Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 391
Invisible : 1
Total : 394
· Sihläryn · Cidnos
13154 membres inscrits

Montréal: 25 févr 16:53:09
Paris: 25 févr 22:53:09
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Haiku et Tanka de printemps Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
atouthasard


La vie est écrite dans les mots c'est mon trésor et mon tombeau (Gilles Vigneault)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
249 poèmes Liste
1534 commentaires
Membre depuis
14 octobre 2004
Dernière connexion
13 juin 2013
  Publié: 7 mai 2008 à 21:23
Modifié:  7 mai 2008 à 21:48 par Mencita Monoï Angel
Citer     Aller en bas de page

Haiku et Tanka de printemps

Le printemps a dit
Au merle et à la souris
Si pluvieux jeudi

Premier jour de mai
En chemin un jardinier
Apôtre du blé

Lilas au matin
Parfum du jour riverain
« Galarneau » divin
A cueilli la fleur au loin
C’est le présent pour demain

Labourant le champ
Pour chercher un peu d’argent
Vie a ses tourments

Un sentier gravier
Pleins de cailloux parsemés
Les gens vont à pied

Mon aimée m’envoie
Un écrit sous papier soie
L’amour est au doigt
C’est en juin que l’on se voit
Dans le treizième du mois

Vous voyez l’effort
Que la saison trouve encore
Signet pour le Nord

Et la loi est blanche
Elle aura plumé le vent
Foi de cerf-volant

Un parfum d’aurore
La rosée étend son corps
Le vers est à l’or
Le printemps se vit en terre
Il est le suivant d’hier

Marée de mon fleuve
Source du rêveur bohème
Auberge à mon cœur
Reposant passant d’ici
Voilant le miroir d’ennui

Piste sur la grève
Feu sous lune claire épie
Bois grisant l’ami


« Galarneau » soleil : Jacques Godbout

 
atouthasard


La vie est écrite dans les mots c'est mon trésor et mon tombeau (Gilles Vigneault)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
249 poèmes Liste
1534 commentaires
Membre depuis
14 octobre 2004
Dernière connexion
13 juin 2013
  Publié: 8 mai 2008 à 15:42
Modifié:  8 mai 2008 à 15:48 par atouthasard
Citer     Aller en bas de page

Le haïku ne se contente pas de décrire les choses, il nécessite le détachement de l'auteur. Il est comme une sorte d'instantané. Il n'exclut cependant pas l'humour, les figures de style, mais tout cela doit être utilisé avec parcimonie. Il doit pouvoir se lire en une seule respiration et de préférence à voix haute. Il incite à la réflexion. C'est au lecteur qu'il revient de se créer sa propre image. Ainsi, le haïku ne doit pas décrire mais évoquer. Plutôt qu'une phrase répartie sur trois lignes, le haïku procède par une notion de césure, le kireji .

La principale difficulté pour les haïkistes francophones, est de retrouver une notion de flou qui est plus appropriée à la langue japonaise, qui n'utilise pas autant d'articles ou de conjugaisons que le français. Des débats ont également lieu pour tenter de donner des pistes sur la ponctuation. Des tirets, des espaces ou signes d'ondulation paraissent le mieux s'approcher de la façon d'écrire très sobre des japonais.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ha%C3%AFku

Le tanka est un poème construit en deux parties, la deuxième venant conforter la première. Un tanka soucieux du respect des règles originelles doit ainsi marquer une légère pause entre les deux et ne traiter que d'un seul sujet à la fois. Il peut questionner mais ne donne aucune réponse. Le tanka est basé sur l'observation, non sur la réflexion. Il doit être un ressenti sincère et vécu non imaginé. La première partie est traditionnellement un tercet de 17 pieds d'une structure 5-7-5 (devenu plus tard haïku) appelé kami-no-ku (上の句, et la deuxième un distique de 14 pieds de structure 7-7 appelé shimo-no-ku (下の句[1]. Il arrive cependant que la première partie soit le distique et la deuxième le tercet.

La première montre une image naturelle, tandis que la seconde peut éventuellement exprimer des sentiments humains ressentis, liés au sujet précédent, sans que cela soit une règle absolue. Au Japon, la règle interdit également d'utiliser des mots d'origine chinoise [réf. nécessaire]. La pratique du tanka était réservé à la cour impériale, et toute personne de rang inférieur surpris à pratiquer le tanka était condamnée à mort. Cela explique le succès populaire du haïku beaucoup moins strict.

L'apparente simplicité des thèmes observés donnent au tanka toute sa légèreté et son caractère universel.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tanka

Merci et moi je prends plaisir à écrire tout simplement et les Haïkistes que je connais aiment bien mes Haikus. Ils trouvent originaux

Réal






 
atouthasard


La vie est écrite dans les mots c'est mon trésor et mon tombeau (Gilles Vigneault)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
249 poèmes Liste
1534 commentaires
Membre depuis
14 octobre 2004
Dernière connexion
13 juin 2013
  Publié: 9 mai 2008 à 23:02 Citer     Aller en bas de page

c'est vrai que les règles japonaises sont difficiles pour nous
c'est vrai que les étiquettes sont moins importantes que la liberté d'écrire
on peut mélanger le tout et dire " haiku libre" ou "inspiration haiku"

c'est vrai que j'ai pris plaisir à lire ces vers

bon enfin le plaisir à toi


"Ca fait plusieurs fois que je vois des gens écrivent des haikus"

J'aimerais bien savoir avec quoi s'accorde "écrivent "

Mais ça doitt être un verbe japonais

Désolé, mais là, il me semble que

mais c'est 3/2/5 va jouer à la loto moi

Sans rancune

Réal

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 834
Réponses: 2
Réponses uniques: 1
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0218] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.