Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 161
Invisible : 0
Total : 161
13171 membres inscrits

Montréal: 2 juin 21:57:03
Paris: 3 juin 03:57:03
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Nouvelles littéraires :: Battons-nous Frédérick(partie#7) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Mageisha
Impossible d'afficher l'image
J'écris car sur mes mots j'ai le pouvoir absolue
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
719 commentaires
Membre depuis
25 octobre 2002
Dernière connexion
2 mai 2011
  Publié: 16 déc 2002 à 22:17
Modifié:  27 avr 2008 à 04:56 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

Le trajet du retour vers la cabane se fit rapidement malgré nos jambes engourdies par le froid. Lorsque la cabane de bois apparut devant nos yeux, Fred courut s'y réfugier alors que Dan resta auprès de moi.

-Sam..., dit-il avec hésitation.

-Oui?

-Hum... non laisse faire, se décida-t-il finalement, rentre à l'intérieur il fait froid!

La confidence que Dan avait décidé de taire avait éveillé ma curiosité naturelle me laissant dans un état de contrariété absolue. Torturée je décidai de me défouler sur Fred.

-Est-ce parce que tu avais connaissance qu'un fou se baladait librement dans les parages que tu nous as guidés jusqu'ici, l'attaquais-je méchamment.

Surpris par mon ton mauvais, mon ami se releva de toute sa hauteur pour me défier de dire une autre parole blessante.

-Oh! Que j'ai peur, me moquais-je de lui, monsieur est plus grand que moi et a beaucoup plus de muscles...

-Ca suffit Samantha, se choqua-t-il.

-Et pourquoi donc? Monsieur le charmeur ne trouve pas les mots justes pour se défendre, roucoulais-je en battant des cils théâtralement.

-Tu as de la chance que Dan soit dans les parages, me menaça-t-il.

Effrayée un peu, mon regard partit à la recherche de me protecteur mais celui-ci n'était pas dans les parages.

Fred marmonna quelques mots que je ne compris guère mais son regard n'annonçait rien de bon.

-Je vais chercher Dan..., dit-il d'un calme olympique, et tu ne bouges pas d'ici, m'ordonna-t-il avant de franchir la porte d'entrée défoncée.

Son ton avait été assez autoritaire pour que je ne m'essaye pas de le suivre. Ne sachant pas quoi faire pour occuper mon temps, je décidai de fouiller de fond en comble la cabane... Qui sait, peut-être trouverais-je quelque chose pour passer la nuit un peu plus confortablement!

Après une bonne quinzaine de minutes de fouilles méticuleuses, je trouvai dans un placard deux vielles couvertures, un fusil avec des recharges et quelques babioles. Mon ventre commençait à crier famine et je dirigeai mes fouilles vers un semblant de garde-manger.
Celui-ci était tout crasseux mais il y avait quelques cannes de conserves... Si fred ou Dan avait un canif on pourrait manger un peu avant de dormir pour la nuit.

-Samantha!

La voix de Fred était chevrotante par l'épuisement mais me parvint clairement.

-Sam est-ce que Dan est de retour, me demanda-t-il lorsqu'il pénétra dans notre abri de fortune.

-Non...

-Ah! non, s'exclama-t-il, il a disparu!

-C'est pas vrai, m'écriais-je à mon tour.

C'est alors que le visage de Fred devint livide puis il s'affala de tout son long sur le plancher.
Paniquée tout d'abord je sortis à l'extérieur pour prendre une bonne bouffée d'air pur puis me calmant je retournai aux côtés de Fred.
Avec peines et misère je réussis à le traîner jusqu'au fond de la pièce, loin de la porte. Épuisée, je l'abritai d'une des deux couvertures et j'attendis quelques minutes pour me reposer.


Bye bye
Amicalement
Mageisha
xxx

  I'm happily married 16-06-2007
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 16 déc 2002 à 22:37 Citer     Aller en bas de page

Hum, j'ai cru que la bagarre allait éclater!
Mais, dis-moi, quel suspense...
Alors, la suite?

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
Magik_Rune


Il est toujours possible d'espérer, et c'est justement cela qui est désespérant.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
1489 commentaires
Membre depuis
19 octobre 2002
Dernière connexion
11 avril 2013
  Publié: 17 déc 2002 à 06:58 Citer     Aller en bas de page

Moi aussi j'ai cru qu'ils allaient en venir aux poings...

La suite, la suite, la suite...



Guillaume

  À force de brûler de désir, l'être se carbonise, et les cendres viennent assécher les larmes...
Mageisha
Impossible d'afficher l'image
J'écris car sur mes mots j'ai le pouvoir absolue
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
719 commentaires
Membre depuis
25 octobre 2002
Dernière connexion
2 mai 2011
  Publié: 17 déc 2002 à 12:51 Citer     Aller en bas de page

Qui sait? Peut-être en viendront-t-ils là... lol
Enfin je vais aller lire toutes les suite de Nacera que je nai pas encore eu le temps de lire!
Bye bye
Amicalement
Mageisha
xxx

  I'm happily married 16-06-2007
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1436
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0373] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.