Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 7
Invités : 153
Invisible : 0
Total : 160
· Lapoètesse · La Brune Colombe · ode3117 · Dame Po'M · adonide · victormarie
Équipe de gestion
· Catwoman
13003 membres inscrits

Montréal: 20 août 12:19:55
Paris: 20 août 18:19:55
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: Pourquoi je ne peux pas sortir avec Mr. Alexandrin Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
666 poèmes Liste
14510 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
19 août
  Publié: 28 mars 2012 à 19:59
Modifié:  4 avr 2012 à 11:59 par Ashimati
Citer     Aller en bas de page


Mon incapacité de suivre les instructions de l'équipe de gestion et une certaine paresse ont fait effacer , automatiquement , mon texte.
Je le publie encore pas pour désir de polémique mais pour dire merci à Heak ,Marcel43 , Ecrinf,YD, Poil de Poilly ,Sidonie, Ode3117,Balzac,Bestiole , Peribole et tous les autres nombreux lecteurs qui ont fait devenir ce post un peu l'emblème de mon être têtue , incapable de suivre les règles et une passionnée de votre langue.

Oui , je crois que vous n'imaginez pas combien de passion il faut avoir pour se mettre à discuter en utilisant une langue artificielle que seulement vous et vos écrits font devenir pour moi indispensable pour communiquer avec ce petit , précieux monde
.





Je comprends les poètes qui aiment , recherchent et se réfugient dans les bras immortelles de l’alexandrin.

Ils trouvent de la musicalité, de la mesure, du rythme , des confins rassurants et noblisants pour leurs pensées.

Il y a un subtil plaisir quand on manipule la beauté , on assemble ses fragments choisis , élaborés pendant notre évolution culturelle et qui sont “classiques “.

Ce n’est pas indispensable de s’exprimer avec la patine du beau temps qui fut , mais c’est aussi agréablement titillant se mélanger avec les autres, habillés de mots de soie , des tissus souples, si bien expérimentés qui ne creusent et se présentent impeccables , n’importe l’occasion, l’humeur , la rage ou la tristesse .

Revêtus de mots sélectionnés, ciselés, on montre une façade de respectabilité qui invite à l’admiration et à une forme d’imitation de bonnes manières.

L’ Alexandrin , les formes classiques françaises sont en effet la haute couture de la poésie . Le Chanel numéro 5 qui peut fait tourner la tête à l’aimant du parfum d’autrefois .

En lisant ces vers de haut lignage , en découvrant leur parfait alignement , on peut ressentir les frissons de la certitude mathématique.

Ce sont beaucoup ceux qui recherchent , désirent au moins une fois par jour trouver de l’ordre , car la vie nous chamboule et jette en l’air soudainement nos points d’appui.

C’est humain le besoin d’ordre, de trouver notre essentiel à la juste place , à l’aveugle , sans étranges migrations de sens et de forme.

Le beau déjà expérimenté, la routine , la reproduction dans le schémas rassurant sont donc une aspiration assez commune , lié à la personnalité de qui écrit ou lit et sait manipuler, avec précision , une matière qui devient encore plus ductile et source de satisfaction quand entre dans le plan préfixé d’une composition .

Mais en écrivant on peut rester la personne que nous sommes quotidiennement comme on peut changer et désirer ouvrir la porte à une partie de nous qui nous appartient , mais que plus difficilement nous savons faire agir dans notre vie.

Ma rébellion cachée aux règles , par exemple , se montre en plein quand je compose.

En écrivant des vers , je deviens sauvage , incapable d’accepter des brides qui ne sont pas les miennes .

Chaque poème que j’écris suit seulement les limites , les confins de mon souffle qui s'arrête là où ma spontanéité , ma sincérité m’emmènent .

C’est pour cette raison que je ne suis pas capable de modifier mes écrits après quelque jours.

Un poème écrit, une fois fini l’élan , est hors de moi , avec une fermeture mentale et émotionnelle qui m’empêche de le rouvrir et le transformer.

Peut-être dans mon DNA manque le gêne qui me fait vibrer quand je lis la perfection numérique plus que la sincérité de l’autre.

J’ai encore en moi la marque que certains fragments de poèmes ont laissé en moi il y a longtemps ou récemment.

En général , j’ai compris, ils sont extrait de compositions libres, que je mémorise aussi plus facilement pour leur vers qui forment une image irrégulière et donc pour moi , plus facile à retenir.

Mais c’est aussi leur caractère unique , les mots apparemment moins galets, polis qui font une trace dans mon réservoir d’émotions.

Comme lectrice je désire pas seulement boire un verre de belles lettres , je veux du jus frais qui contient les sels minéraux de son auteur. Son arôme spécifique , son rythme intérieur non reproductible par un autre.

J’aime découvrir les mots traces d’un passage inconnu , diffèrent , sur ce même sol ,avec des tournures et des sources d’illuminations particulières qui mettent en relief un coin , un mot d'expérience humaine pour moi encore inexplorée, vierge .

Donnez-moi un accent , une transparence , un fil pour coudre les lambeaux d’émotions et je couvrirais mon être éternellement de ce drap-patchwork volé , lecture après lecture aux autres , aux souffleurs de vertiges , aux sculpteurs de la fantaisie.

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
245 poèmes Liste
16047 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
15 août
  Publié: 29 mars 2012 à 07:27 Citer     Aller en bas de page

"Le talent fait des vers, le coeur seul est poète."


des

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
666 poèmes Liste
14510 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
19 août
  Publié: 29 mars 2012 à 08:45 Citer     Aller en bas de page

Citation de Guido
"Le talent fait des vers, le coeur seul est poète."


des



Le sentiment uni au talent ....encore mieux !

Mais là c'est rare...


lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 30 mars 2012 à 08:06 Citer     Aller en bas de page

pour ce bis.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
Magnolia Forever Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
298 poèmes Liste
15414 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
20 août
  Publié: 2 avr 2012 à 10:09 Citer     Aller en bas de page

"Donnez-moi un accent , une transparence , un fil pour coudre lambeaux d’émotions et je couvrirai mon être éternellement de ce drap-patchwork volé , lecture après lecture aux autres , aux souffleurs de vertiges , aux sculpteurs de la fantaisie."....

Belle chute et beau plaidoyer....

Alex

 
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
666 poèmes Liste
14510 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
19 août
  Publié: 5 avr 2012 à 07:28 Citer     Aller en bas de page

Citation de Alphonse BLAISE.
"Donnez-moi un accent , une transparence , un fil pour coudre lambeaux d’émotions et je couvrirai mon être éternellement de ce drap-patchwork volé , lecture après lecture aux autres , aux souffleurs de vertiges , aux sculpteurs de la fantaisie."....

Belle chute et beau plaidoyer....

Alex



Merci Alex , moi aussi j'aime ce texte.



lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
666 poèmes Liste
14510 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
19 août
  Publié: 21 avr 2012 à 06:16 Citer     Aller en bas de page

Citation de godetia68

Un avis bien tranché ça fait plaisir

"Le vers alexandrin n'est souvent qu'un cache-sottises" (Stendhal)

Point besoin de "cordialement" entre nous, (zut un alexandrin)

Philippe



Merci Philippe, c'est un honneur la lecture d'un poète qui sait bien faire le classique !



bises

lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Shaim


Prends soin de toi et de ta plume, et accouche sur papier tes envies, tes joies et ton amertume....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
3485 commentaires
Membre depuis
17 septembre 2013
Dernière connexion
12 juillet
  Publié: 30 mars 2015 à 16:24 Citer     Aller en bas de page

un bel écrit de sa personne. Et je te souhaite de toujours pouvoir t'exprimer ton Essence dans le matériel choisie, dans ce qui est naturel et confortable pour toi



sincèrement,

  Celui qui se se crée dans cette succession de moments donnés
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
666 poèmes Liste
14510 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
19 août
  Publié: 31 mars 2015 à 03:29 Citer     Aller en bas de page

Citation de ilizia chaim
un bel écrit de sa personne. Et je te souhaite de toujours pouvoir t'exprimer ton Essence dans le matériel choisie, dans ce qui est naturel et confortable pour toi



sincèrement,



Merci Ilizia, je te souhaite le même car avoir la possibilité d'être ce que nous choisissons d'être fait si bien !



galatea



  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
707 poèmes Liste
21190 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
20 août
  Publié: 1er avr 2015 à 12:12 Citer     Aller en bas de page

Je comprends parfaitement ton point de vue. Il est résolument moderne et innovateur.
Cependant je ne le partage pas tout à fait, comme tu t'en doutes.
L'alexandrin est un mauvais exemple de vers. En effet, il est est le moule à gaufre de tout et n'importe quoi.
De la tragédie Racinienne au romantisme Hugolien il passe les époques parce qu'il est pratique.
Merveilleusement taillé pour exprimer en long et en large une idée, symétrique avec sa coupure à l'hémistiche, pair, confortable. Souvent on l'emploie sans le vouloir dans la vie courante et soudain on se dit : wow, c'est pas mal ce que j'ai dit là : normal, douze pieds ça a quelque chose de majestueux.
Pour ma part je l'ai utilisé quelquefois, pour les raisons susdites. Je m'en suis un peu voulu, j'ai trouvé que cela donnait un côté un peu pompeux, comme la musique sous Louis XIV, du Marin Marais par exemple.
Ceci dit cela permet un phrasé confortable et lent.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Datura.


⠨⠺⠓⠕ ⠙⠑⠑⠍
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
97 poèmes Liste
602 commentaires
Membre depuis
20 août 2011
Dernière connexion
7 avril
  Publié: 1er avr 2015 à 12:13
Modifié:  1er avr 2015 à 12:25 par Datura.
Citer     Aller en bas de page

L'écriture en alexandrins n'est pas une quête d'équilibre personnel. La facilité est peut-être belle, j'en doute. La sincérité l'est bien plus.
Dans ce cas là les règles empruntées valent moins que ce qui nous pousse à écrire. L'alexandrin est une des multiples formes harmonieuse, certainement pas la seule.

Nous parlons une langue codifiée, plutôt rigoureuse, que nous avons appris à notre naissance, perfectionnée plus tard ainsi que nous nous construisons. Libre à chacun de parler le yaourt s'il transparaît plus de lui alors, dans les borborygmes.

Pourtant les mots comme l'harmonie ont leur importance. Par ailleurs pour faire progresser les "règles" et pas seulement les enfreindre, le minimum est sans doute
de les comprendre. Après chacun est libre d'être un anarchiste de l'écriture en attendant d'être gouverné par autre chose que lui-même.

 
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
666 poèmes Liste
14510 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
19 août
  Publié: 1er avr 2015 à 12:53 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose
Je comprends parfaitement ton point de vue. Il est résolument moderne et innovateur.
Cependant je ne le partage pas tout à fait, comme tu t'en doutes.
L'alexandrin est un mauvais exemple de vers. En effet, il est est le moule à gaufre de tout et n'importe quoi.
De la tragédie Racinienne au romantisme Hugolien il passe les époques parce qu'il est pratique.
Merveilleusement taillé pour exprimer en long et en large une idée, symétrique avec sa coupure à l'hémistiche, pair, confortable. Souvent on l'emploie sans le vouloir dans la vie courante et soudain on se dit : wow, c'est pas mal ce que j'ai dit là : normal, douze pieds ça a quelque chose de majestueux.
Pour ma part je l'ai utilisé quelquefois, pour les raisons susdites. Je m'en suis un peu voulu, j'ai trouvé que cela donnait un côté un peu pompeux, comme la musique sous Louis XIV, du Marin Marais par exemple.
Ceci dit cela permet un phrasé confortable et lent.

datura :: Posté : 2015-04-01 12:13:50
L'écriture en alexandrins n'est pas une quête d'équilibre personnel. La facilité est peut-être belle, j'en doute. La sincérité l'est bien plus.
Dans ce cas là les règles empruntées valent moins que ce qui nous pousse à écrire. L'alexandrin est une des multiples formes harmonieuse, certainement pas la seule.

Nous parlons une langue codifiée, plutôt rigoureuse, que nous avons appris à notre naissance, perfectionnée plus tard ainsi que nous nous construisons. Libre à chacun de parler le yaourt s'il transparaît plus de lui alors, dans les borborygmes.

Pourtant les mots comme l'harmonie ont leur importance. Par ailleurs pour faire progresser les "règles" et pas seulement les enfreindre, le minimum est sans doute
de les comprendre. Après chacun est libre d'être un anarchiste de l'écriture en attendant d'être gouverné par autre chose que lui-même.



Aude, Datura...le titre je l'ai choisi avant tout car il me semblait joli.
Dans mon texte je ne fais pas l'analyse d'un genre particulier .
Je ne suis pas une experte de la poésie classique et je risque de rester avec cette lacune parce que mon intérêt je le dirige plus volontiers vers d'autres sujets...

Sur les sites (juste sur les sites ) on repropose souvent cette opposition car ceux qui passent des heures, voir semaines , mois... pour ciseler leur chef d'oeuvre hemistiché à la perfection et avec toutes les rimes bien tressés et pesées, font de temps en temps des bouffées d'insatisfaction en lisant de couturière des mots-comme moi- qui laissent fils d'émotion partout.

Au fait, je ne suis pas si immédiatement contente de ce que j' écris, n'importe si sur un clavier ou avec un stylo quand l'urgence est là.
J'ai pour chaque écrit, comme un modèle intérieur que parfois j'arrive à traduire en mots et que d'autres fois reste "faux", avec une harmonie partielle et sans les images nécessaires pour être compris ou devenir écho dans le lecteur ...


.


  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Joey


Ce ne sont pas les choses qui nous troublent, mais nos opinions (Epictète)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
1421 commentaires
Membre depuis
19 février 2007
Dernière connexion
2 juillet
  Publié: 17 juil 2017 à 16:52
Modifié:  17 juil 2017 à 16:54 par Joey
Citer     Aller en bas de page

Bonjour, c'est un point de vue intéressant et il est tout à fait défendable de sortir des règles strictes pré-établie.
Pour ma part, j'ai apprécié passer par toutes les formes classiques car, comme en solfège, elles nous enseignent la musicalité des vers.
Et si la poésie libre est finalement tout aussi belle, c'est qu'elle regorge de musicalité.
Fréquemment, dans la poésie libre, on se rend compte d'une ressemblance avec des vers classiques, qui semblent en fait déconstruits et modernisés, sans même qu'il y ait une intention de rythme. Cette poésie disons libérée, est de mon point de vue la seconde étape d'accomplissement d'écriture. Atteindre le maitrise de la forme et jouer avec, pour servir l'idée et l'émotion, sans réfléchir aux nombres de pieds etc... car les vers se construisent d'une oreille musicale ("innée" ou "acquise").

 
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
666 poèmes Liste
14510 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
19 août
  Publié: 19 juil 2017 à 15:20 Citer     Aller en bas de page

Citation de Joey
Bonjour, c'est un point de vue intéressant et il est tout à fait défendable de sortir des règles strictes pré-établie.
Pour ma part, j'ai apprécié passer par toutes les formes classiques car, comme en solfège, elles nous enseignent la musicalité des vers.
Et si la poésie libre est finalement tout aussi belle, c'est qu'elle regorge de musicalité.
Fréquemment, dans la poésie libre, on se rend compte d'une ressemblance avec des vers classiques, qui semblent en fait déconstruits et modernisés, sans même qu'il y ait une intention de rythme. Cette poésie disons libérée, est de mon point de vue la seconde étape d'accomplissement d'écriture. Atteindre le maitrise de la forme et jouer avec, pour servir l'idée et l'émotion, sans réfléchir aux nombres de pieds etc... car les vers se construisent d'une oreille musicale ("innée" ou "acquise").



Vraiment contente de ta lecture et de ton comment, Joey !
C'est toujours difficile traduire en mots nos emotions, les réglès peuvent créer de l'harmonie mais pas nécessariement nous aider à dire de façon plus complete nos ressentis.
Après... on peut aimer n'importe quoi et moi j'apprecie aussi des sonnets ou d'autres formes plus classiques.



galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2158
Réponses: 13
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0427] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.