Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 103
Invisible : 0
Total : 105
· Fried
Équipe de gestion
· In Poésie
13161 membres inscrits

Montréal: 29 févr 02:06:55
Paris: 29 févr 08:06:55
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Fleur du mâle Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 25 jan 2005 à 15:12
Modifié:  18 mars 2012 à 11:11 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page



Fleur du mâle
(Hommage à Baudelaire )





Le soleil allumait les vagues en myriades ;
Les ramiers roucoulaient dans les tamariniers,
En éternel écho au chant des mariniers.
Tes cheveux t’habillaient d’un ébène en cascade.

Poséidon plantait dans ta chair succulente
Mille tridents d’écume à la mousse lubrique.
Les bateaux attendaient, amarrés dans les criques,
Que s’apaise le rut des eaux incandescentes.

Tu sortis de l’extase d’une lame amoureuse,
Vénus, qu’un dieu marin inonde de semence,
Et tu offris ton corps de native indécence
Au désir façonné par ta bouche pulpeuse.

Et l’océan portait une étrange rumeur,
Tandis que j’accordais sur ta peau de basane
L’archet dur de mon corps aux marées océanes,
Qui laissent sur la grève leur sel et notre odeur.





Janvier 2005

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
Andjik
Impossible d'afficher l'image
Le sucre ne vaut rien lorsque c'est le sel qui vous manque.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
177 poèmes Liste
5968 commentaires
Membre depuis
21 mai 2004
Dernière connexion
19 décembre 2018
  Publié: 25 jan 2005 à 16:05 Citer     Aller en bas de page

C'est intensément doux et doucement intense. J'ai aimé ma lecture!

Amicalement!

Yvano

  J'aurais voulu que tu voies l'homme que je suis devenu.
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 25 jan 2005 à 17:47 Citer     Aller en bas de page

Intenses remerciements, Yvano !

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 27 jan 2005 à 13:09 Citer     Aller en bas de page

Merci Marc
Mais tout l'honneur en revient au Grand Charles qui m'a inspiré

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 16 mars 2005 à 04:33 Citer     Aller en bas de page

C'est un exercice que j'aime faire de temps à autre, c'est amusant
Merci Hypérion, amitiés

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
Le Marquis De SADE.


Souffrir c'est s'offrir.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
57 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2004
Dernière connexion
6 septembre 2010
  Publié: 1er mars 2006 à 13:07 Citer     Aller en bas de page

Formidable,
Incomparable,
Unique,
Magique !

 
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 21 jan 2007 à 17:10 Citer     Aller en bas de page

Merci Mary-Jo !

Le top ten ? Ciel, Charles va être content

Amitiés

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je ne suis qu'un reflet, vous êtes cet abîme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
313 poèmes Liste
18009 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
28 février
  Publié: 18 mars 2012 à 11:11 Citer     Aller en bas de page

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2654
Réponses: 7
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]
Poèmes de l'année 2005
Décerné le 24 décembre 2006
28e position dans le choix des membres.

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0473] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.