Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 635
Invisible : 1
Total : 637
· SHElene
13161 membres inscrits

Montréal: 11 déc 15:27:38
Paris: 11 déc 21:27:38
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Je vous parle d'un pays Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
bekrimation


Celui dont le visage ne brille pas ne sera jamais une étoile
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
929 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
1er octobre 2018
  Publié: 8 mai 2008 à 21:37
Modifié:  5 oct 2008 à 10:18 par bekrimation
Citer     Aller en bas de page

Je vous parle d’un pays
Que le soleil baigne de lumières infinies
Où les enfants se moquent du vent et courent sous la pluie
Un pays vivant dans la nuit des temps
Que les mystères enveloppent de leurs tristes linceuls
Des êtres acharnés à vivre pour se payer un cercueil

Je vous parle d’un pays où la mort est belle et le bonheur infâme
Les enfants se jettent à la mer
pour nourrir les poissons
Les poissons gavés de chair
dans les filets espagnols
Je vous dis le mystère d’un pays
qui parait lorsque la nuit tombe
Et se nourrit de rêves quand le jour se lève
Et se relève, chaque matin, de ses décombres

Je vous parle d’un pays
Que le soleil baigne de lumières infinies
Où les enfants ne veulent ni maître ni école
Ni encore moins le temps de grandir, ni comprendre
Ils veulent atteindre ce pays à la frontière, derrière la mer
Qui jubile constamment rappelant leur misère

Un pays vivant dans la nuit des temps
D’où s’enfuient les cœurs
Et s’éparpillent les corps
Dans cette addition infinie de solitudes
qu’est la foule

Bekri
Casablanca le 1er Mai 2008

  J’ai des cheveux qui blanchissent à vue,Des rides qui racontent toutes les guerres,Et je crie … et j’appelle : Je voudrais joindre Une femme inconnue et que J’aime
Naej  Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
3766 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2008
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 9 mai 2008 à 05:10 Citer     Aller en bas de page

Belle entrée avec ce texte empli d'une triste réalité...

Bienvenue !

  Carpe diem...
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
2941 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
9 avril
  Publié: 9 mai 2008 à 09:30 Citer     Aller en bas de page


Bien venue sûr LPDP l'ami, écrire permet de faire comprendre bien des réalités, et nous rappelle que dans un ailleurs des êtres se meurent pour
un droit de vivre...

Merci de nous réveiller de notre confort et de penser avec le coeur...
Au plaisir de te relire

Mes amitiés Yvon

 
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 9 mai 2008 à 17:46 Citer     Aller en bas de page

Magnifique poème très réaliste malheureusement. Toutes morts qui se multiplient. J'ai adoré les images et surtout le rythme de tes vers puissants Okana...

Je vous parle d’un pays
Que le soleil baigne de lumières infinies
Où les enfants ne veulent ni maître ni école
Ni encore moins le temps de grandir, ni comprendre
Ils veulent atteindre ce pays à la frontière, derrière la mer
Qui jubile constamment rappelant leur misère

Un pays vivant dans la nuit des temps
D’où s’enfuient les cœurs
Et s’éparpillent les corps
Dans cette addition infinie de solitudes
qu’est la foule

  Nicole chaput. *Okana *...
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 12 mai 2008 à 12:50 Citer     Aller en bas de page

Géante et succulente est ta poésie, mon beau poète ... toutes mes excuses car, je considère mon retard comme un outrage à ce sentier si rayonnant et parfumé.

Bonsoir, poète

Poétiquement, ton lecteur

 
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 14 mai 2008 à 16:53 Citer     Aller en bas de page

Ouf j'ai lu d'une traite.

Émue... et impressionnée par ta plume.

Heureuse de ta présence sur LPDP.

Au plaisir de te relire,

Marie

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
Fleur Du Vent

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
303 poèmes Liste
2630 commentaires
Membre depuis
2 février 2006
Dernière connexion
17 juin 2018
  Publié: 15 mai 2008 à 07:24 Citer     Aller en bas de page

Bienvenue parmi nous, je reconnais que tu as du style. Ta poésie m'enchante déjà. au plaisir de revenir te lire prochainement, amicalement
katia

 
Alponse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15489 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 16 mai 2008 à 07:50 Citer     Aller en bas de page

Un texte fort où la réalité dépasse la fiction et il me fait mal...belle écriture.... Alex

 
bekrimation


Celui dont le visage ne brille pas ne sera jamais une étoile
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
929 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
1er octobre 2018
  Publié: 16 mai 2008 à 20:57
Modifié:  16 mai 2008 à 20:59 par bekrimation
Citer     Aller en bas de page

In poésie : Merci, c'est gentil.
dans ces régions, les rêves se paient souvent trop cher. est-ce une erreur de l'histoire ou de la géographie?
En tous cas, merci d'être venu me lire.
******
Octobre : Merci pour les mots qui me font chaud au coeur. Je te promets bien de surprises dans mes prochaines publications.
****
Naej : Merci d'être passé me lire.
****
ristreto :un bienvenu et un voeu : Je voudrais ne jamais m'arrêter.. pour mon plus grand plaisir et , je l'espère, pour le tien.
***
Merci, mon ami Le Passant
Je suis venu dans cet espace de liberté où je voudrais rencontrer les gens de mon pays qu'on appelle POÉSIE
***
Okana
je suis très touché par tes mots... Les morts se multiplient comme tu dis mais pas seulement là où j'en parle, malheureusement..
Merci pour ton passage.
***
mon ami Hassan,
Je suis ému par tes mots...Pas besoin d'excuses puisqu'ici on est entre nous! Merci encore..
***
Mariesarah: Heureux que tu aies pu apprécier ce morceau de continent que je t'invite à découvrir dorénavant.
***
Fleur du vent :
Je reconnais la fleur et je reconnais le vent séparément.
et puisque tu les as réunis, ton nom m'enchante aussi.
J'essaierai d'être au rendez-vous chaque semaine. Merci pour tes mots gentils et encourageants.
***
Ah, Alex, je ne te veux point de mal mais tes mots me font tellement de bien...Merci de me lire..

***
A tous : Je suis à la fois ému et heureux d'être parmi des amis voire une famille. Je me tiens à la disposition de ceux ou celles qui désirent collaborer sur des projets poétiques ou tout simplement qui souhaitent quelconque un avis dans le cadre de LPDP.
Merci à vous tous d'être passés par ici.
A bientôt.

  J’ai des cheveux qui blanchissent à vue,Des rides qui racontent toutes les guerres,Et je crie … et j’appelle : Je voudrais joindre Une femme inconnue et que J’aime
Nuages


Rien n'est sérieux pour l'esprit; tout peut le devenir pour le coeur. (J. Rostand)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
3654 commentaires
Membre depuis
15 février 2004
Dernière connexion
10 février
  Publié: 17 mai 2008 à 23:28 Citer     Aller en bas de page

un silence, mon silence quand je parcours tes mots...
Bravo superbe plume

Eve

  N
JPH21
Impossible d'afficher l'image
Nous sommes nés pour mourir, Alors brûlons cette vie sans regrets
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
4761 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2003
Dernière connexion
26 août 2018
  Publié: 18 mai 2008 à 04:35 Citer     Aller en bas de page

Un magnifique plaidoyer pour ce pays martyr.
Force des mots et envolées lyriques.
Parle-nous encore de ce pays l’ami.
Jean-Paul


  Amoureux de la vie, des femmes et du vin (Car je suis fier d'être Bourguignon
Douce_émeraude

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
50 poèmes Liste
1101 commentaires
Membre depuis
2 juillet 2004
Dernière connexion
7 décembre 2014
  Publié: 18 mai 2008 à 20:25 Citer     Aller en bas de page

D'une réalité vraie ... triste ... Un texte poignant et très très bien écrit. Je vais même le relire. Bravo !!!

Mes amitiés,

Douce_Émeraude

  Douce_Émeraude
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 18 mai 2008 à 22:36 Citer     Aller en bas de page

outre le thème abordé ce que j'apprécie le plus c'est qu'il est traité avec poésie, je lis trop de pseudo poèmes
sur ce genre de thème qui ont plus leur place en texte d'opinion que dans la rubrique poésie
bravo pour avoir su mettre la forme sur un sujet qui touche le fond
amicalement
jc

 
bekrimation


Celui dont le visage ne brille pas ne sera jamais une étoile
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
929 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
1er octobre 2018
  Publié: 25 mai 2008 à 22:54 Citer     Aller en bas de page

Faya :
Merci, je suis tenté de dire que je suis pas réaliste , loin de là. J'essaie simplement de vivre une époque qui m'intrigue...merci pour ton passage.. avec toute mon amitié.
****
Rimarien :
Merci pour tes mots qui me touchent beaucoup. Venant de toi, je sais que çà rime à quelque chose! Heureux que tu sois passé ici.Merci.
***
Douce_Emeraude : Merci pour ton commentaire, avec la relecture en prime, quel merveilleux compliment!... Merci, chère amie.

****
Jean-Paul :
Merci, cher ami, pour tes mots gentils..Je ferai en sorte d'en parler autant que possible (c'est déjà prêt!)
****
Nuages
Merci ,Eve, pour les mots que tu as su me transmettre en toute gentillesse.

  J’ai des cheveux qui blanchissent à vue,Des rides qui racontent toutes les guerres,Et je crie … et j’appelle : Je voudrais joindre Une femme inconnue et que J’aime
bekrimation


Celui dont le visage ne brille pas ne sera jamais une étoile
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
929 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
1er octobre 2018
  Publié: 7 juin 2008 à 11:51 Citer     Aller en bas de page

Inégale :
Bienvenue sous mes textes.
Tu m'as vraiment compris. je t'en remercie.



Fairy tales

Bien vu! Merci pour ton commentaire.

  J’ai des cheveux qui blanchissent à vue,Des rides qui racontent toutes les guerres,Et je crie … et j’appelle : Je voudrais joindre Une femme inconnue et que J’aime
luna78


chi non ama non sarà amato mai
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
878 commentaires
Membre depuis
8 mai 2008
Dernière connexion
18 novembre 2015
  Publié: 16 juin 2008 à 18:57 Citer     Aller en bas de page

j'ai apprécié ma lecture ,elle me laisse d'ailleurs sans voix ,un conte...une féerie et puis tu y mêles de la tristesse ,des choses bien réelles et en même temps tu arrives à exploiter un monde imaginaire ,bref félicitation
bise luna

 
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23533 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 12 juil 2008 à 07:30 Citer     Aller en bas de page

parler de son pays comme ceci est d'en photographier la réalité, qui hélas fait très mal en plus et de les versifié sous une plume , qui je pense a un coeur bien plus grand que l'encrier de la misère......

un coup de coeur

amitiés

james

  Membre de la Société des poètes Français.
bekrimation


Celui dont le visage ne brille pas ne sera jamais une étoile
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
929 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
1er octobre 2018
  Publié: 19 juil 2008 à 07:52 Citer     Aller en bas de page

ThE gReEn FaIrY :
Oui, chère amie, ce "plus beau pays du monde" comme dit la pub du ministère du tourisme n'en parle qu'en cartes postales vendant la luxure. J'ai essayé dire autre chose. Merci pour ce passage toujours agréable.

luna78 :
C'est une vie quotidienne pour beaucoup de mes compatriotes . On est atterré à chaque fois qu'un bateau coule, à chaque fois qu'un enfant meurt.
Merci, chère amie.

James :
L'encre de la misère est plus douce que la misère de l'encre.
Merci, cher James, pour ton coup de coeur.

  J’ai des cheveux qui blanchissent à vue,Des rides qui racontent toutes les guerres,Et je crie … et j’appelle : Je voudrais joindre Une femme inconnue et que J’aime
Andjik
Impossible d'afficher l'image
Le sucre ne vaut rien lorsque c'est le sel qui vous manque.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
177 poèmes Liste
5968 commentaires
Membre depuis
21 mai 2004
Dernière connexion
19 décembre 2018
  Publié: 20 juil 2008 à 14:20
Modifié:  20 juil 2008 à 14:32 par Andjik
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Bekri de Casa,
je reconnais dans ton texte le reve des Marocains de retrouver l'Espagne, la-bas ou parait-il, toutes rivieres sont de lait et miel. Le theme de l'exil est aborde avec une plume lourde mais en meme temps, cette pesanteur est allegee par la musicalite du texte. J'ai l'impression d'y voir deux generations se regarder : la premiere, la tienne sans doute, ou l'education (d'ou la reference aux maitres de classe) et l'envie de resister aux "balles de toutes les guerres du monde" (pour reprendre une expression qui t'est chere) donnent la foi de rester dans son pays. D'autre part, on a la nouvelle generation, "la generation MTV" comme on l'appelle ici en Amerique du Nord, qui est attiree par une vie plus occidentale et plus superficielle ! A travers l'enfance marocaine peut-etre, j'ai aussi vu l'enfance africaine et peut-etre une ouverture sur l'universel. Et si je me fie a tous les autres poemes que j'ai lus de toi, particulierement la serie du Telephone qui sonne, comme l'expression meme de l'attente d'un coup de fil du Ciel, l'on comprend finalement que l'on a ses racines ou l'on a su aimer, la ou le coeur s'est attache !

J'ai aime ma lecture et ce texte plein de vecu !

Amicalement !

Yvano

  J'aurais voulu que tu voies l'homme que je suis devenu.
bekrimation


Celui dont le visage ne brille pas ne sera jamais une étoile
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
929 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
1er octobre 2018
  Publié: 20 juil 2008 à 19:18 Citer     Aller en bas de page

Yvano,
Je suis ravi que tu sois sur LPDP.
En effet, ton commentaire est assurément des plus pertinents qui m'ait été écrit, je veux seulement que tu saches qu'aller en Espagne concerne aujourd'hui tous les africains. des africains qu'on trouve aujourd'hui dans toutes les villes du Maroc. beaucoup de problèmes. Bref, je te remercie pour ton passage espérant avoir l'occasion de te lire bientôt.

  J’ai des cheveux qui blanchissent à vue,Des rides qui racontent toutes les guerres,Et je crie … et j’appelle : Je voudrais joindre Une femme inconnue et que J’aime
bekrimation


Celui dont le visage ne brille pas ne sera jamais une étoile
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
929 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
1er octobre 2018
  Publié: 8 sept 2008 à 20:24 Citer     Aller en bas de page

Tu l'as dit l'absurde côtoie le tragique, et ça ne fait pas que des heureux.
Merci, l'ami, heureux de voir sous mes lignes.
Bekri

  J’ai des cheveux qui blanchissent à vue,Des rides qui racontent toutes les guerres,Et je crie … et j’appelle : Je voudrais joindre Une femme inconnue et que J’aime
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3303
Réponses: 23
Réponses uniques: 16
Listes: 1 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Vous (Amour)
Auteur : Hassan
Seras-tu là ? (Tristes)
Auteur : Fée Ondine
Pour un seul de tes rêves (Amour)
Auteur : renato
Antre-temps (Autres)
Auteur : Amandarine
Chroniques du ciel ( Eriune et Adweb) (Collectifs)
Auteur : Eylork
Moi qui n’ai rien vécu qu’une vie sans histoire (Autres)
Auteur : IciOuLa
J’ai oublié (Amour)
Auteur : Mystic4Ever
Ton Sourire Appelle Les Étoiles (Amour)
Auteur : bekrimation
Le temps d'aimer (Amour)
Auteur : gabrielich
Une larme d'amour (Amour)
Auteur : renato
Je suis tombée dans un regard (Tristes)
Auteur : Echo
A vous.... (Amitié)
Auteur : Alponse BLAISE.
Ligne de fuite (Autres)
Auteur : Guid'Ô
Le pays qui n'existe pas (Autres)
Auteur : patrick dabard
Libération (Autres)
Auteur : Joey

 

 
Cette page a été générée en [0,0902] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.