publié: 19 déc 2002 à 08:38 Citer     Aller en bas de page


lol
Bye bye
Amicalement
Mageisha
xxx

  I'm happily married 16-06-2007
Magik_Rune


Il est toujours possible d'espérer, et c'est justement cela qui est désespérant.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
1489 commentaires
Membre depuis
19 octobre 2002
Dernière connexion
11 avril 2013
  Publié: 28 déc 2002 à 12:21 Citer     Aller en bas de page

Ben merci

Plusieurs vies... ?

Guillaume

  À force de brûler de désir, l'être se carbonise, et les cendres viennent assécher les larmes...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1420
Réponses: 11
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0582] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.